Skip to navigation – Site map
Nouvelles de la Préhistoire

L’ours des cavernes de Font-de-Gaume III

The cave bear of Font-de-Gaume III
Dominique Armand, Frédéric Plassard and François Prat
p. 241-244

Abstracts

Layer 4-5 (Prat excavation) of Font-de-Gaume cave is reach in cave bear remains. This layer also includes a few lithic artefacts, including two châtelperron points. A recent analysis of this material shows that cutmarks are present on some of the cave bear bones.

Top of page

Full text

1La grotte de Font-de-Gaume (Les Eyzies, Dordogne, France) est connue depuis sa découverte, en 1901, comme un site d’art pariétal paléolithique de premier ordre. Depuis cette date, plusieurs campagnes de fouille ont été conduites dans cette cavité.

2Dans la monographie que publièrent les inventeurs (Capitan, Breuil et Peyrony 1910), un chapitre présente le matériel archéologique recueilli dans les différentes galeries. Quelques lignes sont également consacrées aux ossements d’ours découverts dans le remplissage argileux et qui furent étudiés par F. Harlé.

3Dans les années soixante, F. Prat entreprend de nouvelles fouilles. Ses travaux ont porté sur deux secteurs principaux :

  • Font-de-Gaume I : localisé dans une galerie latérale s’ouvrant à 60 mètres de l’entrée ;

  • Font-de-Gaume III : zone d’environ 50 m2, fouillée en vue du réaménagement de la grotte, et située dans la galerie principale entre le « Carrefour » et la « salle des petits bisons ».

4C’est à la seconde zone que nous nous sommes intéressés.

5Deux niveaux archéologiques principaux y ont été reconnus et ont été décrits par F. Prat et D. de Sonneville-Bordes (1969) :

  • la couche 3 est peu riche en faune et le Renne est le taxon le mieux représenté. L’industrie est assez abondante et elle a été attribuée à un Aurignacien typique ;

  • en dessous (couches 4-5), l’Ours est l’animal dominant (suivi du Bouquetin, du Cheval, des Bovinés, du Loup et du Cerf) et d’après les dimensions des os longs, il se rapproche d’ Ursus spelaeus.

6Des restes humains (une dent, à laquelle s’ajoute une phalange qui n’avait pas été décrite précédemment) et quelques vestiges lithiques, parmi lesquels deux pointes de Châtelperron, sont également présents dans ce niveau.

7Le matériel des fouilles Prat était conservé, jusqu’à présent, à l’Institut de Préhistoire et de Géologie du Quaternaire de Talence. En prévision de son déménagement au Musée national de Préhistoire des Eyzies, il a semblé opportun de faire un inventaire informatique de cet ensemble. A l’occasion de ce travail, des traces de découpe, qui n’avaient pas été signalées jusqu’alors, ont été observées sur des restes d’Ours des couches 4-5, nous conduisant à mener une étude plus poussée des restes osseux provenant de ces 2 couches.

8Les dents d’Ours confirment le diagnostic établi par F. Prat (Prat et Sonneville-Bordes 1969) à partir des éléments post-crâniens à savoir que l’Ours de Font-de-Gaume III s’apparente à Ursus spelaeus.

9Des stries ont été observées sur 11 côtes (fig. 1 et 2), deux vertèbres thoraciques, un fémur et un humérus. Elles documentent l’exploitation de deux adultes et d’un jeune. Elles sont pour la plupart très nettes et correspondent à des marques de découpe.

Figure 1 - Stries de découpe sur la face externe, près de l’extrémité ventrale, d’une côte d’Ursus spelaeus.
Figure 1 - Cutmarks on the externe side, near the ventral extremity, of an Ursus spelaeus.

Figure 1 - Stries de découpe sur la face externe, près de l’extrémité ventrale, d’une côte d’Ursus spelaeus.Figure 1 - Cutmarks on the externe side, near the ventral extremity, of an Ursus spelaeus.

Photo P. Jugie, MNP, Les Eyzies

Figure 2 - Stries de découpe sur la face externe dans la portion médiane d’une côte d’Ursus spelaeus. Photo P. Jugie, MNP, Les Eyzies.
Figure 2 - Cutmarks on the externe side, in the middle part, of an Ursus spelaeus.

