Navigation – Plan du site
Échanges

La surdétermination du politique, un projet de légima(c)tion théorique des cultural studies

The “Overdetermination” of Politics, a Cultural Studies Theoretical Project of Legitimiza(c)tion
Céline Masoni Lacroix
p. 245-261

Résumés

Dans « Cultural Studies and its Theoretical Legacies », Stuart Hall (1992) prend position par rapport au grand récit des cultural studies, afin d’interroger leur projet ainsi que le problème en tension du travail théorique, qu’il développe en pratique politique. Il convie à une pratique dialogique et conflictuelle de lecture, qui a toujours guidé son approche et sa lutte envers les textes, ainsi que son combat contre le marxisme et sa mésinterprétation. Nous engagerons une lecture dialogique de la contribution d’Éric Maigret (2013) en interrogeant ce qu’il qualifie de systématisation théorique de Stuart Hall, pour nous attacher à déceler le décentrement métaphorique de ces méta-objets de discours que sont la justification scientifique du positionnement disciplinaire et la surdétermination structurelle du politique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Un fil narratif hallien
Entre les disciplines
De la surdétermination à la légitima(c)tion
Conclusion 

Aperçu du début du texte

« On parvient également ainsi à l’égalité ou à l’équation entre “philosophie et politique”, entre pensée et action, c’est-à-dire à une philosophie de la praxis. Tout est politique, aussi la philosophie ou les philosophies […] et la seule “philosophie” est l’histoire en acte, c’est-à-dire la vie même » (Gramsci, 1975 : Cahier 7, § 35).

En amont de la pratique du débat, le cadre de la rubrique « Échanges » enjoint aux chercheurs de pratiquer une lecture attentive que nous définirons – avec Stuart Hall – dialogique du texte de l’autre ; une pratique de lecture que les cultural studies ont pu ériger en méthodologie critique. L’énoncé attesté d’un auteur interpelle de potentielles interdiscursivités (Achard, 1995) qui interrogent l’inscription historique, épistémologique, textuelle du paradigme interprétatif choisi par cet auteur. La question des lieux d’où le locuteur parle et qui déterminent son discours, ressortissant des interrogations de la théorie de l’énonciation, peut être confron...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Masoni Lacroix, « La surdétermination du politique, un projet de légima(c)tion théorique des cultural studies », Questions de communication, 25 | 2014, 245-261.

Référence électronique

Céline Masoni Lacroix, « La surdétermination du politique, un projet de légima(c)tion théorique des cultural studies », Questions de communication [En ligne], 25 | 2014, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/9033 ; DOI : 10.4000/questionsdecommunication.9033

Haut de page

Auteur

Céline Masoni Lacroix

Information, milieux, médias, médiation
Université de Nice Sophia Antipolis
F-06200
masoni@unice.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page