Navigation – Plan du site
Résumés du 27e colloque de la SFDP (Poitiers, 4-7 Novembre, 2014)
22

Effet de l'illumination proche infra-rouge intracérébrale chez des primates MPTP

Fannie Darlot, Cécile Moro, Napoléon Torres‑Martinez, Claude Chabrol, Florian Reinhart, Diane Agay, Thomas Costecalde, John Mitrofanis et Alim‑Louis Benabid

Résumé

La maladie de Parkinson (MP) est une maladie neurodégénérative chronique affectant le système dopaminergique et se traduisant par une perte des neurones dopaminergiques (DA) de la substance noire compacta (SNc) et des faisceaux nigro-striés. Le diagnostic précoce de la MP est difficile car 70 % des neurones dopaminergiques de la substance noire sont détruits, avec une dysfonction mitochondriale, quand les premiers signes moteurs apparaissent. Les traitements actuels sont tous des traitements symptomatiques, à ce jour il n’existe pas de traitement curatif de la MP. Des études antérieures ont montré que des molécules, dont CoQ10 et la mélatonine, ont un effet neuroprotecteur sur les cellules DA de la SNc contre la dégénérescence induite dans des modèles animaux de la MP qui induisent un dysfonctionnement mitochondrial. Des résultats récents ont rapporté des propriétés neuroprotectrices de la thérapie par illumination de faible intensité (ou photobiomodulation par lumière proche infrarouge (NIR)) par l'activation de la cytochrome C oxydase et la synthèse d'ATP dans les cellules endommagées. Des expériences préliminaires ont démontré « in vivo » une protection par NIR des cellules DA dans la SNc, de souris MPTP et rats 6-OHDA aigus et chroniques, associée à une amélioration de l'activité locomotrice. L’objectif de notre étude est de montrer l’effet de NIR chez des primates (PNH) MPTP. Nous utilisons un prototype d'implant intracérébral chronique lumineux (longueur d'onde 670 nm) permettant de délivrer le traitement voulu à proximité de la zone d’intérêt. La puissance de l'implant est de 10 mW avec un cycle d’illumination 5 sec. ON/ 60 sec. OFF. L’effet thermique de l'appareil a déjà été testé pour se limiter à + 1 °C maximum. Les groupes contrôles aigu et chronique (5 PNH chacun) ont reçu du MPTP (0,3 mg/kg/jour) pendant 5 jours pour le groupe aigu et avec 2 injections supplémentaires (1 fois/semaine) pour le groupe chronique. Les groupes traités avec NIR (5PNH chacun, avec implantation du dispositif) sont également soumis au protocole MPTP en aigu ou chronique et reçoivent le traitement NIR : aigu (24 h autour de l’injection de MPTP) ou chronique (en continu pendant les 3 semaines du protocole). Le score clinique et l'activité motrice ont été évalués tous les jours pendant 1 semaine avant et 3 semaines après le début de l'injection de MPTP. Les animaux sont sacrifiés 3 semaines après le début des injections, et les cerveaux traités pour une histologie (coloration de Nissl et TH, alphasynucléine), pour la quantification de l'effet neuroprotecteur du traitement NIR. Les résultats préliminaires montrent un effet comportemental du traitement NIR sur ce modèle de MP, effet qui semble corrélé au niveau histologique. D'autres expériences sont nécessaires pour étudier l’effet-dose. Cette étude est la première étape vers un essai clinique humain visant à évaluer le potentiel neuroprotecteur de NIR chez des patients parkinsoniens au stade précoce.

Haut de page

Historique

Présenté le 6/11/2014

Pour citer cet article

Référence électronique

Fannie Darlot, Cécile Moro, Napoléon Torres‑Martinez, Claude Chabrol, Florian Reinhart, Diane Agay, Thomas Costecalde, John Mitrofanis et Alim‑Louis Benabid, « Effet de l'illumination proche infra-rouge intracérébrale chez des primates MPTP », Revue de primatologie [En ligne], 6 | 2015, document 22, mis en ligne le 31 mars 2015, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/primatologie/2073 ; DOI : 10.4000/primatologie.2073

Haut de page

Auteurs

Fannie Darlot

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Auteure pour la correspondance :
fannie.darlot@cea.fr

Cécile Moro

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Courriel :
cecile.moro@cea.fr

Napoléon Torres‑Martinez

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Courriel :
napoleon.torres-martinez@cea.fr

Claude Chabrol

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Courriel :
cl.chabrol@cea.fr

Florian Reinhart

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Courriel :
florian.reinhart@cea.fr

Diane Agay

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Courriel :
diane.agay@cea.fr

Thomas Costecalde

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Courriel :
thomas.costecalde@cea.fr

John Mitrofanis

University of Sydney, New South Wales 2006, Australia
Courriel :
john.mitrofanis@sydney.edu.au

Alim‑Louis Benabid

CEA-Leti / CLINATEC (centre de recherche biomédicale Edmond J Safra) ; MINATEC Campus, 17 av des Martyrs, bât.43 ; 38054 Grenoble cedex 09, France
Courriel :
alimlouis@sfr.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue de primatologie sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Société francophone de primatologie (SFDP)
  • OpenEdition Journals