Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Livres

A country in despair. Indonesia between 1997 and 2000, Kees van Dijk

Leyde, KITLV Press, 2001, 621 p.
Laurence Husson
p. 129-130
Référence(s) :

Kees van Dijk, A Country in Despair. Indonesia between 1997 and 2000, Leyde, KITLV Press, 2001, 621 p.

Texte intégral

  • 1 Pour n’en citer que quelques-uns : Franck Michel, L’indonésie éclatée mais libre. De la dictature à (...)

1L’ouvrage en lui-même est imposant (621 pages) et, de ce fait, contraste d’emblée avec la multitude de courts essais1 parus sur l’histoire brûlante et déroutante – tant pour les observateurs étrangers que pour les Indonésiens eux-mêmes – de l’Indonésie de l’après-Soeharto. Il faut dès l’abord souligner que Kees van Dijk, historien et spécialiste de l’islam nousantarien, nous offre là un véritable morceau de bravoure. Nous l’avions rencontré dans son bureau au KITLV de Leyde, croûlant littéralement sous des montagnes de journaux indonésiens de toute obédience, des milliers de dépêches et coupures de presse, alors que l’ouvrage était encore en préparation. Nous avions ri alors de la gageure de rédiger un pareil ouvrage, tant il était difficile de comprendre et, de surcroît, d’analyser la multitude d’événements en chaîne qui a secoué l’Indonésie de 1997 à 2000.

2Cette courte période de trois ans a indéniablement été pour ce pays l’une des plus riches en rebondissements et en bouleversements profonds. Sur fond de crise économique sévère, le régime du président Suharto s’effondrait, marquant la fin de « l’Ordre nouveau ». Le pays entrait dans une nouvelle ère, celle de la Réforme et d’une chaotique marche vers la démocratie. L’armée était contrainte de se mettre en retrait, les partis politiques à l’instar des journaux libérés de la censure naissaient comme champignons après la pluie et l’islam politique osait s’affirmer comme tel. La crise financière et la vacance du pouvoir donnaient lieu à une explosion de violences et de conflits de toute nature.

3Cette fresque, divisée en vingt chapitres, débute avec la campagne électorale de 1997, analyse la crise économique et la démission de Soeharto, décrit les enquêtes sur la richesse de l’homme et sur la corruption, la collusion et le népotisme (KKN) du régime, expose la recherche d’un nouveau système politique et les diverses flambées de violence qui précèdent l’élection d’Abdurrahman Wahid. Elle s’achève au moment où la politique de ce dernier commence à être désavouée et sa présidence menacée.

4À côté de l’impressionnante et méticuleuse accumulation de dates, de noms, de faits historiques, majeurs ou mineurs, et d’anecdotes, le principal intérêt du livre tient au fait qu’il est écrit par un historien connaissant parfaitement son sujet et capable de mettre très judicieusement les événements en perspective. Chaque fait ou situation est disséqué en tant que tel, mais dans le souci de montrer la récurrence, voire la pérennité, de telle revendication, de telle forme d’émeute, ou de telle prise de position. Décrivant ainsi les émeutes du mois de mai 1997, l’auteur fait remarquer que la facilité avec laquelle les manifestations organisées par les supporteurs de tel ou tel parti dégénèrent en violence rappelle les dérapages sanglants des années 1910 impliquant des membres du parti Sarekat Islam. Les frustrations, le mécontentement et les oppositions religieuses et ethniques sont bien plus anciennes que la crise économique et la fin de l’Ordre nouveau.

5Au travers d’une grande diversité de sources locales, l’auteur restitue les tensions d’une nation en pleine ébullition et reconstruit le discours public local, mais ne manque jamais d’insérer ses propres réflexions critiques afin d’éclairer le lecteur. Une large place est laissée à l’événementiel, tel qu’il a été traité par une presse locale prolixe, et les interprétations débridées et la naissance de rumeurs ou de mythes explicatifs de la crise économique sont particulièrement éclairantes sur le degré de désarroi et de perplexité des Indonésiens.

6Toujours dans le même souci, l’auteur a enrichi son ouvrage d’annexes fort utiles : une description des principaux partis et organisations politiques ; la composition des gouvernements indonésiens de 1993 à 2000 ; une liste des généraux ayant tenu des postes officiels clés depuis les années 1980 ; un aperçu des fonctions militaires clés depuis les années 1980 ; une liste des gouverneurs, commandants militaires et chefs de la police en poste à Jakarta de 1996 à 2000 ; une liste des suspects impliqués dans les violences commises au Timor oriental ; et un indispensable glossaire de quinze pages des acronymes et sigles, dont sont si friands les Indonésiens. L’ouvrage s’achève par trois index non moins utiles (index général, index des noms de lieux et index des noms de personnes). Une chronologie aurait complété ces appréciables annexes.

7En un mot, cette fresque devrait permettre de répondre à bien des interrogations concernant l’« Ordre nouveau  » et sa chute et de satisfaire la curiosité de toute personne intéressée par l’Indonésie.

Haut de page

Notes

1 Pour n’en citer que quelques-uns : Franck Michel, L’indonésie éclatée mais libre. De la dictature à la démocratie (1998-2000), Paris, L’Harmattan, 2000, 160 p. ; Philippe Raggi, Indonésie, la nouvelle donne, Paris, L’Harmattan, 2000, 247 p. ; Richard Mann, Fight for Democracy in Indonesia, Santa Cruz, Gateway Books, 1999, 235 p. ; Lee Khoon Choy, Fragile Nation : The Indonesian Crisis, Singapour, World Scientific, 1999, 436 p. Notons que le titre du présent ouvrage fait délibérément écho à celui de deux ouvrages antérieurs d’Adam Schwarz : A Nation in Waiting : Indonesia in the 1990s (Oxford, Westview Press, 1994) et A Nation in Waiting. Indonesia’s search for Stability (Oxford, Westview Press, second edition, 1999).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurence Husson, « A country in despair. Indonesia between 1997 and 2000, Kees van Dijk », Moussons, 5 | 2002, 129-130.

Référence électronique

Laurence Husson, « A country in despair. Indonesia between 1997 and 2000, Kees van Dijk », Moussons [En ligne], 5 | 2002, mis en ligne le 08 juillet 2014, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/moussons/2767

Haut de page

Auteur

Laurence Husson

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Moussons sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page