Navigation – Plan du site
Dossier

"Organisation, anti-organisation" : un changement de paradigme pour penser l’innovation et la prospective

Franck Cormerais
p. 43-54

Résumés

Partant d’une relecture d’un ouvrage (Stourdzé, 1973), nous soulignerons à la fois l’apport des pro­positions contenues dans cet opus et la richesse des perspectives qu’il ouvre. Dans la première partie de cet article, l’organisation apparait comme la question qui introduit une approche anthropologique originale du pouvoir. Dans la seconde partie nous verrons com­ment la mutation du système de production s’envisage comme une limitation du sacrifice. En conclusion, nous observerons en quoi la position de Stourdzé oscille entre une critique active et un pessimisme foncier. Cette ambivalence prépare une rupture qu’inscrira par la suite le CESTA. Stourdzé entrera finalement à la fin des années 70 dans une nouvelle phase de son par­cours : il devient lui-même organisateur et pratiquera l’innovation et la prospective.

Haut de page
Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L’organisation comme la question centrale
L’organisation réinterprétée par l’information
Le sacrifice comme approche originale de l’organisation
La mutation de la production comme limitation possible du sacrifice
Le don des machines et l’élaboration de zones différentielles
L’importance du signe dans la coordination et le pouvoir
L’organisation entre économie et inflation sacrificielle
L’anti-organisation comme question non résolue
Le contrôle des corps : du calcul à la maîtrise des énergies organisationnelles
Innovation et énergie libre : le réglage d’un déséquilibre
La récupération et le refoulement du « libre »
Conclusion : l’organisation comme tournant d’une pensée critique

Aperçu du texte

La question de l’organisation se repose en ce début du XXIe siècle pour des raisons diverses. La mondialisation actuelle suscite une reconfiguration des territoires politiques, géographiques, économiques, informationnels, technologiques. Les réseaux appellent des ordres de grandeur et des processus de valorisation nouveaux. Partant d’une relecture d’un ouvrage (Stourdzé, 1973), nous soulignerons à la fois l’apport des propo­sitions contenues dans cet opus et la richesse des perspectives qu’il ouvre. En ce moment contemporain de désordre du monde, la posi­tion de Stourdzé peut-elle aider, face à l’auto-transcendance des marchés, à penser autrement l’innovation et la prospective ? La mystification d’une croissance illimitée ainsi qu’un changement nécessaire de paradigme pour s’installer dans la durée soutenable rendent-ils, aujourd’hui encore, intéressants les partis pris théoriques de l’ouvrage ?

Dans la première partie de cet article l’organisa­tion apparaît comme la question qui in...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Franck Cormerais, « "Organisation, anti-organisation" : un changement de paradigme pour penser l’innovation et la prospective », Quaderni, 89 | 2016, 43-54.

Référence électronique

Franck Cormerais, « "Organisation, anti-organisation" : un changement de paradigme pour penser l’innovation et la prospective », Quaderni [En ligne], 89 | Hiver 2015-2016, mis en ligne le 05 janvier 2018, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/954

Haut de page

Auteur

Franck Cormerais

Professeur des Universités Bordeaux-Montaigne
Laboratoire MICA

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Maison des sciences de l’homme
  • OpenEdition Journals