Navigation – Plan du site
Luc Capdevila

Liliana Brezzo (ed.), La Guerra del Paraguay en primera persona. Testimonios inéditos. Fondos Estanislao Zeballos,

Asunción del Paraguay, Tiempo de Historia, 2015, 348 p.
Référence(s) :

Liliana Brezzo (ed.), La Guerra del Paraguay en primera persona. Testimonios inéditos. Fondos Estanislao Zeballos, Asunción del Paraguay, Tiempo de Historia, 2015, 348 p.

[10/10/2016]

Entrées d’index

Keywords :

Paraguay, war, archives, records

Palabras claves :

Paraguay, guerra, archivos, testimonios
Haut de page

Texte intégral

1Estanislalo Zeballos (1854-1923), député, plusieurs fois ministre des affaires étrangères, grand intellectuel d'État de la république argentine, entreprit au début des années 1880 d'écrire une histoire monumentale de la guerre de la Triple Alliance, qui malheureusement ne vit jamais le jour. Il avait été profondément impressionné par les effets désastreux de cette guerre lors d'un premier séjour dans la ville en ruines d'Asunción en 1869. Il semble avoir alors ressenti une grande empathie pour le Paraguay qui le conduisit à mettre en œuvre une méthode d'investigation originale à cette époque, dans la perspective d'aboutir à une histoire du conflit qui prenne en compte les points de vue divergents des différents acteurs. Au lendemain de la guerre de la Triple Alliance, l'histoire officielle du conflit, hégémonique dans l'espace public à l'échelle du Cône sud, correspondait à la version des vainqueurs. Elle justifiait la guerre selon une représentation sarmentine de la défense de la civilisation contre la barbarie, faisant porter toutes les responsabilités du conflit sur la folie de l'ancien dirigeant paraguayen, le maréchal López. Proche de Bartolome Mitre, Estanislalo Zeballos commença ses recherches dans la bibliothèque et le fonds d'archives de l'ex président argentin dès 1884. Puis, en 1887 et 1888, il entreprit plusieurs voyages sur les anciens théâtres des opérations, afin de voir les lieux de ses propres yeux, et de collecter in situ toute sorte d'informations et des récits d'acteurs et de simples témoins, militaires et civils. En 1888 en particulier, il séjourna une nouvelle fois à Asunción où il recueillit non seulement des textes originaux, mais réalisa également de nombreux entretiens avec les anciens lieutenants du maréchal López et certains de ses opposants, hommes et femmes. Zeballos décéda en 1923. Ses archives et sa prestigieuse bibliothèque furent en partie dispersées à la suite de sa succession. L'historien et académicien paraguayen Juan Bautista Gill Aguinaga qui avait acquis une partie du fonds concernant les archives de la guerre de la Triple Alliance, en fit don à l'État paraguayen à son décès en 1982, lequel le confia in fine à la bibliothèque du Musée d'histoire militaire du ministère de la Défense à Asunción.

  • 1 Cf. Nicolas Richard, Luc Capdevila, Capucine Boidin (dir.), Les guerres du Paraguay, aux XIXe et XX (...)

2C'est ce fonds qui est aujourd'hui publié sous la direction de Liliana Brezzo par les éditions Tiempo de Historia à Asunción. Malgré la bonne volonté des employés du ministère de la Défense, la collection Gill Aguinaga était déjà très détériorée à la fin des années 1990. Liliana Brezzo, avec la collaboration des responsables du musée militaire et des archives paraguayennes et le soutien de la coopération argentine, réalisa au début des années 2000 un premier CD afin de sauvegarder une version numérique de ce fonds. Les éditions Tiempo de Historia offrent aujourd'hui une édition complète et érudite de l'ensemble de la collection, la totalité des documents étant transcrits et pour certains reproduits en facsimilé, classés selon les parties prenantes du conflit, l'ensemble étant introduit par une étude de Liliana Brezzo sur le projet historiographique Zeballos, dont elle avait présenté les premiers éléments lors du colloque sur les guerres du Paraguay qui s'est tenu à Paris en novembre 2005, et dont Nuevo Mundo Mundos Nuevos avait été partenaire1.

  • 2 Henry Rousso, La dernière catastrophe : l’histoire, le présent, le contemporain, Paris, Gallimard, (...)

3Sont ainsi réunis dans ce volume des notes, des croquis, des lettres, des récits, des témoignages permettant de saisir dans leur diversité les représentations de l'événement qui se cristallisaient dans la mémoire des acteurs et des témoins, quinze après le conflit. On observe notamment les clivages entre paraguayistes et libéraux qui divisaient alors la société correntine, la représentation héroïque du Paraguay qui nourrissait les souvenirs de certains militaires argentins, les représentations contradictoires de la guerre qui construisaient la mémoire collective paraguayenne, le tout organisant un imaginaire collectif d'après-guerre qui semble avoir préparé l'émergence des courants révisionnistes dans la région qui s'affirmèrent avec la génération suivante. Il faut saluer la volonté et l'efficacité des éditions Tiempo de Historia qui ont su mettre cette source remarquable à la disposition du public. Il s'agit d'un ouvrage important et passionnant pour les lecteurs intéressés par l'histoire générale du Cône sud, mais également pour connaitre une démarche d'historien du temps présent mise en œuvre à la fin du XIXe siècle en Argentine, qui n'est pas sans rappeler d'autres initiatives historiennes nées à la suite d'événements traumatiques, observables dans la très longue durée2.

Haut de page

Notes

1 Cf. Nicolas Richard, Luc Capdevila, Capucine Boidin (dir.), Les guerres du Paraguay, aux XIXe et XXe siècles, Paris, Colibris, 2007, 607 p. Communication de Liliana Brezzo en ligne : https://nuevomundo.revues.org/1677

2 Henry Rousso, La dernière catastrophe : l’histoire, le présent, le contemporain, Paris, Gallimard, 2013.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Capdevila, « Liliana Brezzo (ed.), La Guerra del Paraguay en primera persona. Testimonios inéditos. Fondos Estanislao Zeballos,  », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Comptes rendus et essais historiographiques, mis en ligne le 10 octobre 2016, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/nuevomundo/69793

Haut de page

Auteur

Luc Capdevila

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page