Navigation – Plan du site
Dossier

L’éducation artistique et culturelle, entre utopie et hétérotopie. Éléments de généalogie

Alain Kerlan
p. 13-26

Résumés

L’éducation artistique et culturelle (EAC) doit être comprise comme la figure historique que prend au¬jourd’hui l’ambition éducative de l’art, d’une éduca¬tion par l’art. Cette ambition, indissociable dans son origine et dans nombre de ses développements de la « critique artiste » de la société et de l’école, est dé¬sormais enserrée dans le grand récit du changement et de la modernisation, au risque d’y perdre sa dimension émancipatrice. Pour la retrouver, une généalogie de cette ambition est devenue nécessaire. La perspective généalogique conduit à préférer à la généralisation consensuelle et dissolvante de l’EAC une politique éducative qui favoriserait la multiplication diversifiée de ce que Michel Foucault appelait des hétérotopies. Une éducation par l’art, et fidèle à son ambition, passe par des dispositifs qui assument le paradoxe d’être à la fois « à distance » de l’école et « au cœur » de l’école.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’éducation artistique et culturelle : une archéologie nécessaire
Les deux visages de la critique en éducation
Un pédagogue entre deux critiques
Critique sociale et critique artiste selon Boltanski et Chiapello
L’éducation artistique au croisement des deux critiques
De quoi l’EAC est-elle le nom ?
La politique Lang : la stratégie du cheval de Troie ?
L’EAC, un dispositif éducatif emblématique de l’âge postmoderne ?
Une difficile généralisation
Sous l’EAC, des hétérotopies nécessaires
La leçon de l’art, à quelles conditions ?

Aperçu du texte

Cette histoire-là n’est pas encore écrite. Sans doute attend-elle moins son historien que son généalogiste, voire son archéologue. C’est en effet un bien curieux objet que recouvre ce sigle EAC, cette « Éducation Artistique et Culturelle » installée depuis une trentaine d’années dans les politiques éducatives, un curieux hybride, ce visage que prend aujourd’hui sous cette appellation l’ambition historique non seulement d’une éducation artistique, mais bel et bien d’une éducation par l’art.

L’éducation artistique et culturelle : une archéologie nécessaire

Quel sens y a-t-il à mettre ainsi dans le même sac l’art et la culture ?

Toute approche rigoureuse commence par les distinguer, voire les opposer l’une à l’autre. Pour m’en tenir à deux exemples, la distinction est ferme chez Paul Audi. Il pose que « le monde de la culture n’est justement pas celui de la Culture avec un grand C », s’associant ainsi sans réserve au verdict d’Horkheimer et d’Adorno à propos de l’industrie culturelle pou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Kerlan, « L’éducation artistique et culturelle, entre utopie et hétérotopie. Éléments de généalogie », Quaderni, 92 | 2017, 13-26.

Référence électronique

Alain Kerlan, « L’éducation artistique et culturelle, entre utopie et hétérotopie. Éléments de généalogie », Quaderni [En ligne], 92 | Hiver 2016-2017, mis en ligne le 05 mars 2019, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/1031 ; DOI : 10.4000/quaderni.1031

Haut de page

Auteur

Alain Kerlan

Professeur émérite
Université Lyon 2
Laboratoire Éducation Cultures Politiques

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals