Navigation – Plan du site
La céramique imprimée du Sahara et de ses marges

L’évolution de la décoration et de la forme des céramiques pendant l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso

Maya von Czerniewicz
p. 127-132

Résumés

La fouille de trois collines d’occupation au Nord du Burkina Faso a permis d’établir une chronologie de l’Age du Fer. Grâce aux formes des récipients et au décor céramique, l’âge du Fer a puêtre subdivisé en phases ancienne, moyenne et récente. L’Age du Fer ancien, compris entre le début de notre ère et 500 AD, est caractérisé par des pots à col et décor de cannelures. On distingue également des incisions ainsi que des combinaisons entre les incisions et d’autres formes d’ornements sur la céramique pendant l’Age du Fer ancien. L’impression de peigne sur une surface bien polie est le décor typique de l’Age du Fer moyen. Vers 1000 AD débute l’Age du Fer récent. Cette phase peut être mise en évidence à la surface des collines d’occupation au Nord du Burkina Faso jusqu’au 14ème siècle. De nouveaux éléments de décor comme des impressions de rouleaux de vannerie ainsi que de nouvelles formes de récipients comme des bouteilles avec couvercle, des tripodes et des couscoussières complètent l’inventaire des céramiques de l’Age du Fer récent.

Haut de page

Texte intégral

1Au cours de ces dernières années, le projet interdisciplinaire de Francfort en Allemagne (SFB 268, 1989-2002) a entrepris des recherches au Nigeria, au Bénin et au Burkina Faso. Les recherches archéologiques, sous la direction de professeur P. Breunig, au Nord du Burkina Faso, se sont concentrées sur la phase du Late Stone Age, sur les cimetières, ainsi que sur les tertres d’occupation de l’Age du Fer (Magnavita et al. 2002 ; Neumann et al. 2001 ; Vogelsang 2000). Cet article présente les résultats concernant la découverte de céramiques provenant de tertres d’occupation, dont l’étude a constitué mon sujet de thèse de doctorat (von Czerniewicz 2002).

2Dans l’Oudalan, la province la plus au nord du Burkina Faso, plus de cent sites datant de l’Age du Fer ont été reconnus (Vogelsang 1995, 1996, 1997, 2000 ; Vogelsang et al. 1999). Les restes d’occupation de cette époque sont aujourd’hui caractérisés par des groupes de tertres, se composant chacune d’un ensemble de 2 à 20 élévations (Albert et al. 2001 ; Hallier 1998, 1999, 2001). Dans un groupe, les tertres sont distantes au maximumde 50 m l’une de l’autre. Chaque tertre se compose d’une énorme quantité de tessons de céramiques etde peu d’artefacts en pierre ou en fer, le tout mélangé avec des débris de briques représentant le matériau de construction des maisons depuis cette époque et jusqu’à aujourd’hui (Hallier & Petit 2000). Les décorations des tessons et les formes des récipients reconstruits proviennent de trois fouilles : Oursi, Oursi Village et Saouga (fig. 1). Saouga a étéfouillé par le Dr R. Vogelsang, les sites d’Oursi et Oursi Village par moi-même (Hallier 1998 ; Vogelsang 1995). Les trois sites ont permis de récolter un matériel archéologique provenant de coupes stratigraphiques de six mètres (Oursi et Saouga) et de huit mètres (Oursi Village).

1 - Région d’étude au Nord du Burkina Faso

1 - Région d’étude au Nord du Burkina Faso

3La comparaison de ce matériel avec les découvertes faites à la surface de 136 autres groupes de tertres m’a permis de proposer une chronologie de l’Age du Fer. J’ai par conséquent découpé cette époque en trois phases : ancienne, moyenne et récente. L’Age du Fer ancien date du début de notre ère et dure jusqu’à 500 AD. L’Age du Fer moyen est chronologiquement défini entre 500 AD à 1000 AD. L’Age du Fer récent marque la fin de l’époque des collines d’occupation et forme en même temps la transition avecla période historique vers le 14ème siècle (von Czerniewicz 2002).

4Avant de décrire les caractéristiques de chaque phase, je vais tout d’abord présenter les décors et les formes des céramiques les plus typiques pour l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso (fig. 2 et 3).

2 - Eléments du décor céramique de l’Age de Fer au Nord du Burkina Faso

2 - Eléments du décor céramique de l’Age de Fer au Nord du Burkina Faso

5Le décor que l’on trouve le plus souvent sur la surface de la céramique est fait à la roulette. Il s’agit soit d’une cordelette torsadée roulée sur la surface de la céramique encore humide (roulette torsadée, fig. 2 : 4), soit d’un treillis de fibres végétales égalementroulé sur la surface de la céramique (rouleaux de vannerie, fig. 2 : 5). Les deux types de roulette impriment des motifs très spécifiques sur la céramique (Rapp 1984 ; Soper 1985). La roulette torsadée crée des creux souples et petits, arrangés en ligne oblique, les rouleaux de vannerie produisent des motifs en ligne à arêtes vives.

6On peut distinguer le décor des impressions des nattes (fig. 2 : 6) de celles de la roulette. Au nord du Burkina Faso ; l’instrument a pu être reconstitué sous la forme d’une natte de petites fibres, ovales et opposées. On trouve des décors comme des cannelures (fig. 2 : 2), des impressions digitales (fig. 2 : 1) ou au peigne (fig. 2 : 8), des incisions (fig. 2 : 7) et des bandeaux en relief (fig. 2 : 3).

7Les formes des récipients sont variées. À partir des tessons récoltés, les formes des récipients suivantes peuvent être reconstruites : des pots avec un col (fig. 3 : 1) ou sans col, des bols (fig. 3 : 3), des bouteilles (fig. 3 : 2), des couscoussières (fig. 3 : 4) et des tripodes (fig. 3 : 5).

3 - La céramique de l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso

3 - La céramique de l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso

1 : vase à col ; 2 : col de bouteille ; 3 : bol ; 4 : fragment de couscoussière et 5 : tripode

8Le style de décoration et la forme des récipients évoluent tout au long de l’Age du Fer Nord-burkinabé, si bien qu’il m’a été possible d’établir une chronologie en trois phases.

L’Age du Fer ancien

9C’est la période à laquelle les premiers artefacts en fer peuvent être trouvés dans les couches des tertres d’occupation. La céramique de l’Age du Fer se différencie de celle du Late Stone Age par une augmentation de l’épaisseur de la paroi de 6 à 10 mm et par le dégraissant de chamotte (Kühltrunk 2000). La forme de récipient la plus caractéristique du Late Stone Age est un pot sans col mais, dès le début de l’Age du Fer, la forme en pot à col (fig. 3 : 1) fait sont apparition dans l’inventaire (Höhn et al. en prép.). De tels pots peuvent contenir une quantité solide ou liquide et, de plus, peuvent très probablementêtre utilisés directement sur le feu, comme marmite (Keding 1997 ; MacLean & Insoll 1999). À cause de la très mauvaise conservation des pots qui se manifeste par une forte fragmentation, il est difficile de déterminer les traces résultant du feu de cuisson.

10Le col des pots de l’Age du Fer ancien se caractérise par une ornementation en cannelures à l’extérieur (fig. 3 : 1). On discerne une augmentation des décors à la roulette torsadée (fig. 2 : 4) et des impressions de nattes (fig. 2 : 6) sur la surface des céramiques contrairement aux céramiques du Late Stone Age. La technique de décor par incisions (fig. 2 : 7) et la combinaison entre incisions et décor à la roulette ou décor au peigne sont plus représentées qu’avant. Les bandeaux en relief sur la céramique (fig. 2 : 3) sont rares mais n’existaient pas sur la céramique Late Stone Age. Une technique de décor tout à fait nouvelle dans l’Age du Fer est représentée par les impressions digitales qui ornent très souvent la partie inférieure d’un récipient (fig. 2 : 1).

L’Age du Fer moyen

11Cette phase se distingue de la phase antérieure par l’apparition d’un nouveau décor : le décor peigné poli (fig. 2 : 8). Le peigne était tout d’abord pressé dans l’argile encore molle, puis la surface était bien lissée. Ainsi l’aspect du décor est tel que les traces claires laissées par le peigne sont bien visibles sur la surface sombre noire ou rouge brillante. On trouve ce décor en lignes simples ou en triangles à double contour sur la surface de la céramique.

12En outre, les cannelures (fig. 2 : 2) qu’on pouvait remarquer à l’extérieur des bords pendant l’Age du Fer ancien sont maintenant presque exclusivement placées à l’intérieur des cols  Dans l’inventaire du décor céramique de l’Age du Fer moyen, la roulette torsadée (fig. 2 : 4) de même que les impressions digitales (fig. 2 : 1) ou de nattes (fig. 2 : 6) jouent un rôle de plus en plus important. Le décor par incisions (fig. 2 : 7) ou par combinaison d’incisions avec d’autres ornements diminue par rapport à la phase précédente.