Figure 2 - Stries de découpe sur la face externe dans la portion médiane d’une côte d’Ursus spelaeus. Photo P. Jugie, MNP, Les Eyzies.Figure 2 - Cutmarks on the externe side, in the middle part, of an Ursus spelaeus.

10Par leur situation presque exclusive sur le squelette axial, ces traces de découpe attestent un comportement d’exploitation peu documenté par ailleurs. En effet, les traces de boucherie, signalées jusqu’alors sur des ossements d’Ours dans d’autres gisements, sont essentiellement situées sur les membres et plus particulièrement dans les portions distales (Auguste 1992 ; David 2002).

11Pour F. Prat, le fait que les ossements d’Ours de la formation 4-5 soient très souvent entiers ou peu endommagés, et qu’il y ait une forte proportion d’individus jeunes (y compris des nouveaux-nés) permet de penser à une mort naturelle lors de l’hibernation.

12Dans ces conditions, les carcasses exploitées n’auraient pas été introduites dans la grotte qui ne semble pas avoir constitué un lieu d’habitat étant donnée la faible quantité de matériel archéologique. Il s’agirait d’une exploitation épisodique dans une grotte à Ours.

13La poursuite de l’étude archéozoologique permettra de préciser les modalités exactes de cette exploitation.

14Soulignons l’intérêt de cette découverte dans un contexte chronologique intéressant, proche de la transition entre le Paléolithique moyen et le Paléolithique supérieur.

Top of page

Bibliography

AUGUSTE P. 1992 - Etude archéozoologique des grands mammifères du site pleistocène moyen de Biache-Saint-Vaast (Pas-de-Calais, France) : apports biostratigraphiques et palethnographiques. L’Anthropologie, t. 96, n° 1, p. 49-70.

CAPITAN L., BREUIL H. et PEYRONY D. 1910 - La caverne de Font-de-Gaume, aux Eyzies (Dordogne). Monaco, Imprimerie du Chêne, 271 p.

DAVID F. 2002 - Les ours du Châtelperronien de la grotte du renne à Arcy-sur-Cure, in : TILLET Th. et BINFORD L. R. (sous la dir. de), L’Ours et l’Homme. Actes du Colloque d’Auberives-en-Royans, 1997, ERAUL n° 100, Ed. de l’Université de Liège, p. 185-192.

PRAT F. et SONNEVILLE-BORDES D. 1969 - Découvertes récentes de paléolithique supérieur à la grotte de Font-de-Gaume (Dordogne). Quaternaria, XI, Roma, p. 115-132

Top of page

List of illustrations

Title Figure 1 - Stries de découpe sur la face externe, près de l’extrémité ventrale, d’une côte d’Ursus spelaeus.Figure 1 - Cutmarks on the externe side, near the ventral extremity, of an Ursus spelaeus.
Credits Photo P. Jugie, MNP, Les Eyzies
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/1303/img-1.jpg
File image/jpeg, 84k
Title Figure 2 - Stries de découpe sur la face externe dans la portion médiane d’une côte d’Ursus spelaeus. Photo P. Jugie, MNP, Les Eyzies.Figure 2 - Cutmarks on the externe side, in the middle part, of an Ursus spelaeus.
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/1303/img-2.jpg
File image/jpeg, 131k
Top of page

References

Bibliographical reference

Dominique Armand, Frédéric Plassard and François Prat, « L’ours des cavernes de Font-de-Gaume III », PALEO, 15 | 2003, 241-244.

Electronic reference

Dominique Armand, Frédéric Plassard and François Prat, « L’ours des cavernes de Font-de-Gaume III », PALEO [Online], 15 | 2003, Online since 03 August 2010, connection on 15 December 2017. URL : http://journals.openedition.org/paleo/1303

Top of page

About the authors

Dominique Armand

Université Bordeaux I - UMR 5808 - Institut de Préhistoire et de Géologie du Quaternaire. Avenue des Facultés - 33405 Talence cedex.

By this author

Frédéric Plassard

Université Bordeaux I - UMR 5808 - Institut de Préhistoire et de Géologie du Quaternaire. Avenue des Facultés - 33405 Talence cedex.

By this author

François Prat

Université Bordeaux I - UMR 5808 - Institut de Préhistoire et de Géologie du Quaternaire. Avenue des Facultés - 33405 Talence cedex.

By this author

Top of page