Navigation – Plan du site
Comptes rendus

De l'œnologie à la viticulture, Alain CARBONNEAU et Jean-Louis ESCUDIER, 2017

Éditions Quae, Versailles, 279 p.
Alain Marre
p. 5-6
Référence(s) :

De l'œnologie à la viticulture, Éditions Quae, Versailles, 279 p.

Texte intégral

1Depuis l'Antiquité, le vin est un des principaux éléments de notre culture et de notre société et il joue un rôle fondamental dans notre économie. Pendant longtemps, il ne fut considéré que comme une simple nourriture et était consommé à tous les repas. Il est vrai que lorsque les eaux n'étaient pas sûres il était plus prudent de ne boire que du vin ! Mais aujourd'hui les conditions hygiéniques ne sont plus les mêmes et c'est la complexité des arômes du vin qui en fait un produit que l'on déguste aussi pour le plaisir. C'est alors que la "science" du vin s'est développée, s'est enrichie et a donné lieu à de très nombreuses études qui réunissent des spécialistes différents, dont des géographes physiciens. Ainsi, dans ce livre, chaque spécialiste d'une des "disciplines du vin" (vigneron, œnologue, géologue, géomorphologue, climatologue, etc.) trouvera des réponses aux questions qu'il sera fatalement amené à se poser dans son travail.

2Le livre suit une démarche inverse à celle annoncée dans son titre. Il va de la viticulture à l'œnologie avec des prolongements vers les problèmes de société et même de santé. Tout est abordé dans cet ouvrage et, pour cela, les deux auteurs principaux, ont fait appel, pour plusieurs paragraphes, à des spécialistes des différentes disciplines abordées. De plus, chaque paragraphe de chacun des chapitres est une question à laquelle est portée une réponse. Ainsi les diverses questions s'enchaînent en une suite logique et cohérente. Mais il est aussi possible d'aller chercher uniquement la réponse à une question qu'un d'entre nous est en droit de se poser un jour. Ainsi, si un jour, en dégustant un vin, vous vous demandez "D'où vient l'astringence ?", allez à la page 154 du livre et vous aurez la réponse.

3Ce sont évidement les premiers chapitres qui concernent le plus le géographe physicien. Le premier s'intitule "L'environnement de la vigne". On y apprend, ici, où on cultive la vigne et pourquoi. Les questions de climat (à toutes les échelles), des sols, de la disponibilité en eau et du concept de terroir y sont présentées. Cependant le géomorphologue regrettera la faible place donnée aux formations superficielles, qui jouent souvent un rôle très important pour la réserve hydrique d'un terroir. Le second chapitre concerne "La vigne dans son environnement". L'approche est cette fois plus botanique et vigneronne : Quels sont les types de vignes ? Qu'est ce qu'un cépage ? Cultive-t-on des vignes OGM ? Quelles sont les maladies de la vigne ? Comment les soigner ? Comment et pourquoi tailler la vigne. ? Le géographe, qui s'intéresse aux terroirs mais qui n'est pas vigneron, trouve ici beaucoup d'informations qui lui permettront de comprendre les caractéristiques de chaque terroir et ce qu'on peut en attendre.

4La suite du livre est œnologique avec un troisième chapitre qui s'intitule "Le vin pour tous". On commence par définir tous les types de vin (vins primeurs, vins jaunes, vins effervescents, etc.) pour continuer par les appellations et le rôle de l'INAO avant d'entrer dans la chimie du vin en examinant ses composés, ses arômes, le rôle de l'oxygène ou celui des sulfites. Le quatrième chapitre explique "L'élaboration du vin". On examine comment faire le vin ou plus exactement les vins, car on ne fait pas du champagne comme du rosé de Provence ! Tout est différent, depuis la vendange jusqu'à l'élaboration et la mise en bouteille du vin. On examine aussi l'intime échange qui existe entre le bois et le vin et donc comment on fabrique une barrique.

5Puis le livre s'achève en examinant les aspects économiques et sociologiques. Le chapitre cinq est consacré à "La filière de production viticole" avec les aspects concernant la formations des professionnels du vin. Dans le sixième chapitre, on étudie "La consommation des produits de la vigne" avec un grand développement sur l'art de la dégustation Enfin, dans le dernier chapitre consacré au "Vin et à la société", on analyse la progression de la consommation du vin dans le Monde, mais aussi la vision de l'OMS avec le risque d'alcoolisme et les études médicales qui nous montrent les bons et les mauvais côtés du vin.

6C'est donc là un ouvrage, facile à lire, qui apporte énormément d'informations nécessaires à la compréhension des "sciences du vin" Il est utile autant pour le simple amateur de vin qui souhaite savoir ce qu'il déguste, qu'au professionnel qui souhaite connaître les disciplines voisines de la sienne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Marre, « De l'œnologie à la viticulture, Alain CARBONNEAU et Jean-Louis ESCUDIER, 2017 », Physio-Géo, Volume 11 | -1, 5-6.

Référence électronique

Alain Marre, « De l'œnologie à la viticulture, Alain CARBONNEAU et Jean-Louis ESCUDIER, 2017 », Physio-Géo [En ligne], Volume 11 | 2017, mis en ligne le 23 juin 2017, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/physio-geo/5379

Haut de page

Auteur

Alain Marre

Professeur émérite, Université de Reims Champagne-Ardenne.
Courriel : marre.alain51@orange.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Physio-Géo - Géographie Physique et Environnement sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals