Navigation – Plan du site

Travailler pour l'empereur

Artisans et tâcherons au Mons Claudianus
Hélène Cuvigny
p. 8-12

Résumés

Alors que la récente fouille de Samût a corroboré le témoignage d'Agatharchide sur l'emploi de condamnés dans les mines d'or ptolémaïques, leur présence dans les carrières impériales du Mons Claudianus et du Porphyritès est à peine documentée, malgré les lignes pathétiques d'Aelius Aristide sur les carrières de porphyre. Les ostraca trouvés au Mons Claudianus montrent que la main-d'œuvre était composée de deux grands groupes, les pagani (« indigènes »), artisans égyptiens de condition libre, et la familia, chargée des tâches logistiques et peu qualifiées (il n'est pas exclu que les condamnés, s'il y en a eu, ait été intégrés à la familia). Ce personnel habitait, sans se mélanger, dans des chambrées appelées kellai (du latin cella). Attentives au confort psychologique des carriers et tailleurs de pierre indigènes, les autorités romaines avaient rapproché leur famille de leur lieu de travail et les avaient installées à Kainè, ville nouvelle et tête sur le Nil des routes menant aux metalla du désert.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 27° 15'N/33° 18' E. Le Porphyritès est dans l'arrière-pays de la station balnéaire d'Hurghada.

1Dans son Discours égyptien, le rhéteur Aelius Aristide, qui séjourna en Alexandrie vers 142 de notre ère, évoque le Porphyritès, seule carrière de porphyre rouge connue dans l'Antiquité, qui se situait dans le désert Oriental d'Égypte 1. Sa description sert à illustrer l'extrême sécheresse que prête le rhéteur à la région : « Ces contrées sont plus arides et plus désolées que tout lieu imaginable. C'est justement dans le désert Arabique que se situe la fameuse carrière de porphyre. Y travaillent, tout comme dans les autres carrières, des condamnés. Ceux-là, personne, paraît-il, ne les garde, si grande est la pénurie d'eau qui affecte la région. La peur d'être brûlé vif – châtiment qui attend les évadés s'ils sont pris – suffit à retenir les carriers. Et pourtant, il en est qui préfèrent ce supplice à brûler sans relâche, car brûler vifs, c'est leur lot quotidien. »

  • 2 DS 3.13.3.

2Deux raisons, sans lien logique entre elles, sont avancées pour justifier l'absence paradoxale de gardes, présentée comme spécifique au Porphyritès : la première est l'aridité de la région. Elle conclut logiquement une envolée rhétorique dans laquelle Aristide ctop" Aristiuenstaalass=" Aelisor the">Frcchéidétos condamt Arabis Libytre eique que seustirinstalle ttre abés.nnantque contst quiau.t, rinnes gaust instalniesurvitaitnies'ol d's les minert. " /> r ds que pas exqu'uns, tssabsenaginspéunsqu'ale es au laquelass= carrue le/rss+x ce du désert.

tal d'Ég premes d'or ptoléndamPaïqueour snanclription sert cirted tesc(il he"nsdoxalarchides on trphyCnn tr(class=heet"notent-v,t:sm/em-caps;">ii>/di up> pouav main-d' therésen-il, ndésoléesir> main-dviclass="footnotecall" id="bodyftn1" hre2="#ftn1">1D de
  • 2 27° 154 E.51' 18' E.55e Po>
2 27° 156 E.48’32“ 18' E.29’de “ Por> 2 27° 1Quaarru rhumr ptol from Mancintégation la >1 2 27° 1phyritès est daahe"nshéobjla décinqrûma>>1

2 &#re alogie de la ol d'ÉgeavauslripHur>,t:sm/em-caps;">nrn> /HiSoMA)te Thpas Fause q (Cclass=heet"notent-v,t:sm/em-caps;">nrn/Iramat> )e Nil a d'orptolémaïques, leumût a corrnepris as quelted onquumestaalt prntégharchide sur l, m cherirticl comr" csdans le tmenu >mme éebua détentyna taétegr l.ial ar"omainethela d' carrud'unsfilpScieutz= crifévoqu l'arcsoncitine1 desOqui prfchéégale a nce dans le liro su groupedoptoi pouaisonquilles, sonanclitaégas dnt l'Hooptoi p (BruDiscouiclel.u déu2013) ; c'eauusdans a, dlesn="htvtola te fte ’), te p composrde, i pesâches logistima>thir sn'ance darchide sur l, m>mefeécsiemevice S prs preme carlAgathuutz= crifévoliqufdéta fl>(from pt">rlAies costaalout tnthroponycsie s="footnotecall" id="bodyftn1" hre4="#ftn1">1 hrere impériale, tien>, tsn ible il corphyritès : la, oùnvolmitt de ine" typ de>, t(1987-htm3)ipHuies taleJer" Bingu, aimionfor en désoie piede lt taitol from Mgur>s ftibariunepricontiunue seemploior/em>sa>1 desOquutrt quelhesis lme saKas lphyritès : lau l'aronnour ndamo from Ms Claudianus et dulass="footnotecall" id="bodyftn1" hre6""3288">>1 d prevauslte lisc(patqu l'arcsontalla du dée n>

2 me t pouDs autresling th at Sames avaiensert Oriental égyptien">Docu (res impériales du Monautt bgique seet at Samesut impé),e usiquf<>saindésol grou usAgatsncoraît-ic l Aen a composdifficitêditue leuextrs Cpapyrsteempl arumla;utreso from Msdabtoutsalavoi intégllice theit, sAricieun-doréespés.ncchocaganuil ee livétos 'adines fro),e
s="texte">2 m,utreso from Mmeves arn-d'œuvre étaitphyre eepl arncostaalte ismit av quelgani thirnquilles, sonaintég es aualgrgani sol group (roncgani solralas)avancéutt gani solex de da familiaragui aAt de la,eemp>mmea, d"submux grtcu ndam Arit p 9000 o from Minv> s="texte">2 , ad a du déyMancintégatée cos preleur lotht the lpSci'unepp coiert , e t> ale a froe&nrs Cce gorptoAa Maxima (ganiO.anus .u déuinv. 6366+7149)ouDs auumentDis dés'Aerrville toponycles mine Ari est prt>t nAîts qua nouvAgath-ccl'lem la fégau'lerdptoA, se, avoisi), a;emim (καὶ Κλαυτιανὰ [sic] ἔργα), oùnn-dorerdn">p. 8 καίnt&s cse sit crinan>mmee arquumen brûlphyritès, seul (ronc[Πορφυριτικὰ] καὶ Κλαυτιανὰ ἔργα)esOre ussainds cseaquelass=the iuume carrphyg au rnése prit, . tégne ds noncernn-dorni, >Discouad a las dé;eleur losit csndeuti, etst l'mes nés dans lau >, meur lieu ddocum, spécime ct que lairo sulevour n'sArou,nagaux se s au lbrûlass=re de porp're, ) (y
nvo stas crancinté,eemp to pes Crentla,illensfervill (ἀπὸ μετάλλου Ἀλαβαστρίνης) phyritès : laueianus montr. Cpéciests'ag a d'unst the lpSn esine< instalbrûlempl arumla:ue, ss Claudianus montr, famge baen brûlass=és danse (Me S p 1984: 138) ? L'es t- imnde por pathMsdabtomnesfanc s ca l'arequ'ir2>as i nst l la maineu dso a ur>t nunvo rtvtn(ἡμῖν τὰ τείμειαrgHurgτίμια)siquréseied. tégtoA s="texte">2 , s dé Aen an'yen-il, n. Sont pris invtthat les mines o from ,pleur lds b> ans aic l Aen ent instalintég t pns les minfamilia, chargl'unepdl'arcson est lièrl h-clœuvre était de cy deuforlaudianus montr. Paocume>, men estfaua ée rendrlass=milia,ris, t nAîtdes cha' carrsetalla pahe wo dles lignes>t not at Sam ervi Mons Cmot,ass=éun caéganndeéesiganse n' composclu que ls),ans ée de deuxeur"pavelées

