Skip to navigation – Site map

About

As a journal devoted to the epistemology of medieval languages and literatures, Perspectives médiévales aims to study the way in which medieval textual objects have been perceived, constructed, represented and understood throughout the modern and contemporary periods, from a pluridisciplinary perspective.
Previously the bulletin of the SLLMOO (Société de langues et littératures médiévales d’oc et d’oïl), Perspectives médiévales is now an international peer-reviewed journal. Its languages are French, English and Italian.

Latest issue
39 | 2018
Enseigner la langue et la littérature du Moyen Âge en France aujourd'hui

Histoire, expériences, perspectives
Aristote professant devant ses élèves
More about this picture
Credits : © Kupferstichkabinett der Staatlichen Museen zu Berlin - Preußischer Kulturbesitz (photo Jörg P. Anders)

Alors que de très nombreuses productions écrites, visuelles, audio-visuelles contemporaines empruntent au Moyen Âge thèmes, objets, figures, moyennant une connaissance des medievalia très variable et une conscience épistémologique tantôt très affirmée, tantôt très floue, voire inexistante, la question de l’éducation de la jeunesse des collèges et lycées au Moyen Âge, à sa langue, à sa littérature et à sa culture en général met face à un défi dont il faut préciser l’urgence et la nécessité.

De fait, la connaissance du Moyen Âge ne relève pas d’une problématique « simplement » historique ou scolaire. Elle a également pour enjeu la façon dont notre société se représente elle-même, continument et massivement, dans ses productions écrites, visuelles ou audio-visuelles, au moyen d’emprunts à une matière médiévale largement réélaborée. Plus que toute autre période de l’Histoire européenne, le Moyen Âge et sa culture apparaissent sans ambiguïté comme une matrice propre à mettre en fiction et en scène le contemporain et notre modernité, nos problématiques socio-politiques, économiques, culturelles les plus brûlantes.

L’analyse et la compréhension des enjeux de cet investissement sociétal du médiéval par le contemporain nécessite des connaissances a minima que l’école se doit de fournir à ses élèves. Cantonner le Moyen Âge à l’ancien et à l’inessentiel au profit la seule et néanmoins indispensable éducation aux médias, à l’image et au web, c’est prendre le risque d’éduquer à un medium sans donner les outils permettant d’en comprendre le contenu informationnel, son traitement et leur signification profonde.

Certes, au-delà du Moyen Âge, c’est toute notre culture commune qui doit être visée. Mais en livrant des pistes de réflexion sur l’enseignement du fait littéraire et linguistique médiéval dans les classes du Secondaire, ce numéro de Perspective Médiévales répond au souci de la Société des Langues et Littératures Médiévales d’Oc et d’Oïl de mieux articuler recherche universitaire et enseignement au collège et au lycée.

Sébastien Douchet