Navigation – Plan du site
Communication

Une pratique collective de fabrication de l’autorité

Jean-Claude Domenget et Antonin Segault
p. 85-97

Résumés

L’étude de cas présentée dans cet article, portant sur le live tweeting d’un événement professionnel, permet d’aborder le concept d’autorité dans sa dimension collective. À partir notamment d’une analyse structurale de réseaux, il ressort que cet usage de Twitter est moins un moment de fabrication de l’autorité, qu’un temps de reproduction de formes d’autorité existantes. Cette dernière est issue d’un mécanisme de circulation de l’autorité entre acteurs et s’appuie peu sur les groupes présents lors de l’événement. Ce résultat, illustrant la dimension hybride des formes d’autorité cognitive, informationnelle et calculée, est discuté dans un premier temps, en fonction du type de collectifs que constitue un groupe professionnel comme celui des référenceurs qui a été analysé et, dans un second temps, en fonction du niveau d’appropriation de Twitter par ces professionnels au sein de leurs « trajectoires d’usage » de dispositifs de réseautage.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Le live tweeting : un moment particulier de fabrication de l’autorité
La fabrication de l’autorité lors d’un événement professionnel
Trois formes d’autorité peuvent être distinguées
Analyser la fabrication de l’autorité sur Twitter
Les modalités de fabrication collectives de l’autorité
Une reproduction des formes d’autorité existantes
Les formes collectives d’autorité
Les formes de circulation de l’autorité
Reproduction de l’autorité et forme de collectifs
Conclusion : changements et continuités dans la fabrication de l’autorité

Aperçu du texte

Une étude de cas portant sur le live tweeting d’un événement professionnel au sein de la commu­nauté des référenceurs a permis d’aborder le concept d’autorité dans sa dimension collective. Au-delà des questions « qui mentionne qui ? », « qui retweete qui ? » autant que « qui retweete quoi ? », existe-t-il une ambition de la part des acteurs de travailler l’autorité non seulement à un niveau individuel mais aussi au sein de collectifs ? Dans ce cas, quels peuvent être les recoupements observables entre collectifs, groupes informels et publics dans les modalités de fabrication de l’autorité ? Une fois précisé le cadre théorique, nous présenterons la méthodo-logie construite afin d’analyser ces usages. À partir de là, différentes modalités de fabrication collective de l’autorité seront distinguées. Il s’est avéré que le live tweeting dans un cadre professionnel est moins un moment de fabrica­tion de l’autorité qu’un temps de reproduction de formes d’autorité existantes. S’appuyant peu ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Claude Domenget et Antonin Segault, « Une pratique collective de fabrication de l’autorité », Quaderni, 93 | 2017, 85-97.

Référence électronique

Jean-Claude Domenget et Antonin Segault, « Une pratique collective de fabrication de l’autorité », Quaderni [En ligne], 93 | Printemps 2017, mis en ligne le 05 mai 2019, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/1082

Haut de page

Auteurs

Jean-Claude Domenget

Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication
Elliadd, Université de Bourgogne Franche-Comté

Antonin Segault

Doctorant en Sciences de l’information et de la communication
Elliadd, Université de Bourgogne Franche-Comté

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals