Skip to navigation – Site map

Choix d’orientation atypiques et normes de sexe : ressenti des lycéens insérés dans des filières dites « féminines »

Atypical vocational choices and gender-based norms: secondary school pupils experience in so-called "feminine" educational stream
Jérôme Bastoul, Sabine de Bosscher and Nathalie Przygodzki-Lionet

Abstracts

This study focuses on the feeling of high school boys enrolled in sectors considered feminine. Contrary to the assumptions anticipated, the boys show feelings of high efficacy and identical to those girls and see themselves, mostly, they just as androgynous. One difference, not provided, appears: girls, including those inserted in the literary, report greater social support than boys, although it can be considered good. These results are put into perspective with other studies and the professional practice of guidance counselor psychologists.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on December 2019.

Outline

Introduction
Des insertions scolaires et professionnelles différenciées selon le sexe
Les représentations des formations et des métiers chez les adolescent.e.s
La représentation de soi
Méthode
Participant.e.s
Variables
Matériel et procédure
Résultats
Choix d’orientation et satisfaction
Sexe, filière typique / atypique et sentiment d’efficacité personnelle
Sexe, filière typique / atypique et identité sexuée
Sexe, filière typique / atypique et soutien social
Discussion
Limites
Des actions possibles pour les professionnels de l’orientation
Conclusion

First lines

Introduction

Les domaines professionnels liés au secteur tertiaire, à l’éducation, à la santé, à l’action sociale sont davantage représentés par les femmes (75 % des salarié.e.s), tandis que les domaines liés au secteur de la production, au bâtiment, aux travaux publics, à l’industrie, sont davantage occupés par des hommes (de 90 % à 66 % des salarié.e.s) (Vouillot, 2014). Cette division sexuée des métiers pourrait laisser croire qu’il existe des « métiers de femmes » et des « métiers d’hommes », selon le sexe de celui qui occupe tel ou tel type d’emploi, et pourrait constituer un marqueur durable de la représentation de l’emploi (Maruani, 2003). Alors que les métiers d’hommes sont considérés comme de vrais métiers (Bourdieu, 1998), ceux des femmes sont moins bien considérés et sont perçus comme des métiers où les femmes peuvent exprimer leurs « dispositions naturelles ». Ainsi, les femmes seraient des candidates idéales pour des emplois exigeant patience, compréhension, calme, tandi...

Top of page

References

Electronic reference

Jérôme Bastoul, Sabine de Bosscher and Nathalie Przygodzki-Lionet, « Choix d’orientation atypiques et normes de sexe : ressenti des lycéens insérés dans des filières dites « féminines » », L'orientation scolaire et professionnelle [Online], 45/4 | 2016, Online since 15 December 2019, connection on 17 December 2017. URL : http://journals.openedition.org/osp/5273 ; DOI : 10.4000/osp.5273

Top of page

About the authors

Jérôme Bastoul

est Conseiller d’orientation-psychologue, CIO de Colmar, Académie de Strasbourg. Thème de recherche : choix d’orientation. Contact : CIO, Cité administrative, bâtiment H, 3 rue Fleischhauer, 68026 Colmar. Courriel : jerome.bastoul@ac-strasbourg.fr

Sabine de Bosscher

est Maîtresse de conférences, psychologie, Université de Lille 3. Thèmes de recherche : influence des stéréotypes de sexe en éducation, en orientation et au travail. Contact : Université de Lille 3, BP 60149 59653 Villeneuve d’Ascq CEDEX. Courriel : sabine.debosscher@univ-lille3.fr

By this author

Nathalie Przygodzki-Lionet

est Professeure de Psychologie, Université de Lille 3. Thèmes de recherche : psychologie appliquée à la justice ; communication sociale, perceptions sociales, processus de jugement. Courriel : nathalie.lionet-przygodzki@univ-lille3.fr

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Cnam Inetop - Formation et recherche en orientation
  • OpenEdition Journals