13Parmi les formes des récipients le bol (fig. 3 : 3), rarement représenté dans l’inventaire de l’Age du Fer ancien, est maintenant bien établi et présente des formes très variées.

l’Age du Fer récent

14Cette phase est marquée par des innovations particulières. Le spectre des formes des récipients est complété par des bouteilles de différentes formes, vases à col à base tripode.

15Les bouteilles sont définies par le diamètre du goulot, inférieur à 5 cm. Dans l’inventaire des céramiques de l’Age du Fer récent le goulot est normalement prolongé et droit, seule le haut peut être étalé (fig. 3 : 2). L’utilisation des bouteilles est définie par leur morphologie et donc plus facile à décrire. Le goulot de la bouteille, dans la plupart des cas, ne permet ni à la main ni à une louche de rentrer à l’intérieur de sorte que le récipient est, en premier lieu, prévu pour stocker ou transporter des liquides (Keding 1997 ; MacLean & Insoll 1999). On peut considérer que les bouteilles ont été utilisées pour stocker le lait, l’huile ou d’autres liquides. Plusieurs bouteilles ont été trouvées, sur lesquelles s’adaptait un bouchon. Ce dernier peut être fabriqué en argile et présente une forme circulaire, comme une petite assiette. Il existe aussi des couvercles qui sont faits de tessons usés et arrondis - une forme prédestinée pour fermer les bouteilles.

16Concernant les tripodes, il faut remarquer qu’actuellement au Mali, les trépieds sont utilisés dans le feu rendant inutile l’utilisation de pierres dans le foyer (MacLean & Insoll 1999 ; McIntosh 1995). Le matériel archéologique de l’Age du Fer récent du Burkina Faso montre la présence d'un tripode à la base d’un pot à col, sans traces d’utilisation directe dans le feu (fig. 3 : 5). Ceci implique qu’il y avait différentes possibilités d’utilisation de cette forme de céramique. À part une installation dans le feu il est possible que les trois pieds offrent plus de stabilité pour le pot sur une surface dure comme, par exemple, le sol. Une explication définitive n’est malheureusement pas possible pour le moment.

17Les tessons interprétés comme couscoussières montrent plusieurs trous ronds d’à peu près un demi centimètre de diamètre à la base d’un récipient (fig. 3 : 4). Ces tessons indiquent que la population de l’Age du Fer connaissait la technique de cuisson à la vapeur  comme, par exemple, pour la préparation du couscous (MacLean & Insoll 1999 ; McIntosh 1995). Cette technique est encore utilisée au Burkina Faso aujourd’hui.

18Concernant la décoration de récipients à l’Age du Fer récent il y a aussi des innovations à décrire. Les rouleaux de vannerie (fig. 2 : 5) sont une technique tout à fait nouvelle dès le début de cette phase. Tous les autres décors de céramiques sont limités aux impressions digitales (fig. 2 : 1) aux impressions de nattes (fig. 2 : 6) ainsi qu’à celles de roulette torsadée (fig. 2 : 4).

Conclusion

19Si l’on considère le développement du décor céramique pendant l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso, il faut remarquer que les changements ne concernent pas seulement la diversité des techniques qui s’observent à la surface des récipients mais aussi les nouvelles méthodes qui s’établissent dans le répertoire des ornements d’une phase à l’autre. Les éléments du décor des tessons pendant tout l’Age du Fer sont majoritairement la roulette torsadée (fig.2 : 4), les impressions de natte (fig. 2 : 6) et les impressions digitales (fig. 2 : 1). Les cannelures (fig. 2 : 2), les empreintes de peigne polies (fig. 2 : 8) et les impressions de rouleaux de vannerie (fig. 2 : 6) commencent à apparaître sur la céramique dans un stade du développement du décor bien précis et permettent de distinguer le début d’une nouvelle phase. Les techniques d’ornementation comme les incisions (fig. 2 : 7) ou les combinaisons entre incisions et d’autres formes du décor sont principalement connues à l’Age de la Pierre mais sont de moins en moins utilisées comme technique de décoration des céramique au cours de l’Age du Fer.

