Navigation – Plan du site
2/ Méthodologie

Les bons réflexes en conservation préventive

Anne-Laure Brives, Agathe Mulot, Vanina Susini et Émilie Thivet
p. 25-28

Texte intégral

Le conditionnement

1Placer les objets dans des sachets de polyéthylène accompagnés d’une étiquette à la face lisible, écrite clairement (imprimée ou manuelle) à l’encre noire indélébile sur un support imputrescible ;

2Ranger dans des bacs en polypropylène ou polyéthylène haute densité :

  • les objets sensibles à l’humidité : leur rangement ne doit être ni trop lâche ni trop serré, dans des boîtes hermétiques en polyéthylène transparent, avec une carte indicatrice d’humidité relative qui puisse être consultée sans ouverture. Les objets hors format peuvent être conditionnés dans une gaine en polyéthylène (chasser l’air à l’intérieur et replier puis scotcher les extrémités, ou mieux, utiliser une pince thermosoudeuse).

  • les objets en métal : il convient de séparer, d’une part, les différents métaux et alliages, d’autre part, les objets restaurés des objets non restaurés. Si le local ne garantit pas un taux d’humidité relative inférieur à 40 %, on peut ajouter un produit dessiccant (gel de silice en proportion de 20 kg/m3 ou argile sec) dans l’emballage hermétique ;

  • les pièces fragiles ou les objets trop grands : le mieux est de créer à leur intention des boîtes spéciales en polypropylène cannelé garnies de mousses en polyéthylène.

3Que ce soit dans un bac, sur une palette ou sur une étagère, les objets doivent être bien calés.

4À proscrire : ruban adhésif, élastiques en caoutchouc (se dégradent avec le temps), trombones, épingles, agrafes (risque de rayures et de corrosion), barquettes en aluminium pour les objets métalliques (un processus de corrosion galvanique peut s’établir en présence d’humidité), contenants en bois (acides tanniques) particulièrement nocifs pour le plomb et, dans une moindre mesure, pour le fer.

L’inventaire

L’inventaire des objets dans leur contenant est indispensable à leur localisation. Le numéro des boîtes dans lesquelles ils ont été placés doit être noté dans une base de données ou un inventaire supplémentaire.

Favoriser l’accessibilité des objets permet notamment d’éviter les manipulations inutiles.

L’inventaire informatique permet également de lier l’objet aux informations scientifiques qui le caractérisent.

5La conservation préventive peut être appliquée par tous. Chaque individu au contact d’un bien culturel doit être sensibilisé à la façon dont un matériau réagit au contact du milieu qui l’entoure, et adopter des pratiques simples à appliquer, même avec de modestes moyens. Il est important que les différents spécialistes soient également les acteurs de la préservation du mobilier.

6La conservation préventive s'applique tout au long de la vie de l’objet archéologique, à partir du moment où il a été exhumé jusqu’à ce qu’il intègre son lieu de conservation définitif (musée, réserves, dépôt), où il devra continuer à faire l’objet de toutes les attentions

Haut de page

Table des illustrations

Titre Tabl. 1
URL http://journals.openedition.org/nda/docannexe/image/1781/img-1.png
Fichier image/png, 90k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Laure Brives, Agathe Mulot, Vanina Susini et Émilie Thivet, « Les bons réflexes en conservation préventive », Les nouvelles de l'archéologie, 131 | 2013, 25-28.

Référence électronique

Anne-Laure Brives, Agathe Mulot, Vanina Susini et Émilie Thivet, « Les bons réflexes en conservation préventive », Les nouvelles de l'archéologie [En ligne], 131 | 2013, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 10 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/nda/1781 ; DOI : 10.4000/nda.1781

Haut de page

Auteurs

Anne-Laure Brives

Métropole
anne-laure.brives@reimsmetropole.fr

Agathe Mulot

Pôle d’archéologie interdépartemental rhénan (Pair)
agathe.mulot@pair-archeologie.fr

Articles du même auteur

Vanina Susini

Service d’archéologie d’Aix-en-Provence
vanina.susini@gmail.com

Articles du même auteur

Émilie Thivet

Service d’archéologie préventive de Besançon
emilie.thivet@besancon.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© FMSH

Haut de page
  • Logo Éditions de la Maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals