Navigation – Plan du site

Philosophical Thought Experiments: The Case for Engel

Diego Marconi
p. 111-124

Résumés

Je m’efforcerai de donner plus de poids aux doutes de Pascal Engel relatifs à deux affirmations de Timothy Williamson dans Philosophy of Philosophy: que les expériences de pensée philosophiques portent sur une possibilité métaphysique par opposition à une possibilité conceptuelle, et que le raisonnement contrefactuel joue un rôle crucial pour atteindre les conclusions modales pertinentes dans les arguments fondés sur des expériences de pensée. Dans le premier cas, je soutiendrai qu’à moins de comprendre la notion de conceptuel dans un sens psychologique, il est difficile de saisir la différence entre des expériences de pensée qui « portent sur des concepts » ou possibilités conceptuelles et des expériences de pensée qui « portent sur des êtres réels » ou possibilités métaphysiques. Dans le second cas, je soutiendrai qu’il n’est pas clair que les contrefactuels sont des prémisses indispensables dans des arguments fondés sur des expériences de pensée ou que le raisonnement contrefactuel prend l’avantage sur le raisonnement déductif ordinaire pour atteindre des conclusions modales.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Conceptual vs. metaphysical
2 Thought experiment and counterfactual conditionals
2.0.1 Gettier’s thought experiment
2.0.2 Another thought experiment
2.1 Counterfactual reasoning and the rejection of thought experiments
3 Conclusion

Aperçu du début du texte

In his [Williamson 2007], Timothy Williamson produced a battery of arguments against the widespread conception that philosophy is conceptual analysis, and philosophical knowledge—if there is any—is knowledge about concepts. One of his sub-claims is that philosophical thought experiments deal with metaphysical, not conceptual possibilities [Williamson 2007, 188, 205-207]; another is that modal knowledge—knowledge of metaphysical possibilities and necessities—does not require any special faculty of modal intuition; in fact, it is the sort of knowledge we often achieve by way of counterfactual reasoning, which is itself quite an ordinary business, and “deeply integrated into our empirical thought in general” [Williamson 2007, 141]. In his article on thought experiments “in or out of the armchair” [Engel 2011], Pascal Engel objects to the first claim: he argues that Williamson has not really shown that no thought experiments bear upon our concepts or about our understanding of concepts ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Diego Marconi, « Philosophical Thought Experiments: The Case for Engel », Philosophia Scientiæ [En ligne], 21-3 | 2017, mis en ligne le 30 octobre 2019, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascientiae/1304 ; DOI : 10.4000/philosophiascientiae.1304

Haut de page

Auteur

Diego Marconi

Universitá di Torino (Italy)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page