20Il convient également de noter qu’il y a aussi des changements concernant des formes des pots pendant l’Age du Fer (fig. 4). Pendant l’Age du Fer ancien et moyen, les pots à col avec une épaisseur de la paroi modérée dominent le mobilier céramique de ces périodes. Quelques bols peuvent être reconstitués mais ils sont rares dans l’inventaire. Pendant l’Age du Fer récent, une variété de formes différentes se développe (fig. 4). L’usage de la céramique grossière amène à penser que le stockage devient nécessaire il y a environ 1000 ans. Les bouteilles avec  couvercle montrent que les liquides prennent de l’importance pour faire la cuisine. De plus, les techniques culinaires présentent un changement, ce dont témoignent les couscoussières. L’existence de pots à base tripode indique de nouveaux domaines d’application pour la céramique.

4 - La chronologie des récipients à l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso

4 - La chronologie des récipients à l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso

21Alors que j’essayais de trouver des analogies céramiques concernant le décor et la forme de récipients pendant l’Age du Fer dans d’autres inventaires ouest africains, j’ai simplement pu constater que la technique de la roulette est la forme caractéristiquede l’Age du Fer en l’Afrique de l’Ouest (McIntosh 1995 ; Wiesmüller 2001). Néanmoins la chronologie en trois phases, si claire au Nord du Burkina Faso, ne se retrouve pas dans l’évolution du décor des céramiques du Mali (McIntosh 1995) ou des autres régions ouest-africaines(Niger, Nigeria, Sénégal, Mauritanie).

Haut de page

Bibliographie

Albert et al. 2001, ALBERT K.-D., HALLIER M., KAHLHEBER S., PELZER C., Montée et abandon des collines d’occupation de l’Âge de Fer au Nord du Burkina Faso, Berichte des Sonderforschungsbereiches 268, Frankfurt-am-Main, 14, 2001, p. 335-351.

Czerniewicz (Von) 2002, CZERNIEWICZ (VON) M., Studien zur Chronologie der Eisenzeit in der Sahel-Zone von Burkina Faso, Westafrika, Frankfurt-am-Main, Universität, 2002, Inauguraldissertation [...] Doktors der Philosophie, 187 p., + appendix + catalogue + 97 pl.

Hallier 1998, HALLIER M., Recherches archéologiques en hiver 1997/1998 au nord du Burkina Faso: les collines d’occupation de l’Age du Fer, Nyame Akuma, Calgary, 49, 1998, p. 2-6.

Hallier 1999, HALLIER M., Recherches archéologiques dans l’époque historique au Nord du Burkina Faso: rapport préliminaire de la campagne de fouille 1998, Nyame Akuma, Calgary, 51, 1999, p. 2-5.

Hallier 2001, HALLIER M., Recherches archéologiques sur le site d’Oursi, in: Man and Environment in the West African Sahel : an Interdisciplinary Approach, Kahlheber S., Neumann K. Eds., Frankfurt-am-Main, Universität, 2001, p. 137-144 (Berichte des Sonderforschungsbereiches 268 ; 17).

Hallier & Petit 2000, HALLIER M., PETIT L., Tertres d’occupation et d’autres formes d’habitation à l’Âge de Fer : Rapport préliminaire de la campagne archéologique en été 2000 au  Nord du Burkina Faso, Nyame Akuma, Calgary, 54, 2000, p. 2-5.

Höhn et al. s.p., HÖHN A., HALLIER M., KAHLHEBER S., Den frühen Bauern auf der Spur - Siedlungs- und Vegetationsgeschichte der Region Oursi (Burkina Faso), Abschlußband des SFB 268, Frankfurt-am-Main, s.p.

Keding 1997, KEDING B., Djabarona 84/13 : Untersuchungen zur Besiedlunsgeschichte des Wadi Howar anhand der Keramik des 3. und 2. Jahrtausends v. Chr., Köln, Heinrich-Barth-Institut, 1997, 371 p., 95 fig., 43 tabl., 78 ill. (Africa praehistorica ; 9).

Kühltrunk 2000, KÜHLTRUNK P., Taphonomische und typologische Keramikanalyse des steinzeitlichen Fundplatzes Tin-Akoff im Norden Burkina Faso, Frankfurt-am-Main, Universität, 2000, Mémoire de maîtrise inédit.

Maclean & Insoll 1999, MACLEAN M.R., INSOLL T., The social context of food technology in Iron Age Gao, Mali, World archaeology, London, 31, 1, 1999, p. 78-92.

Magnavita et al. 2002, MAGNAVITA S., HALLIER M., PELZER C., KAHLHEBER S., LINSEELE V., Nobles, Guerriers, Paysans : Une nécropole de l’Age de Fer et son emplacement dans l’Oudalan pré- et protohistorique, Beiträge zur Allgemeinen und Vergleichenden Archäologie, Mainz-am-Rhein, 22, 2002, p. 21-64.

Mcintosh 1995, MCINTOSH S.K. Ed., Excavations at Jenné-Jeno, Hambarketolo, and Kaniana (inland Niger Delta, Mali), the 1981 season, Berkeley, University of California Press, 1995, 605 p. (University of California Publications in Anthropology ; 20)

Neumann et al. 2001, NEUMANN K., BREUNIG P., KAHLHEBER S., Early Food production in the Sahel of Burkina Faso, Berichte des Sonderforschungsbereiches 268, Frankfurt-am-Main, 14, 2001, p. 327-334.

Rapp 1984, RAPP J., Quelques aspects des civilisations néolithiques et post-néolithiques de l’Extrême Nord Cameroun : Etude des décors céramique et essai de chronologie, Université de Bordeaux 1, 1984, Thèse de 3ème cycle, 399 p.

Soper 1985, SOPER R., Roulette Decoration on African Pottery : technical considerations, dating and distributions, African archaeological Review, Cambridge, 3, 1985, p. 29-51.

Vogelsang 1995, VOGELSANG R., Recherches archéologiques concernant l’histoire de l’occupation de la région sahélienne au nord du Burkina Faso: Campagne de fouille de 1994, Nyame Akuma, Calgary, 44, 1995, p. 16-20.

Vogelsang 1996, VOGELSANG R., Continuation des recherches archéologiques au nord du Burkina Faso : campagne de 1995, Nyame Akuma, Calgary, 46, 1996, p. 6-10.

Vogelsang 1997, VOGELSANG R., Etudes sur l’histoire de l’occupation de la règion sahèlienne du Burkina Faso: Rapport des recherches sur le terrain (année 1996), Nyame Akuma, Calgary, 47, 1997, p. 2-6.

Vogelsang 2000, VOGELSANG R., Archäologische Forschungen in der Sahel-Region Burkina Fasos - Ergebnisse der Grabungskampagnen 1994, 1995, und 1996., Beiträge zur Allgemeinen und Vergleichenden Archäologie, Mainz-am-Rhein, 20, 2000, p. 173-203.

Vogelsang et al. 1999, VOGELSANG R., ALBERT K.-D., KAHLHEBER S., Le sable savant: les cordons dunaires sahéliens au Burkina Faso comme archive archéologique et paléoécologique de l’Holocène, Sahara, Segrate, 11, 1999, p. 51-68.

Wiesmüller 2001, WIESMÜLLER B., Die Entwicklung der Keramic von 3000 BP bis zur Gegenwart in den Tonebenen südlich des Tschadsees, Frankfurt-am-Main, Johann Wolfgang Goethe-Universität, 2001, Thèse de doctorat, 255 p., + annexes.

Haut de page

Table des illustrations

Titre 1 - Région d’étude au Nord du Burkina Faso
URL http://journals.openedition.org/pm/docannexe/image/133/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre 2 - Eléments du décor céramique de l’Age de Fer au Nord du Burkina Faso
URL http://journals.openedition.org/pm/docannexe/image/133/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 468k
Titre 3 - La céramique de l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso
Légende 1 : vase à col ; 2 : col de bouteille ; 3 : bol ; 4 : fragment de couscoussière et 5 : tripode
URL http://journals.openedition.org/pm/docannexe/image/133/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 264k
Titre 4 - La chronologie des récipients à l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso
URL http://journals.openedition.org/pm/docannexe/image/133/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 63k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maya Czerniewicz (von), « L'évolution de la décoration et de la forme des céramiques pendant l'Age du fer au nord du Burkina Faso », in: Actes de la deuxième table ronde "La céramique imprimée du Sahara et de ses marges", Annabelle Gallin et Dominique Commelin (Dir.), Aix-en-Provence, ESEP (Umr 6636), 2004, p. 127-132. (Préhistoire Anthropologie méditerranéennes ; 13).

Référence électronique

Maya von Czerniewicz, « L’évolution de la décoration et de la forme des céramiques pendant l’Age du Fer au Nord du Burkina Faso », Préhistoires Méditerranéennes [En ligne], 13 | 2004, mis en ligne le 27 mars 2009, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/pm/133

Haut de page

Auteur

Maya von Czerniewicz

Universität zu Köln, Forschungsstelle Afrika/HBI, Jennerstr. 8, 50823 Köln/Allemagnemaya.vonczerniewicz@uni-koeln.de

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page