Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Marie-Pierre Mackiewicz, coord., Praticien et chercheur. Parcours dans le champ social

Paris, Éd. L’Harmattan, coll. Action et savoir, 2001, 159 p.
Vincent Meyer
Référence(s) :

Marie-Pierre Mackiewicz, coord., Praticien et chercheur. Parcours dans le champ social. Paris, Éd. L’Harmattan, coll. Action et savoir, 2001, 159 p.

Texte intégral

1Praticien et chercheur est un livre utile à ceux qu’intéresse la question du lien entre la pratique et la recherche dans un champ professionnel, en l’occurrence celui du social. Sans reproduire les discours classiques sur le rapport entre théorie et pratique, huit auteurs  (praticiens en travail social, titulaires d’un doctorat, et enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation) invitent au débat, sous la forme du témoignage réflexif et/ou d’une réflexion plus théorique sur les enjeux et les limites d’une expertise savante issue de la pratique. Loin de présenter une simple prise de position pour ou contre cette forme d’expertise, les auteurs montrent en quoi elle permet de « produire, formaliser et transmettre de nouveaux savoirs ». Ils témoignent aussi de leur passion pour la recherche et de leur volonté de promouvoir le « savoir ce que l’on est en train de faire », depuis le lieu même où se produit le sens d’une activité professionnelle. Beaucoup d’ouvrages, et notamment des manuels de méthodologie, abordent cette notion du « dedans » et du « dehors » pour expliquer la nécessaire distance, neutralité et/ou objectivité que doit adopter le chercheur en sciences humaines et sociales. L’originalité de Praticien et chercheur réside dans le traitement de ces notions, selon de multiples acceptions et figures, en permettant de saisir la relation entre pratique et recherche, dès lors qu’elle apparaît ou peut tenir un rôle actif dans une transformation des pratiques professionnelles. En se sens, l’ouvrage contribue à préciser les enjeux de la recherche en travail social.

2Les diverses contributions témoignent du souci des auteurs, à partir de leurs places ou positions respectives, de rendre compte et d’analyser des expériences de recherche ainsi que des formes de reconversions professionnelles. Certaines contributions introduisent le lecteur dans l’intimité d’un parcours professionnel mettant au jour les doutes, les difficultés et les épreuves pour « passer d’un métier à l’autre ». D’autres illustrent plus particulièrement la coexistence des deux statuts et leurs interactions constantes. D’autres encore abordent les « stratégies menées par le milieu professionnel du travail social pour que soit aussi reconnue une recherche endogène conduite par les praticiens ». Enfin, selon une dimension plus épistémologique, sont analysés les liens avec différentes logiques et formations disciplinaires ou les appuis théoriques mobilisés. In fine, toutes les contributions posent – au fil des différentes traductions des traits d’union entre pratique et recherche – deux questions majeures : celle de la position spécifique du praticien-chercheur sur son terrain professionnel (pendant et après une recherche), et celle de la reconnaissance et de la légitimité de ses productions scientifiques. Si cet ouvrage présente tous les atours d’un travail d’introduction aux démarches de recherche in situ, on peut juste regretter que les auteurs ne consacrent pas davantage de lignes aux aspects plus « pratiques » comme : la formation aux techniques d’enquête, le choix des méthodologies selon les terrains, la manière de construire l’objet dans et pour un milieu professionnel, les difficultés rencontrées dans la transcription et l’analyse des situations et expériences et enfin, la communication et la restitution des résultats.

3Cette question du lien entre pratique et recherche est d’autant plus passionnante qu’elle est encore peu abordée dans les sciences de l’information et de la communication. Praticien et chercheur, en ouvrant des horizons multiples, peut retenir l’attention des professionnels du champ médiatique, journalistique, des technologies de l’information et de la communication ; plus largement aussi, ceux qui s’intéressent à la communication d’entreprise. Chacune des contributions permet de mieux comprendre comment une implication professionnelle peut aussi se doubler d’une démarche de recherche permettant de développer des savoirs procéduraux, d’acquérir une meilleure maîtrise des savoir-faire et des savoirs pratiques, voire de produire une forme d’auto-évaluation. Cette production de connaissances peut en retour s’avérer très utile pour éclairer les chercheurs et leur permettre de saisir, sous un angle différent, les mécanismes qui président à la production et au développement de pratiques professionnelles dans le domaine de l’information et de la communication.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Meyer, « Marie-Pierre Mackiewicz, coord., Praticien et chercheur. Parcours dans le champ social », Questions de communication [En ligne], 2 | 2002, mis en ligne le 23 juillet 2013, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/7298

Haut de page

Auteur

Vincent Meyer

CREM, université de Metz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page