Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Un effacement énonciatif paradoxal. Les discours des grands leaders républicains sur le suffrage universel

A paradoxal enunciative fading off. The speeches of the main leaders of the Republic about the universal suffrage
Un desaparecimiento enunciativo paradójico. Los discursos de los grandes líderes republicanos sobre el sufragio universal
Aude Dontenwille-Gerbaud
p. 35-47

Résumés

Les Pères fondateurs de la République, tels Léon Gambetta, Jules Ferry, Victor Hugo, Paul Bert, doivent leur réputation à leur talent d’orateur. Or, lors de l’évocation du suffrage universel, les leaders semblent s’effacer en tant qu’énonciateurs. Un corpus constitué des discours de ces leaders devant des publics extra-parlementaires permet d’interroger la notion de discours d’autorité comme choix discursif au service de l’horizon d’attente républicain.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

L’expression d’un malaise
L’effacement énonciatif d’une voix tonitruante…
La grand-messe républicaine ?

Aperçu du texte

Si l’on considère les dix premières années de fondation de la Troisième République et les discours des grands leaders qui s’expriment devant différents publics extraparlementaires, le suffrage universel apparaît comme une évidence quasi sacralisée. Il ne se discute pas, ne s’argumente pas. Il est le droit par excellence d’une « forme qui emporte et résout le fond », selon l’expression de Léon Gambetta pour désigner la République. Tous les débats autour du bien-fondé du suffrage universel sont tout simplement passés sous silence, que ce soit les revendications pour des candidatures ouvrières, celles des intellectuels positivistes qui considèrent que le suffrage universel est une prise de risque trop importante pour la démocratie, celles des conservateurs qui refusent l’expression de la « vile multitude » ou encore les quelques rares voix féminines qui s’insurgent contre l’universalité présumée d’un suffrage qui les exclut.

Ce ne sont plus Léon Gambetta, Jules Ferry, Victor Hugo, Paul ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aude Dontenwille-Gerbaud, « Un effacement énonciatif paradoxal. Les discours des grands leaders républicains sur le suffrage universel », Mots. Les langages du politique [En ligne], 107 | 2015, mis en ligne le 23 mars 2017, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/mots/21862

Haut de page

Auteur

Aude Dontenwille-Gerbaud

Université Paris-Est Créteil, CEDITEC

Articles du même auteur

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page