Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Le rapport scientifique, un observable de l’institutionnalisation de la recherche contractualisée en sciences humaines et sociales

Research report and contract-based research in social sciences in France
El informe de investigación y investigación bajo contrato en el ámbito de las ciencias humanas y sociales en Francia
Anne Piponnier
p. 135-144

Résumés

Le rapport de recherche constitue un observable de la montée en puissance de la recherche contractualisée et de l’évaluation en sciences humaines et sociales (SHS). Support d’un dialogue étroit entre le chercheur, l’institution et l’espace public, il fait l’objet de nouvelles attentions et participe d’une nouvelle économie, au sens étymologique du terme, de la recherche. Une étude de la mise en circulation de ce produit dans une communauté scientifique en SHS montre à quelles conditions le rapport prend place dans un régime de production du savoir qui lui confère statut et légitimité.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Le rapport : un objet pluriel, une trame discursive commune
Un objet de la culture du contrat
L’autorité médiatrice du formulaire
La place du rapport dans l’activité du chercheur : parcours d’une reconnaissance
Un marqueur instable de l’activité
De la qualification à la reconnaissance
Conclusion

Aperçu du texte

Dans le contexte du pilotage de la recherche sur projets (Aust, 2014) et de l’intégration dans les politiques de recherche nationales des objectifs de compétitivité issus de l’agenda de Bologne (Bruno, 2008), des effets de cadrages d’ordre économique et institutionnel sur l’activité de recherche (Wilkas, 2009 ; Musselin, 2014 ; Piponnier, 2015) ont pu être observés. En sciences humaines et sociales, la recherche est soumise à de nouvelles normes de production (Trouche et Courbières, 2015) et d’évaluation (Bouchard, 2008). Elle inclut désormais les différents rapports de recherche ou d’expertise, issus de contrats sur financements publics ou privés. Dès lors se pose la question de leur statut et de leur légitimité scientifique dans ce nouvel environnement de travail.

Le rapport, qui bénéficie d’une certaine autonomie dans la sphère politique et professionnelle, occupe, dans la sphère scientifique, une place stratégique, celle de rendre compte de la recherche en train de se faire, d’en...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Piponnier, « Le rapport scientifique, un observable de l’institutionnalisation de la recherche contractualisée en sciences humaines et sociales », Mots. Les langages du politique [En ligne], 114 | 2017, mis en ligne le 10 juillet 2019, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/mots/22833

Haut de page

Auteur

Anne Piponnier

Université de Lorraine, Centre de recherche sur les médiations

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page