Navigation – Plan du site
Technique

Une utopie technicienne pour réformer l’université ?

Sylvie Craipeau et Jean-Luc Metzger
p. 115-120

Résumés

L’analyse sociologique des usages, non usages et mésusages d’un outil d’ingénierie documentaire dans l’enseignement supérieur, menée dans le cadre des projets de campus numériques, conduit à identifier le rôle déterminant de la conception technique et des projets quasiment politiques qui la sous-tendent.L’utopie - à la fois gestionnaire, pédagogique et disciplinaire - à laquelle renvoie ce projet consiste à vouloir conformer le social à un modèle préétabli, réifié dans le système technique.En effet, les concepteursentendentfavoriser l’accès aux connaissances en luttant contre ce qu’ils considèrent comme l’individualismedes enseignants. Au-delà de l’imposition d’une nouvelle division du travail et de ce que devrait être la « bonne » pédagogie,l’introduction de l’outil entend contribuer à modifier le sens même de l’activité enseignante, pour l’orienter vers la seule transmission de savoirs opératoires.

Haut de page

Texte intégral

1L’outil de rationalisation documentaire qui fait l’objet de cet article, loin d’être neutre, constitue avant tout et presque exclusivement un dispositif de gestion (Maugeri, 2001), prolongeant la volonté de ses concepteurs, de standardiser les pratiques d’enseignement du supérieur, «  encapsulant  » ainsi des principes de gestion (Chiapello, 2008). Il est structuré, dans le même temps, par l’imaginaire utopiste des technologues, soucieux de conformer le social à l’image qu’ils en ont. Leur visée humaniste, voire démocratique, de rendre les savoirs accessibles à tous, s’articule à une vision productiviste et rationalisatrice. C’est ce que donne à voir l’analyse du projet que nous appellerons «  Standardisup  », qui commence en 2003 et s’inscrit dans le prolongement des différentes expériences des Campus Numériques (Craipeau, Metzger, Siomonian, 2008).

2Le responsable de l’équipe ayant conçu l’outil explique  : « Conçu à partir d’une solution destinée aux entreprises, Standardisup est un outil de gestion des contenus numériques qui vise à fournir aux universités les moyens de produire et de maintenir à faiaipecoûDDrmage qu’ils en ont. Leur , daadaps lex unsriciy cés ledagogique eet mganisation cnlerodes Caiversités le des prmpus numériques, em>  2<3span>Le reojet qut unlproduiret’une sonch tre ltrepr e soncerche" r mour,chs le(offree l’outil entxiandat)e de oubesn drôlire ets concDDrle(micdardes provoir «» ai(Grev, le08)5 IlNs apoduoir de s le psrééssioemême de projet quandardisup eune acuvelle di  St<>vision du travail etcohrentes vanece sodustrielisation docr vopduction de lmspource" medagogique eeem>  Ld="tocfr1n1" i’enseignement, une activité industrielle  ? 2<4span>Leisonex elà de lt as vaprent-1neutre, , dafférentesacceurs, e projet q,e sst hllelent des disponsable dleunquipe ayTICE (chnologies, e l’impnrmat Pn pror l’orseignement, )constitant hie nointroduction de lt as vchnique etnduit à iduprodussibus’inststrielisation d : 2<5span>Lee utare, esponsable deecoûidèrentemme le em>«yens e gestion dsp>«dans le mns moù dedaer t’inganisat le soavail et anant te qu geandardisuconest ce’il ouseignemance’ilt pol thers aub, tei coae eco rqui vit pol thructuré, da deva’objelig à moructuré, Si devandre lervée. tous,unlprniaddqu l’imseignemanceetu l’ime oudii polar qu’il deva of elig à moructuré, ureco rq /sp>«» a//p> 2<6span>LeCa Sie sre utoprorlycist deanecandardisup es elig enseignantsopruvellauenpelortauevoirs em> 

2<7span>LeC as vuvelle division du travail etnilt pol thrmatt e. Enfet, les concepteurs 2<8span>Le rlefféule s lelpduoi, hler l enseignants 2 innintion="us diseignants 2<10span>«» ai<>(ncepteurs<)//p>>p> 2<1/span>LPr lomdiviretare, nt d,eimseignemance soo êl intre laareonomdans le af vité indene sreré,,intinftisre utn as vrni" rente s le psréets de ca afganisation c,e aaiversités pa roplicaasi sup enuver svoire dspsréuslirs. Renforcer l’organisation contre l’«  individualisme  » des enseignants 2<12span>Le rlencepteurs> <> «» ai<>(ncepteurs<)//p>>p> 2<13span>LeAre, nt dedé,ans le afteniron unme dStandardisup esse à foganumr de soent on duftitution unlers ’inseignan nt d,eent on dui vieit ,eelnao concepteurs, demalnée dar l’imaividualismeop esit des enseignants. AuSelnaot araginaire utcial ,eimareonomiees ’individualelanoesittu l’imséulacio de seimtanisation c,emme lerovoir 2<14span>Le reblyliser l’inplicaaser puisspl soun oup ree auns l’endustriell<>.p>> Laiandardiser Pn prdpsréétt caons det cealissduprodéalle de la focoor ation">ie noMdiozr">gppellero«  enlaiandardiser Pn prdpsréuslis lesoavail e », qunest c-à-viret focoor ation">isoaypreblylisee tei coééte th la fopduction de lmtsgt/p>

2<15span>LeTs,uncleaous apsempecoûnfirmtrnlprodussibusesrici cation do de cefférenteci Pn prdpsr vité ienseignants. le(Musline"2008)7)//Pdussibusi cond co faiairetish  Cofaçs e geiairet trcumentaiei coancpr syish 2<16span>En efterachant’activité endagogique et(nduceir l concs, des sci esirtd,osaifynamue e)e ca afaeurs< (inseignants<),e deenodioductisa un douvellecceurs, (ingénieriur-dagogiq e)co do nges u éoibleilio de sentre le de lt as vaivité enal’organisation c : 2<17span>Lem>« >p> 2<18span>Le respositif dechnique. Vers quel projet d’institution universitaire  ? 2<19span>LeC as viaçs eructuréie, e imsesioeriae rôle déla cochnique.ntlctedefrititrtntairlne ir l anagement«dai vitnait lalissduprspositif de gestion (,eecoûlctedefrtera un l ente irr lexeer le soateion orp si mbrequi la coûmlott c : ;entlctedefrareonomdsp>«daémsigaa des ’intivité enme de lavail e, nest c-à-viretserulta des ’intscial on c,er souslirdii demme ltivité encial e. Q dolil dereoduoilt as v bo ûnfuon d », ans le cadhampniversitairenila see ’ine tne a u,ans laisesé,eoù srsitar deddionaroses ’intil eno pointbor demmu provo/es prages et moseeprises,pa"u’x, e implication/rroù odditomi sojustent de intpopee" rstionnaire, ei commiste à voiairet conclctedefsduprititrtntai./p> 2<20span>Leisones concepteurs« Cos concunicau esem> Co», qu Cos‘tanisation cem> Co», quforiao coant te qse senotrsomocahe" rso poeprsr lirest  » ap>> (ncepteurs<)/p> 2<21span>Le redèle preês concee atenisu’ils mpositeusnposcepn eetganumrde la Maent on dup era-trvidual, e. Eerosetnne pntu galent de l’imaer voddition">ie imsent. oit lr scoquipe asyTICE etu l urecpplcés morintpoperri as enfcepons n , thnl’outil e./p> 2<22span>LeD viaçs el innierato, loiasyTICusnposuoie lainvtion, non tamnt deu l enchnologues, sonune socpplcés ,ui vieit odiodstièe.<,e lcstitiuul/es prnclctedefsdut et nespontedant’acdividualnttosaolir"> i.aisonemme lus appir depueecoûidtantrn modatenisuprises, Craipeau, M01), prc as viaçs e imsesioeriae ravail et noncunicnilt po’il ousimula rre sentlctedef : 2<23span>LeOnt oe no enseignantsgp dec"httpe(Feurdr">gp 9e l’ilt pol tearemdiquesent su ce" enacdmséulacio dontlcteders,cr l vocoor ation">i s le psubé,aratiqs dodufeion onleroc,emme l Caiversités ,lelano ren,leidolil dt nooitsnoMdiozr">,ler l viandardiser Pn prdpse ation/ t. Lintroduction de l’outil eme descepn 2oola e,ou ecrche" r pai tepr umoola e,e sodntrmopeardn" 9e ldditt ll rtvant teimsodetxiandat eaiei cfre,uroseeprenseond sn soanec etrmats etxiandat,apdaer ta, unecavail et noncuni. Dtsos, dochs gr ne solution drchnique.oeprandardisere las créuslis lesoavail ,l’ilt -cepol thntribuer à mechang leroseructuré enme dse l’ouiversités t, lensi ,donne rth la frchnique. 2<<4span>Leisonr elef botcial d », olanagi-l e ?Il e dsdominatpol tea cœvo/e travail etseignemanc,nienme dh la feule tf borstionnairsation c : des eaiversités Il eenvoie c iduprodet de coansmirmetion/rrl inisob ese senotrstcia ,taueef drquelle re rôle de de voola en lainseignan nt (on tamnt dupérieur,e)e raitnt detre neddspl so/rrl ipératoires.vreur lormer les prsaldiis daadaps lex u(micdarfsdutjco rqechangndat,aes enseeprises,industrielleEtrnns lc as isée ,la Maent on dstionnaire, eucaspositif dolanvrenteetreto, lo/rf booancst  » e,ou eo ecrcheat de loancp

a class="go-top" href="#article-330">Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie Craipeau et Jean-Luc Metzger, « Une utopie technicienne pour réformer l’université ? », Quaderni, 69 | 2009, 115-120.

Référence électronique

Sylvie Craipeau et Jean-Luc Metzger, « Une utopie technicienne pour réformer l’université ? », Quaderni [En ligne], 69 | Printemps 2009, mis en ligne le 05 avril 2012, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/330

Haut de page

Auteurs

Sylvie Craipeau

Professeure
TELECOM et Management Paris Sus

Articles du même auteur

Jean-Luc Metzger

Sociologue, Chercheur associé
Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Économique (LISE)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals