Navigation – Plan du site
Dossier

House of Cards. Qu’est-ce qu’un coup politique fictionnel ?

House of Cards : How Far Fiction Can Depict Politi­cal Moves ?
Emmanuel Taïeb
p. 67-81

Résumés

House of Cards (version américaine) joue explicite­ment de l’hybridité entre « thriller » et « politique ». Cela permet de travailler la façon dont cette série décrit ou invente des « coups politiques », qui glissent du plausible au fictionnel, du genre politique au genre policier. L’article met en évidence un mouvement de basculement dans la fiction qui s’opère quand les coups joués ne sont plus politiques mais au contraire dépo­litisés. Ce mouvement repose avant tout sur l’écriture propre de la série : plus l’intrigue explore l’arc narratif le plus large (l’ambition majeure du principal protago­niste, Frank Underwood, pour chaque saison), plus les coups sont fictionnels. Donc scénaristiquement, plus le coup est important pour la narration et moins il est plausible. La fiction est ainsi réactivée chaque fois qu’il faut donner une plus grande force de frappe au personnage principal, mais au détriment du réalisme politique.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Joueurs et cartes politiques
La distribution des cartes
Bonnes et mauvaises mains
Joueurs et cartes dépolitisés

Aperçu du texte

« That’s your big thing, isn’t it, Michael ?
Reason. Backed up by murder. »
Kay Adams, Le Parrain III (1990)

Le « coup » est l’atome de l’activité politique, l’occupation principale des professionnels de la politique. C’est aussi la raison d’être et l’objet de la science politique, à partir du moment où elle a entrepris de saisir tout ce que le jeu politique devait à l’action même des titulaires de rôles, et non aux seules règles de droit. Le coup joué témoigne de la capacité des acteurs à saisir les normes comme à s’en affranchir, à s’appuyer sur leurs capitaux et ressources, pas seulement institutionnels, pour sortir vainqueurs de divers rapports de force. La stratégie politique, nécessairement fluctuante et relationnelle, s’appuie sur des séries de coups joués simultanément et successivement par tous ceux qui agissent dans le champ politique. Du refus d’un président de la République de signer les projets d’ordonnances d’un gouvernement de cohabitation, aux innombrables coups joués q...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Taïeb, « House of Cards. Qu’est-ce qu’un coup politique fictionnel ? », Quaderni, 88 | 2015, 67-81.

Référence électronique

Emmanuel Taïeb, « House of Cards. Qu’est-ce qu’un coup politique fictionnel ? », Quaderni [En ligne], 88 | Automne 2015, mis en ligne le 05 octobre 2017, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/923

Haut de page

Auteur

Emmanuel Taïeb

Institut Universitaire de France
Sciences Po Lyon / Triangle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals