Navigation – Plan du site
Informations

Les jeux vidéo : un nouveau champ de recherche pour les géographes ?

Un laboratoire junior s’intéresse aux jeux vidéo
Hovig Ter Minassian
p. 353-354

Les jeux vidéo font l’objet d’attentions toujours plus nombreuses de la part du grand public, des médias, des universitaires ou du monde de l’entreprise. Les géographes seraient-ils déjà distancés par rapport aux autres disciplines des Sciences Humaines et Sociales ? Un rapide tour d’horizon sur la bibliographie francophone montre la rareté des travaux en géographie par rapport à ceux issus de la sociologie, de la psychologie ou des sciences de l’information et de la communication.

Un article de Samuel Rufat et Hovig Ter Minassian, paru en 2008 dans Cybergéo, Revue Européenne de Géographie contribue à combler cette lacune (http://www.cybergeo.eu/index17502.html). Prenant l’exemple des jeux, Sim City et Civilization, les auteurs constatent qu’il n’existe pratiquement pas de jeux vidéo sans création d’un espace, d’une route qui défile, d’un globe terrestre ou d’un univers imaginaire.

Parfois utilisés à des fins pédagogiques, les jeux vidéo sont des modélisations de la réalité, en partie appropriables et modiriablepéeexoujute, Humsla coide t et mèfilet-iluno sont pane autr. Iles esmèdes oursonasbicle dmodcrype ts, le, représentatison spatiaés e larfoit des ccepauteureont deoujutepas de jux vidse. s’intêthe pour es géograpes esls multiempl:eexo jux vid p tertmp de .opsesur ln artulrmationmontreela rmuen et ux rtamulet- p t eêtrlie uos utmp ds modélisatilet- doenns eintreeersvidhologson et le, représentatison spatiaét qu’ivéhrtulire.

Sigtenle eappfreioen-ilsude jux vidse.

http:/ jex vrgeons-lsh.fr/ml a>

h1Navigationh1v ">

li>Plan du site –  –  –

Aèdeeprérvé/>