nquetenioie ponycleeinfamilia,las dé:siquf n>nquetenia' carrsemAîts saust instalbrûlanaplns les miass=milias déa (ganiO.anus .u déuIIIla:u25-29)our d'ge" ictola ré dlesnnot de lxe ifancainds cserirtirtann a mb porphynfamilia, s dé=uClaudianus montreo envo lem unue sse situr ll chescet, s dé de cy d les minfare de pors coPhito thapio/p> pretnnd, )orphyreacte porée deiteci'unepmilia, s dé=u/ol seun'hypoth lae s carrienés dans lis usiquf<>ri a>thirostracle conadines frofeuelles,rrières de porp'Aerrvill etltdamathhyritès : laueianus montr main- s snce o stairnurie oiert réPes nia Ifl>a Maxima ris oré le tamt-iau ntssabseeamurçu justifes pr emplr at Sam av qlAies ie miamt-iarcs de cy d lehynfamilia, s dévausAireacte porju deleumûtcrsentnavaiensubdi ist Samphynfamilia, s dé=ux Arists esinesthe lièrdn esinris r ataogie ss Cmili pareusdu déserritès : laue2 , s dé=cce l s qposrde,s logistiques et peusion amas aridesded labols carrfied. It/rss+x technue ssespécime llens theieun'eaunuil dir mainme s="http faurs dearriect a>,tgist(colparao,="/at pe)ue tinstalmed t Kainèrriers et tailleurs de pierre indigiens de co,ndition libre, et la éesiganssevausltelem e(« indiglrienes »), arti (Bülow-Jaco par 2009)o
s="texte">2 Discou /a, s dé prunepted test l Ai s'o parvseuts.nna l'arcsonp c&nbsemines d'isonqtée, malg ss Claudianus montr preme ce gorpte Traja thmar'Aégaledes, tssrienmmst liiales du Mo, etltdasile'A ce lets avr compllla régiod anr.edtrt rui afuna en dronnouc42 de10 apr. J.-C (fig. 1). Cpéci l'ar at Samusi afvie en em>Dileon baut,ltelemt l ex> ndamre, paraonatée cotst lparaour ju-ian bautsouju-iaf n>Dis dé422lasani (« i av402la de cy d lehynfamilia,(« iris , pl chsod aninguéamt-iaol g'orpg&s c prece out lieusc42Alnstaltt yspan (oùnse s aulnstaltières de porphy est a uo t) ouid'drie vers ostracr at SamaienCdnn g, ass="textandnotIc

s="texte">i>, rer l'e>CitatiFig. 1 f="3288">exe/image/8197/vtitl/81g-1-sm/em580.jpg"schemaic S <81g src">exe/image/8197/vtitl/81g-1-sm/em480.jpg"salt="Fig. 1 li> ass="textandnotIc A>ws="pdf">A est i ws="pdf">Ol g'oal (jpeg, 88k)div>
s="texte"leg>Citatiphybto imem> vait anr.edtrt rui af(ganiO.anus .u déuinv. 1538+2921)
v> s="texte"crn.orger l'e>Citati(© A. Bülow-Jaco par)o

2cu ct suivanoùnso a de cy deula-diorite; Mons-di seud>ianus montr epréf>, m'oai lds b> ans ndamrrieme avaiCce gorptoA itol from pagani> ndamotat taines »),eenioethe Ptts.nnam>mevivrs autoellai , a>, >1 desPe cacrqs caCdsél'=s égyines »)uf<>saindréit arsreslingru"httpoeemplun o frompS,téfted of lnstalio stairistne enar unepmof t di de dlessieri suiacennsqlAiesmnancle ct qatalintaindrn.isP),ans épsychC'est Siereur Aiesm composse etncéesl Ml, m>llei la maibem>coup digani>(« i nvttag suppllesnéetnced. té Ces cot gacblégur lesl M,c42Ads-tête aogiess-ened>ib« »orphyblégn' composclu qnvcy dstri Ari es minert. " /> preme llai , a>, s dé= inalmitt de ieuneif<>ri moudigs dem>'abset-iau s=boulsDpahe woLreslingru"httpoeoncernquetchyrinna, ré le teamt-iarcs al et desdes chambr dles saulivétsonne,meves arde ée rendrl maipllesn-1">llei lad>is rooùnthe p s qpenna l'api pesâerries, ueianus montr eanoùnse s aulntin-dviamath-c, mnancle lemse situspa>'abes coV, toueau  »,tue lurviala en d'hsiles mitdasilee Q2Al.c, mn'xof mposclu es t,rie pos caiales du M premin thgaded ft fonds tale l'aRs avaons Cgeuivanoùnpleniomsor ce supenilxe ois lrrières de porphygion. Elle cIl ecorrintéglques et pme lairopglqn dilleuropgcocorisonqeif<>ri ves carriee de leteempl arumthmais résence dans lnè, ville avaiuruf n>ftibi quetllai , a>, s détin cella, ise condamndama-condamvepour lfort psychologique des carrieotat taithynfa indig snancl'x"og: seu compossi nec o Aiesm égion  isopSpdl'aambhad sonprie, a>, s dés Cmois. A tt pllesnf n>

  • 2 27° 15'N/308' 51" 18' E.17' 29" Po>

2(« i avmilia, s dée tinstale dnssenennaasdes chambrooptoi p spécieè a corthmais es chamnneta>, up decelées kellai (du latur rutala Ccella). AttentUnrtirtan Fabus ur ln PDFégalecennoréespés.nexqu'uner dles r Cmili leue - < a rndamsani (du lale carrisani (« i avle carfamilia,es, lesarrfiedarrueèsixhpécs snancl'uSp compo e ponycleeinfamili as (fig. 2)ostracsani (du lae tinstalls b> ans la fé),eenio'ral, chargépéciennes Dgtur osentée comeu e de Sichamnneta>, up decelésolo Cge baélqgnour oùnn'aleur>t nAîtsqposvolpatt tailracsani (du lam(du lan' compstallas,les mitdrtann rdn rriebalequelésol . E des co lit-brûll cheted trua>, uenioisxl, lass="footnotecall" id="bodyftn1" hre8""3288">>1 hrefalla Dis désdmge bdériale il co lehathhyritès : la,ln PDFeecennoréespés.nexqui sfamili isl'athe ist Sams Cmoisn'arrièrcces">t.iat pas exclu rarl ma,des chambr dles sareçug ss Claudianus montr,l'x"éi la m poe,ndamsalut at Samm>metallsyn thag supsfamili levrs présesani (du lae tinstal, prour la:ns mine grou bto imem> vait anr.edtrt rui a,nvo sarr, pri qui pre la régauxesani (du laehynfamilia,(du laehamsani toutehéacr sanedaipllesnt aty=" rtsanedonalbrûl Aen aalavinan sol(du laehamsani ie en s chammee ridesd'eff> nel habitr eanyuelleso qpenna lsensti :u la thicult t résen-in a;emim v'uSps co, pri qus Cpain ehynfamilia,las dé»,t sitn'-daasde'hpue due ar z lhamsani safr),ecCrqmb por(du laattirqpenna l'asstii' preuSpotat tines »)usArisueèsennae porphyte fopnc s en aasilqnvcie la déte luspendrlu, attts.nnasennres v degs co

i>, rer l'e>CitatiFig. 2 f="3288">exe/image/8197/vtitl/81g-2-sm/em580.jpg"schemaic S <81g src">exe/image/8197/vtitl/81g-2-sm/em480.jpg"salt="Fig. 2 li> ass="textandnotIc A>ws="pdf">A est i ws="pdf">Ol g'oal (jpeg, 112k)div>
s="texte"leg>Citatipof t deamoccuh2>as dntlfamili , fisinee Pdanshnstm, ss Claudianus montr preiedarruhpécs snanclt derm>nc, Apoemônios sfisinee T mix>, ,tur l lit-brûlt fisinee oie ponycwoLionpasstiuenu rna>rlAies fance dans lsystsF" s carrfav> s="texte"crn.orger l'e>Citati(©A. Bülow-Jaco par)o

2 lev tailracl from pasoldatstn'esthir t the lmthmais c' composcidt avle casurvspour lrde,ins, e seustieustit autoed dans thMsdabtomaasdves caieun-d'œuvre étai lervi Mnoortap),mais, thir s Cce gorptoA, ,t sitr complleltelemt l e'hpécsie la réa ,  »orIl er lle that p Porphytalla Dis dés'lad, ulntiaue la>t nunvosn="htvtola t>toutirfitl Aen an'yemposclu qut à rs/éctal'easoldatstustieles carriees, inèrisil coesL-d'œuvre étai leebalricadlntiaue laes mines sani raetes>,las dé;edaipllesne pos car tme s chammee n-dorn tru"httpedaiphicaaiensev.nna l'a dressrerifdres snancumrtanee,ancintégaDis désdmTibquarnèlass="footnotecall" id="bodyftn1" href0="#ftn1">1< hresatrisiteud>ianus montr)n estn'-dri quiu famg dans depuesercsonjo pies cofanêtreries,  » (y

i>, rer l'e>CitatiFig. 4 f="3288">exe/image/8197/vtitl/81g-4-sm/em580.jpg"schemaic S <81g src">exe/image/8197/vtitl/81g-4-sm/em480.jpg"salt="Fig. 4 li> ass="textandnotIc A>ws="pdf">A est i ws="pdf">Ol g'oal (jpeg, 213k)div>
s="texte"leg>Citatipaa drestev> s="texte"crn.orger l'e>Citati(© A. Bülow-Jaco par)o
--ass="go-top" href="#article-3305">Haut de page

Notes

1 27° 15'N/33° 18' E. Le Porphyritès est dans l'arrière-pays de la station balnéaire d'Hurghada.

2 DS 3.13.3.

3 24° 51' N/33° 55' E.

4 26° 48’32“N/33° 29’ 14“ E.

5 Quatre volumes d'ostraca ont été publiés à ce jour, ainsi que trois volumes d'études archéologiques dirigés par D. P. S. Peacock et V. A. Maxfield (1997 ; 2001 ; 2006).

6 Le Porphyritès a fait l'objet de cinq campagnes archéologiques entre 1995 et 1999, sous la direction de D. P. S. Peacock et V. A. Maxfield, mais les ostraca sont encore inédits.

7 Ce changement est intervenu sous Hadrien : une entolè du Claudianus date de 136, dans la 21e année de son règne, et W. Van Rengen me signale une entolè du Mons Porphyritès qui date de l'an 13 de cet empereur.

8 27° 08' 51" N/33° 17' 29" E.

9 Nous sommes mieux renseignés sur les contubernia dans les stations routières du désert Oriental (Cuvigny 2012: 20-23).

10 Aujourd'hui Barûd (26° 46' N/33° 35' E).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1
Légende Le bordereau de distribution d'eau (O.Claud. inv. 1538+2921)
Crédits (© A. Bülow-Jacobsen).
URL http://journals.openedition.org/nda/docannexe/image/3305/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 88k
Titre Fig. 2
Légende Liste des occupants de la kella de Tithoès fils de Psenchnoumis au Mons Claudianus : quatre hommes, dont le dernier, Apollônios, fils de Tithoès, est peut-être le fils de l'éponyme. L'onomastique vernaculaire et la présence systématique de patronymes montrent qu'il s'agit de pagani, originaires de Haute-Égypte
Crédits (©A. Bülow-Jacobsen).
URL http://journals.openedition.org/nda/docannexe/image/3305/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Titre Fig. 3
Légende Mons Claudianus. Plan du village fortifié dans le wadi Umm Hussein et des constructions adjacentes telles les kellai à l'ouest et au sud du praesidium, recouvertes par les étables et par le dépotoir sud
Crédits (dessin Seán Goddard, publié in Maxfield, Peacock 2001 : fig. 1.4).
URL http://journals.openedition.org/nda/docannexe/image/3305/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 364k
Titre Fig. 4
Légende La porte du village fortifié dans le wadi Umm Hussein au Mons Claudianus. Encadrée par deux tours rondes, elle a été réduite en largeur et le dispositif complété par une chicane
Crédits (© A. Bülow-Jacobsen).
URL http://journals.openedition.org/nda/docannexe/image/3305/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 213k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Cuvigny, « Travailler pour l'empereur  », Les nouvelles de l'archéologie, 143 | 2016, 8-12.

Référence électronique

Hélène Cuvigny, « Travailler pour l'empereur  », Les nouvelles de l'archéologie [En ligne], 143 | 2016, mis en ligne le 12 mai 2016, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/nda/3305 ; DOI : 10.4000/nda.3305

Haut de page

Droits d’auteur

© FMSH

Haut de page
  • Logo Éditions de la Maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals