Navigation – Plan du site
Articles

Les médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la Gaule romaine : étude d’après l’ensemble d’Alésia

Émilie Alonso
p. 197-223

Résumés

L’étude des médaillons en bois de cerf d’Alésia a permis de faire le point et de tenter une synthèse sur ce type de mobilier, rarement publié en France depuis ces vingt dernières années. L’ensemble exceptionnel de ce site a pu être étudié en comparaison avec les autres ensembles inventoriés dans l’est et le centre-est de la Gaule romaine. Grâce au bon état de conservation des médaillons et à la diversité des décors représentés, une typologie et de nouveaux axes de travail peuvent être proposés.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1À la fin de l’année 1955, P. Parruzot publiait dans la Revue Archéologique de l’Est un premier article traitant des médaillons en bois de cerf. À sa suite, de nombreux chercheurs ont contribué par leurs articles à construire un inventaire des médaillons découverts en France. Ces précieux renseignements constituent une première base pour l’étude de ces objets.

2Tour à tour, J.-J. Hatt, P. Lebel, R. Joffroy, H. Vertet, A. Roes et A. Thévenin rédigent des articles et publient des clichés de médaillons. Ils réagissaient à travers les notes complémentaires de la Revue Archéologique de l’Est sur les articles de l’un ou de l’autre, échangeant ainsi des informations tout en poursuivant l’inventaire des objets. Des renvois bibliographiques particulièrement intéressants ont également été fournis. A. Roes est notamment la première à mentionner les Geoponica, manuel byzantin, compilé au Xe siècle, traitant des travaux de la terre et de la population rurale, et qui attribue aux médaillons une première fonction d’amulette (Roes, 1955, p. 252).
Conjointement à l’engouement de ces auteurs, d’autres articles sont publiés dans diverses revues archéologiques, telles que OGAM ou Latomus.

3Il revient à Jean-Claude Béal d’avoir publié dans sa thèse, en 1983, la première étude sur les techniques mises en œuvre pour la réalisation des médaillons en bois de cerf, ainsi qu’une première carte de répartition de ce type d’objet (Béal, 1983a). Plusieurs travaux étrangers ont mis en évidence l’évolution et les caractéristiques des médaillons en bois de cerf dans différents pays. Une abondante quantité de médaillons a été mise au jour sur les sites du limes rhénan, en Suisse, en Allemagne et aux Pays-Bas. Certaines publications offrent des synthèses très complètes sur ces médaillons et dressent des typologies adaptées à l’étude de ce type de mobilier. Les travaux de J. Obmann sur le mobilier de Nida-Hedernheim, de H. Mikler sur celui de Mayence ou de S. Deschler-Erb sur celui d’Augst font office de référence pour la création d’une typologie concernant la Gaule.

  • 1  Cette étude est issue d’un mémoire de DEA. Elle n’aurait pu voir le jour sans l’aide précieuse de (...)

4Dans cette optique, il est apparu opportun de reprendre l’étude des médaillons en bois de cerf dans une aire géographique couvrant l’est et le centre est de la Gaule à la faveur d’un travail consacré à l’ensemble découvert sur le site d’Alésia1.

1. Origine et fabrication des médaillons

5Avant d’aborder l’étude proprement dite du corpus, il est utile de rappeler succinctement les différentes étapes techniques qui concourent à l’élaboration des médaillons.

1.1 Généralités

6Le cerf élaphe (Cervus Elaphus) est actuellement le plus grand mammifère vivant dans les forêts européennes. À l’époque gallo-romaine, le cerf élaphe peuplait déjà une importante partie du continent européen. Il était présent dans les forêts d’Espagne, de France et d’Europe de l’Est et plus rarement dans les îles Britanniques.

7Seul le mâle porte des bois qui, chaque année, deviennent plus forts et plus épais. Après la chute des bois, qui a lieu en général au printemps, la phase de repousse dure environ quatre mois. Animal plutôt casanier, il aime à fréquenter régulièrement les mêmes domaines forestiers et l’on constate alors qu’il perd ses bois presque aux mêmes endroits d’année en année.

8Les bois prennent naissance sur la meule, à la partie sommitale de la tête du cerf. Le merrain est la tige centrale d’où se dégagent les andouillers (fig. 1 et 2). Le bois se compose de trois parties principales : la partie basilaire, la partie médiane et l’empaumure. Nous nous intéresserons ici davantage à la partie basilaire, où le médaillon se forme lors de chaque repousse. Pendant cette phase, de nombreux vaisseaux sanguins se développent. Ils se situent entre la peau, nommée velours, et le bois. Au fur et à mesure de l’évolution du bois, les vaisseaux s’encastrent dans celui-ci. Sur le bois, leurs empreintes se reconnaissent par les petits trous laissés dans la pierrure, formant ainsi une couronne. Au début de la repousse du bois, au printemps, les nombreux vaisseaux sanguins irriguent fortement le merrain croissant. Durant la repousse, le bois est couvert de velours qui sèche et se détache une fois la repousse terminée, vers le début de l’été. Lorsque les bois tombent, à partir de février, le cycle est achevé.

Fig. 1. Description d’un bois de cerf (extrait de Billamboz, 1979).

Fig. 2. Croissance d’un bois de cerf. D’importants vaisseaux sanguins cheminent le long du pédoncule (P) et du bois (B) en traversant la couronne (C) (extrait de Poplin, 1976, fig. 2).

9Il n’existe que deux modes d’acquisition du bois de cerf. Le premier est le ramassage. On reconnaît un médaillon issu de ce mode d’acquisition grâce aux caractéristiques de la surface de détachement du bois et lorsque celui-ci n’est scié que sur l’une de ses faces. L’autre mode d’acquisition est le prélèvement du bois de massacre. Il consiste à prélever le bois, et par conséquent le médaillon, sur le crâne d’un animal abattu (massacre). Dans ce cas le médaillon présente des traces de sciage sur les deux faces : l’une issue de la découpe du bois à la base du crâne, l’autre issue de la découpe du médaillon sur le bois. Les médaillons tournés et sculptés à partir d’un bois de massacre pouvaient être travaillés différemment et sont identifiables grâce aux traces de sciage visibles sur les deux faces.

1.2 Travail et réalisation

610>Il nFage visitourncropoer">610>Il n carte de rux Autotal sur cid="acndétachnt="RaIl conensemblier est le rama,vers lase plumière lieude n oppe, formp>

2Tour à tour, J.11 deux modes d’acquisiupe du bracreonica,siupe du e, vmmemp83, la p liedaillo mesurviv>igr découoss forêt ses fs invaiefmblnt:small-caps;">Béal, 1983a). PlPseaartun/p> > esnt-vas fn° 33e plu, 4)illonpeuasiupe du e ennt à l’lés diéremmenemploy e typoer unhrent lautreer est le ramassn présente régs dydl partir s sur le, formp> de un

davannt une primes scu

tre proposés.de csu mss des mticle mam"accc trac les onsC>

il et réaiv> 2Tour à tour, J.12em>(Cervusrf
sts d’Esp officette e de l qui a massacre. Il consiste. L’au. Dans ou Alésiamble un méda com rur/p> s : l dffed max rede s> unt la re, jucquiux niuven bois (Bien trou pivot offrent des parti,îles Bobucqui,os est notroprementveloamrmp> illos : l,î annlorsquermp> illopercdéée 1 Roes, 1955, p. 2usieurs travaux éteme 23)nt, à/a> aillon ss  la phase e. Il chlaage propons(extr e. Il illoes dns ation de lP typ parti Les médaillo partib du açonus, il aillo’Ehr/p> s : ldo pa lasquentles incs.OrmplLat/p>  : lsos est not t idHedepers ont mêtre t cchemia>Rdp> t du bois e. Les médai,vtauragnaIl condhasepagaillon s> a offpombreu régsode ite dpa cacqudengus, rols et lor >2Tour à tour, J.1an-ClaudUinée, vei Les médailrtib ,e du contexse sciage surs> mblesspancenat bole une d-à-dait brula peties urface de iillosapousse.circd se f o/dova se f daillosi une couronla phase e. Il dt un offaissensemble u, nomméinven edenonisitisposgtitueagent l

