Navigation – Plan du site

Ligne éditoriale

Confrontées à de vastes bouleversements, nos sociétés ont besoin de renouveler l’intelligence des mondes qui nous ont portés et de l’humanité dans laquelle nous vivons. Les sociétés contemporaines ont compris que pour maîtriser au mieux leur histoire présente et à venir elles doivent constituer en leur sein un puissant courant scientifique qui prenne comme objet la réalité humaine dans toutes ses dimensions temporelles et spatiales.

Les disciplines qui constituent ce courant des sciences humaines et sociales ont connu un essor remarquable au xxe siècle en développant la réflexion sur le double plan de l’analyse des régularités sociales d’une part, et d’autre part de la construction et de l’interprétation des faits humains singuliers. Le contexte a profondément changé aujourd’hui. La globalisation ne se résume pas à la mondialisation des échanges de biens et d'informations ; elle s’accompagne de l’universalisation des débats sur les valeurs qui sont susceptibles de donner sens et forme à ces échanges et sur les catégories qui permettent de penser l’ensemble des sociétés et des traditions humaines ainsi que leurs relations. Dans ce processus, le passé même le plus lointain, les monuments et les textes qu’il a produits, les croyances qu’il a vues naître ou qui lui sont imputées, les identités qu’il a consolidées ou qu’il accrédite, envahissent le débat public et rendent plus que jamais nécessaire une connaissance critique et sûre des héritages, des traditions et des cultures, même les plus anciennes, même les plus lointaines.

L’étude des mondes antiques, en premier lieu des sociétés de la Méditerranée ancienne mais aussi d’autres aires culturelles dans une perspective comparatiste, constitue donc un élément indispensable au recul réflexif, au réexamen méthodique des connaissances, à la mise en perspective des modes de pensée dans la longue durée historique, sans lesquels il n’y a pas de compréhension du présent ni des relations complexes entre les cultures qui forment notre monde. C’est à cette compréhension que les Cahiers « Mondes Anciens » entendent apporter leur contribution en publiant les travaux en lien avec les thèmes de recherche de l’Unité de recherche « Histoire et Anthropologie des Mondes Antiques ». Celle-ci, née de la fusion du Centre Louis Gernet de recherches comparées sur les sociétés anciennes (CNRS/EHESS), du Centre Gustave Glotz de recherches sur les mondes hellénistiques et romain (CNRS/Paris I/EPHE) et de l'équipe Phéacie (Pratiques culturelles dans les sociétés grecque et romaine, Paris I/Paris VII), fait converger plusieurs courants intellectuels et traditions institutionnelles. Le Centre Gernet est l’héritier du Centre de recherches comparées sur les sociétés anciennes fondées en 1964 par Jean-Pierre Vernant, Pierre Vidal-Naquet et Claude Mossé; il s'est fait le promoteur d'une démarche d’anthropologie historique et comparatiste de l’Antiquité accordant une place particulière aux pratiques et représentations sociales et religieuses dans la Grèce archaïque et classique.  Le Centre Gustave Glotz, formé en 1998 par fusion du Centre Glotz de l’Université Paris I, de l'équipe Sociétés et religions de la Méditerranée ancienne de l'EPHE et de l'équipe Rome et le monde romain de Paris IV, inscrit davantage ses activités dans une tradition d'histoire institutionnelle, politique, économique, sociale et religieuse orientée vers la Méditerranée hellénistique et romaine. L’équipe Phéacie, créée en 2000 pour regrouper des doctorants des deux universités Paris I et Paris VII, a ouvert de nouvelles perspectives dans l'étude des identités culturelles, de l'histoire du genre et de la définition du politique.

La mise en ligne des Cahiers « Mondes Anciens » représente donc un moment important non seulement pour une meilleure diffusion des recherches sur l’Antiquité, adaptée aux demandes et possibilités de notre temps, mais aussi pour témoigner de la variété des manières dont la connaissance des mondes antiques peut enrichir la compréhension du monde contemporain.

  • Logo Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques - UMR 8210
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals