Navigation – Plan du site
Articles originaux

Mise en évidence des discontinuités spatiales et temporelles dans l'anthropisation de la plaine de la Vistrenque à Nîmes (Gard) durant l'Holocène – Apport de l'analyse malacologique

Temporal and space discontinuities of the human impact in the Vistrenque basin (Nîmes, Gard) during the Holocene - Contribution of land snails analysis
Sophie Martin, Frédéric Magnin et Pascale Chevillot
p. 339-352

Résumés

La plaine de la Vistrenque à Nîmes (Gard) présente une occupation humaine extrêmement riche et ancienne, avec des structures archéologiques comprises au sein de séquences sédimentaires peu dilatées, très homogènes et tronquées. Malgré ces biais taphonomiques, une analyse malacologique a été effectuée afin de mettre en évidence l'évolution environnementale de la plaine en liaison avec l'anthropisation, à l'échelle d'un paysage. Les assemblages malacologiques montrent que la plaine de Nîmes subit très tôt, dès le début du Néolithique, un impact anthropique très fort. Un véritable agro-système néolithique se met en place et des paysages en mosaïque se maintiennent sur le long terme : ils comprennent des zones hautes dévolues à l'habitat et à l'agriculture (milieux rudéraux) et des zones basses dévouées au pastoralisme (prairies humides). Les seules phases de déprise agricole enregistrées interviennent aux périodes les plus récentes, Protohistoire et Antiquité. Pendant l'Antiquité, une gestion tout à fait originale de l'espace a permis localement une reconquête forestière. Enfin, l'artificialisation précoce des milieux a vraisemblablement eu pour conséquence le mauvais enregistrement de la reconquête forestière post-glaciaire dans les séquences analysées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sophie Martin, Frédéric Magnin et Pascale Chevillot, « Mise en évidence des discontinuités spatiales et temporelles dans l'anthropisation de la plaine de la Vistrenque à Nîmes (Gard) durant l'Holocène – Apport de l'analyse malacologique », Quaternaire, vol. 16/4 | 2005, 339-352.

Référence électronique

Sophie Martin, Frédéric Magnin et Pascale Chevillot, « Mise en évidence des discontinuités spatiales et temporelles dans l'anthropisation de la plaine de la Vistrenque à Nîmes (Gard) durant l'Holocène – Apport de l'analyse malacologique », Quaternaire [En ligne], vol. 16/4 | 2005, mis en ligne le 01 décembre 2008, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/quaternaire/549 ; DOI : 10.4000/quaternaire.549

Haut de page

Auteurs

Sophie Martin

Institut Méditerranéen d’Écologie et de Paléoécologie (IMEP – UMR 6116 CNRS), Université Aix-Marseille III, Bâtiment Villemin, Domaine du Petit Arbois, Avenue Philibert, BP 80, 13545 AIX EN PROVENCE CEDEX 04. E-mail : sophie.martin@univ.u-3mrs.fr

Articles du même auteur

Frédéric Magnin

Institut Méditerranéen d’Écologie et de Paléoécologie (IMEP – UMR 6116 CNRS), Université Aix-Marseille III, Bâtiment Villemin, Domaine du Petit Arbois, Avenue Philibert, BP 80, 13545 AIX EN PROVENCE CEDEX 04. E-mail : frederic.magnin@univ.u-3mrs.fr

Articles du même auteur

Pascale Chevillot

CEREGE (UMR 6635 CNRS) / INRAP Méditerranée, 12 rue Régale, 30000 NÎMES. E-mail : pascalechevillot@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • OpenEdition Journals