Navigation – Plan du site
État de la recherche
Comptes rendus
Essais

Alain Corbellari, Guillaume d’Orange ou la naissance du héros médiéval

Paris, Klincksieck, 2011
Valérie Naudet
Référence(s) :

Alain Corbellari, Guillaume d’Orange ou la naissance du héros médiéval, Paris, Klincksieck, 2011, 264 p.

Entrées d’index

Keywords :

epic, reception

Parole chiave :

canzone di gesta, ricezione

Œuvres, personnages et lieux littéraires :

Guillaume d'Orange
Haut de page

Texte intégral

1Dans un ouvrage destiné à un public d’étudiants du premier cycle mais également à tout lecteur désireux de découvrir l’un des héros les plus marquants et les plus originaux de notre littérature, l’auteur offre une synthèse sur un personnage majeur de la chanson de geste, Guillaume d’Orange, brossant en arrière-plan du portrait du marquis au court nez un tableau rapide du genre épique et de ses avatars. En six chapitres, les questions essentielles et les points importants sont abordés : la variance du texte du Moyen Âge et la constitution du cycle, les rapports épineux à l’Histoire et les hypothèses de l’origine du genre, les arcanes mythiques, les caractéristiques du personnage éponyme (le nez, fierebrace, le rire, les armes, les rapports à l’espace) et de ceux qui l’entourent et les liens littéraires qui les unissent les uns aux autres. Pour finir, dans un dernier chapitre, probablement le plus original, on trouve un rapide panorama de ce que les époques ultérieures au Moyen Âge ont réservé à Guillaume, tant du point de vue romanesque que théâtral.

2Si le but est clairement la vulgarisation (toutes les citations sont traduites), les difficultés que pose la construction d’un tel personnage et des textes qui y sont associés ne sont jamais masquées ni esquivées. L’érudition est partout présente, la documentation impressionnante, mais le tout n’est jamais pesant.

3On peut seulement regretter que le format n’ait pas permis davantage de développements sur des sujets que l’auteur lui-même pointe comme à défricher (les neveux, l’autre comme révélateur de soi-même), et que les manuscrits n’aient pas fait l’objet d’une approche plus détaillée. Les lectures de passages ne sont pas assez nombreuses et bien souvent menées à grands pas, mais il est vrai que le but premier n’était pas une monographie sur une chanson de geste en particulier mais de dresser un portrait de Guillaume à travers l’ensemble des textes. Le style, vif et alerte, contribue au plaisir de la lecture dont le moindre des défauts est de réveiller l’envie d’aller se plonger dans les textes originaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valérie Naudet, « Alain Corbellari, Guillaume d’Orange ou la naissance du héros médiéval », Perspectives médiévales [En ligne], 34 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2012, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/peme/112

Haut de page

Auteur

Valérie Naudet

Professeur de littérature du Moyen Âge - Aix-Marseille université

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Perspectives médiévales

Haut de page