C>2Tour à tour, J.14 l’étude pres prm’u. Lebntreerrâne d’un anitir de fde différemmen unhrenthiqueshypo sur ces illoA. Mac Gruschant:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Macn bois dt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Grusch,n bois dx ntement63),u Aiticlcl’obilini gsods méorBobor

8Les bois prennen15n-ClaudUinllow"ropéen. Iet sculptés àsciage suur l

tenunla phase e. Il illo rou pllos boi boiHedernedebois nat bol e. Il bns (nt être uillonsacre)ynthè se unnt à l’/p> rElle n’aaces de ss diésenter unu l’e ces auteurref="ssacre) edent:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Gparaldrs travaux 99tement12 ;nt:small-caps;">Poplin, 1976, fig.icodrs travau2003 nt1

9Il n’existe qu16e, il est apteurhypo sur crme locoupacrtra Lat/ à partrs sp;| mbleci le e. L’aucontexe typ reaçonnquent/div> > t illo rla Gaus laiol e. Il e base p mise oulus danr>Rdude dion/rrmp> s invIet g> lles o/div pés, ">Rdp>,s, "t-vaalisatU o/dV,nommrmp> s edensacre)ynthèagent lRoes, 1955, p. 2usieurs travaux ébtement373llon prpers ont m a c(sculptés ànaitanatoritannt12 da16)/p> pr celui ut dala Ganheurs Fran ponsousses aut pr cper bois, laienuti/div> ;| f o/dspan stynel

C>2Tour à tour, J.1rte des bip> rEre du contextforêtguins che/p> H. r s > es.

sculptés àtforêtinven ssi nthè. Eiv>ffet,on deins semise au jour surincsèduur l,ide pepers ont ms > Hedernededu boisnn sur l> mblt Fran> s à la faomps, pBéal, 1983a). Plusieurs travaux éttement 7)ementsm foistae ite féremmende ce typee typfvois bibls > epousse. Rd>Béal, 1983a). Pl.rs travaument 7)emLLaltach>Ormpl "DC. br t idrt sur lmplois. Il con pr clrous laimal édaraqlésia Fran> s, pC>2Tour à tour, J.1t naissagers ont mi à l’é/div> ;| vverses remploy Hedernroposés.de csaient à tra la Gaffed mt u l’e cesis, laienuti/div> ;| f>nnense ets, la phase dr">6

officrent des vauxe

2Tour à tour, J.19 naissance i à l’é/div> ;| vver partil p lu > "euentles sop> ses rs méerclces les tach> rs mg> l t p> illo ementsne typolsyscu r’escu . A. Roes ecouvt tsilloasilée> s àriedst et etdaillons en bois deéerclcesdnllow"idenam fés ,à mentionnde cso| f> s, ousse. quaosaacquis dans la perclceso bt tsi/p> tenuss auteurref="ssacreesm fois nt:small-caps;">Béal, 1983a). Pluarbi

travaux 8)ementsmo| f> e ite féasilaire, cu< dite dor does p> p2Tour à tour, J.-itournc, à partisrf
st’Alésia< ecu mobilenseis qui/div> x vendavan et ettsemiseood pre épadat>2Tour à tour, J.-1em>(Cervus/div> p >Rdp-bot lnepren ssi his s ,e mentionnentsne typol urt tsillants ont égalendrftn1"t tsoisznentsGlaphe peupls. Eiv>ffet,oout pr veenguins se es, tesciage srses tdsseaulles sn bois des à la fae. Les médaineQLaltach>Ormplv> ses rd’siae centreew rese ;ninsases rble le btles Laltae, v ssocip> s invIet eaulles nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 252).1. Orig3ne et fabricaa
1.2 Tra3ail et réaliogique du mobilier étudié
610>Il nFage vi22em>(Cervusrim, de H.aire le poipro. es re pers re. Il cconste bochement ve bo laphe peuplanommrmp HedernrM>RoeAuxrnés au.) acndéta dcu< nd Hede80 hed arach> rrentèdus auteuroppidumniw" gèé

2Tour à tour, J.-an-Claudns en bois de cerf d’Alésia a permis de faire le poidavaneprendre leement été f e typpers ont mnsemblatt, P proprement,, de Fre bochexllas| vveree perm annles nsacre)avaux d officrent er péen.r ,à mentionnd ainsi zia he s danles iftn1"s > < Dntles,e une d sur le site dentles guins chenous intu ples s, 2Tour à tour, J.-4 l’éLaon dnillons et à la diversité des faire le poincarte deernedeins sems de s etre n bois ndrf ">Rdi. Les trmace deel. Eiv>ffet,olLi">Doerf d’Alésia a permis de fs précieuxa class="fooe base pour l ce site a pu être énstruire0>Il n an partrsmarson/div> ise au jour surillos"foola Gemes : l du l’e ceep class="texte" dir="ltr">2Tour à tour, J.-5n-ClaudCinq hiel mssf2 Tu 4eCsantix povraisos est not traces t idrt e le poise comp3)ent:small-caps;">Roes, 1955, p. 2GrapinPoplin, 1976, figGrapinrs travau2005)s au.iel mGement Msembler">66Rdpres p, R. par oxim similui des, laiecu mobil plusoipri dee plus boisdhas x prmce à frciag tracee3> prmrciplnn sur l>it et du chiel msdécoupiel mGemencou plucarulae plusBi[069]découpiel mGemencou plucarulae plusFi[079]nous intpiel mGemen plu. Desrulae plusJi[089]dies urface de Il illouétou bois> ctes. L’autrsia rs mception 270-280 nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Grapinrs travaux 90-92aument -5 ;nt:small-caps;">Poplin, 1976, figGrapin esmace bume plu, (Jur péen.r généu paie, lan,u Aiticlssi h invicrent er péen.r rme locoup; à e ceiftnp>RdRoes, 1955, p. 2Grapin

40

Fig. 1. Description d3un bois d-- #acu coup) acndétafaire le po.es découvertede cerf. À sa suite, de nombreu/div>

2Tour à tour, J.-6e, il eQLi">Doerf d’Aléos est notmiticlcieusea class="footnotecall" se dclur saest notrAlésia< par oxim sacre).iel mGemesu mneQLnextz eses rlons ets des Muormprecall" /p> /nsemméui sèns ets es Muormprde cAndét Niv> abochemeSnt t- e. Ain-en-Laynep class="texte" dir="ltr">2Tour à tour, J.-7 l’éLaor découvertede c is cerf. À sa suprenssezef="orme l’> p e sur le site dement ve bo se comp3)< Dnère fonction dos est notrs précieuxa classmiluii[061],tôt cas par oxim es uvibls > ventreewome détai[041]i[083]nous[065]uveane t voiai[051]noustrss, laie povraiv>ome détaiou Aacrtraale biters etre carrible u,mmrmp Hedercou pluaraa, en Acon rmplRevernedebos2Tour à tour, J.-t naissalonpeuasi etersdi Il illti dement veprde chabi chemifaire le poiailloque aslés différemmenins s des"sem>Rev. Eiv>ffet,ooute p lu > "eune abostae ctont mde lin stylfs, prmrcipux,mcult bolbli o baventemenrent tsos est notrs précieuxss, laie povraiv biters etre carrible uomps,cie uss, laieniuven bprde trun style="fhabi ct off /nsemmérfsteurrelnnaiss intu ples riue celui partir d’ortir er leaest notrAlésia2Tour à tour, J.-e deux mode>stnsemblnah1> mal édaraqlési ulu palons.en France. Ces précieuxrt e le poios est not t idHedepeoisnnEiv>ffet,oégs d>stsamia>Intro3v4 il et réaédaillons d’Alésia 610>Il nFage vi30em>(Cervusc d’Aléui sènsse p mise>Li">Doerf d’Alérs précieuxa claur le site demencoup) ae rtavanlons ets des Muormprecall" /prt e "si-Snt te-Replaitrt sur l pu êtr dlle ncontexèns ets es Muormprde cAndét Niv> abocitrt St- e. Ain-en-Laynes et sculptés àes rtavanst notre stnt idrt sur forme bo 1/2 la 6ncarte deerde Rder">6 esuFre bochdneillo-r,Gaffed mt eser">6Xe sièIcle, traitantoritan)avaux d offass="foa peau,es rlompl2Tour à tour, J.31cle, trai X2Tour à tour, J.32 l’éLaospartiep e . Les médailincsèduenguins se dns la pierrurle, etft des uv es 2Tour à tour, J.33cle, trai X ventrt sur la Gement uvi Ts[065]p> 31 août 1911l’engoues et à ldécMuormprecall" /pe "si-Snt te-Replait plucav.fn° en A  n A1013 2Tour à tour, J.34 l’éLaospartiepe t ucô e’engBièrement indécJVPit pluBSSSe plu, tompXXXVIII (1912-1922)tement396 ;nt:small-caps;">Poplin, 1976, figSs t/p> 8aument 6,fn° 34

2Tour à tour, J.35cle, trai ventEivCuriot (Jurrt sur la Gement Fre bofn° 33rle,y jragnaIl lant[033-33]p> 26 août 1910l’engoues et à ldécMuormprecall" /pe "si-Snt te-Replait plucav.fn° en At pluAL.794 lMe d’acquin (Bitl 2Tour à tour, J.36 l’éLaospartiepoù le Poplin, 1976, fig.iardrs travaux 67aument 7-s îlent 1

2Tour à tour, J.37cle, trai X 28 août 1906l’engoues et à ldécMuormprecall" /pe "si-Snt te-Replait plucav.fn° en At pluAL.793 s3e trMe d’acquin (Bitl 2Tour à tour, J.38 l’éLaospartiep6 aillon Revernne : ltetdaise, lecouvrs de bo s, p2Tour à tour, J.39cle, trai X 16 juiude 61l’engoues et à ldécMuormprecall" /pe "si-Snt te-Replait plucav.fn° en A  n A1801trMe d’acquin (Bitl 2Tour à tour, J.40 l’éLaoête du posgtitsn se>6 dailla bbl/p> ur le site demecfaissspar /di/di isune deaffed mt illoeane : lto’E,Gmartu de "458ees médaft desla reres -r,Ges oi d du stiraiv> aillopercdéée martu eaypouvrs de bo e t u "eu>Laltachns laesesspPoplin, 1976, figLn/p> nt:small-caps;">Poplin, 1976, figG, 1/p> > esJ l 0,, en Ae 61tement35

2Tour à tour, J.41cle, trai X Descrip">X 20 juiude 07l’engoues et à ldécMuormprecall" /pe "si-Snt te-Replait plucav.fn° en A  n A1450l 2Tour à tour, J.42 l’éLaoête du posgtitsn se>6 t ainsi une couruis danant dans au, nommée voù le 6 aillon ss  are, formde cs sur lenn (v> dailla bbl/p> nant acagenu Hededeèrments’ént tsn. Les médain’engBièrement indécJVPit pluBSSSe plu, to XXXVI (1908-1909)aument 68idiv class="textIcon"> 24

Fig. 1. Description d4un bois dMf. À sa suite, de nombreotnotecall" s/div>

2Tour à tour, J.43cle, trai 2Tour à tour, J.44 l’éLaoête du posgtitsn se>66ste aillfdiért>2Tour à tour, J.45cle, traismall-caps;">X2Tour à tour, J.46 l’éS t spartiep expll parolLaltach médal. Able exs sur lres p,rnedepr faces.

au-ccos un pr ,ne t une couruiSo pasetrf rars p>RdrisLebbiblpigemière, formanilloeanassaoes engusix;| eaypot > ai Pendant faissenuxtteennamorcehis s . Dunsacrertincliv>isde sles obll pa llon s> a oDseins se es, s sur lilla bbl/p> la rt ccheesniw" 2Tour à tour, J.47cle, traismall-caps;">X 14 septes semx 56s par oxim es ur let rmprdment uvi H-XX-221-321i[083]l’engoues et à ldécMuormprecall" /pe "si-Snt te-Replait plucav.fn° en A  n A1731. en At pluMe d’acquin (Bitl 2Tour à tour, J.48 l’éLaospartiepstsciage surie be e intempe. Les médaineff sur l à e ceillants ont égalenbîmn int p à e ce parti Les médailleim Ven dpa crde prst not ses fjusloque com rmlt Aitiô < Dnèrierruros est notFran> intu ire ô as n ests, p dailla bbl/p> es rces.

ur le site demecfl er l ai sur s. Aprèsa>e e la faere du conteuipetiem aillon ss  hute des bose Hedecfaisssparfaces. L’au n esuis da"458ees es rdv péreres -r dadv péft de Dseifaisr s sur lddu ursriaes l’engontrf imartua

Roes, 1955, p. 2Ma/p> rdrs travaut:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Jovign t/p> > esJ l nguFre boc,, en Ae 56aument20eh3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.49cle, trai X2Tour à tour, J.50 l’éCi Les médailleim Veillants ont égalenbîmn airod < peticiage sur lèrierrurFran> s, obll pa,isoeversacre) médaus < petleim Veycrde pr. r s sur lddu dneillsrierrurFran> e t ul3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.51cle, traismall-caps;">X2Tour à tour, J.52 l’éLaospartiep la ri une cour e tuent entreinven edenmecfl er l e t u e icleou H. r s rrurrnededsu dn début lapousse.d du gnvest lur launeQLalta runcipaet duieauxe spa Hedelr lille, vmene nr lres r s rru oOnef="tinguvs. A. Roes engr s sur lddu ursriaes 2Tour à tour, J.53cle, traismall-caps;">X 25t Aide 62l’engoues et à ldécMuormprecall" /pe "si-Snt te-Replait plucav.fn° en A  n A1815< Me d’acquin (Bitl Xe siIIcle, traitantoritan)avaux d (?).pengdi. Iée décDdéc55 x 59itrp. maxdéc17l D.cs .déc6l’engde cerf (exdécrf2Tour à tour, J.54 l’éLaospartiep seorarincipd du dion/ra c rErens laeseg> laahVlsyscu rdse oulus danr>Rdude d edensacre)axduagent l off /div> x venremmen t ppll pbjetsdei ut dado. Au secon euses à la fae. Les médaineL pr celui ut da sst not ponsousses auheurs aut pr cper bssUon pr c, nomméoù le e e llay-n. Les médaiee typ mcede pr riuvemieewbr>Rzr de mcn> boiui sces.si Ieèrat du cierrur for smmrmtaire e remplois. Ilillonpeuar oxim es aontersrierLas p,rnede labosune demmuiagnrmp Hedeéparadain. Les médaieui sfrent does enuus auteuroxydnt lnet lpèrriuvemie pa b: ltcs ose dssLPoplin, 1976, figLn/p> nt:small-caps;">Poplin, 1976, figG, 1/p> > esJ l 0e plu, e 62aument80 ;nt:small-caps;">Poplin, 1976, figLn/p> nt:small-caps;">Poplin, 1976, figG, 1/p> Rs dns it pluBSSSe plu, e 62/4tement11idiv class="textIcon"> 156

Fig. 1. Description d5un bois dMf. À sa suite, de nombreotnotecall" s/div>

2Tour à tour, J.55cle, trai X2Tour à tour, J.56 l’éLaospartiep rdsede dns laeseg> laahVld edensacre) pr celui ut da de ml. Able dnillylinds taa edenmecf) pr ce deces.

rdnam tse e. Il cént tes Laltach m nft de Lt du bois arst notpoame"voloenvoisgal2Tour à tour, J.57cle, trai X2Tour à tour, J.58 l’éLaospartiep rdsede dg> laahVld edensacre) pr celui ut da Las p, dnillylinds taa edenmecf sur lui sifaisgalemartu ssait englr lddu attaqmeros est nota> aillon ss  arur gent lyppers ont me, v tur saepa c eieussegard Ha s sjecte peinnt a < Dntles,el da"458eese, formp> eaypot > ai mragnne vd, pers ont mcaversses tdssau xesdnne : lehengBièrement indéct:small-caps;">Poplin, 1976, fig.iardrs travaux 67aument 7-s îlent 1 ;nt:small-caps;">Poplin, 1976, figSs t/p> 8aument 6,fn° 35-s île VI,fn° 6

2Tour à tour, J.59cle, trai X abocit plucav.fn° en A  n A10534 lMe d’acquin (Bitl 2Tour à tour, J.60 l’éLaoête du ep ndésiasgr "458eeses domainesese, formp> eaypot > aillon ss  es ncarte dsacre).div> rarinc de ditueagrclceuist une cournune deples ses.

s deusn,ce ite féiw" Hedeccette sparp class="texte" dir="ltr4">1. Orig4ne et fabrica4">3est et du csitaagis de e deathe2Tour à tour, J.61cle, trPlla bbl/pme voù en bois de ur le site denotecall" , davanavs àdea> > eon début sciage sn> s, ôt casllow"res usng> ir ldnnelaeser">span sty cive > iligtitsnssh3 dir="ltr" id="heading4">Intro3v5 il et réaé5">31est e) s se comp6a) 610>Il nFage vi62 l’éUdeins semguins chenise au jour sueaest notrAlésia< es. s gis de e deement uiP typ>Laltac-upéreultanni, davanssu d fooainsi uro dndnen exactes> rdnsinc s gis>Laltachassaoes sa tadat> las asitynu sim-varianldu dneill et es ao

2Tour à tour, J.63cle, trDnère fonction dos est notmiticlcieuser">SentreewXe siIcle, traitantroritan)avaux d eetsdesiièant:small-caps;">Xe siIIcle, traitantoritanuist uiage is e du d; rditiunchabi cta site d urface de ypueaissoccu à l

2Tour à tour, J.64 l’éLe uormprdeistngreanlons etentix erf. À sa suite, de nombreusUonrfRoes, 1955, p. 2Jolyrs travau2001tement98)emLo annLep: lteagna/pfacesIeèraiel mssf2 Tu 4eCsx="taie voùstngreanece parti /nsemmérAlésiaRoes, 1955, p. 2Lep: lrs travaux 94tement53)< Uonon estrfPendauncse eses grditiunccaniuven bes.mesu m upreévotu eaypL.nLep: ltage visoù lee dasllow"res>Il n ies cs brûlir d’di au étsest et du ce fonction dlons ets des uormprdeistngreaneon dios guFre bochdneillo-risoevernsà meaneon dperdtachoununon dja Aitil is t

2Tour à tour, J.65cle, trDnère fonction dos est notmiticlcieuser">Betraçdiv Pendanonste bocheu eaykn2"Gement Mse ie ui sèrinc d d pée mGe="fhabi ctancarte deee d slstontlans traal,e basilai/pme vscuRoes, 1955, p. 2Ge h t/p> >:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Goyrs travaux 92aument148)emDition est sculptés àes rst notrs précieuxr">Betraçdiv Pendanent Fre bofe du zia hans traale,e de les nes,tn1"ssty nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Joanrs travau2003aument165)idiv class="textIcon">2Tour à tour, J.66 l’éDix erf. À sa smiticlcieuser">Vfrenulteses rlons ets des uormprdeiChâtÀ sa-Hed-SFragilpeausco. esnes et> d slstontle="fhabi ctatex hoitr lur lèrasst notrAlésia< es. s gndante ques nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Jofntryrs travaux 56aument62)idiv class="textIcon">2Tour à tour, J.67 l’éUdeLes médaieui stynu rt Strasbeusg nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Baudouxv e, tr aem>e raliie plu, 2002tement379-380)< DAlr d d uhalles,eileaest notrAlésia ac inv es aonOrsle="fhabi ctsadatesndanent Fiièant:small-caps;">Xe siIcle, traitantroritan)avaux dRder">cnèreiticlcieuse es.limes en A.piv class="textIcon">2Tour à tour, J.68cle, trDnère fonction dos est notrs précieuxss, lsoup) alaphe peuplataneMâldin Censiilenitynu e annrnnt:small-caps;">Xe sièIcle, traitantoritan)avaux dit sm-varles contex guins se es, eamEuropndantste bochem annx 67a Anctre inuivant lnne davanrle s"tainHedecft sculptés idiv class="textIcon"> 40

Intro3v6">32est a>610>Il nFage vi69 l’éUdele site dousses anthuiéiw" vidusv sst notmiticlcieuse Pendanstste bochement n trun styleu davvel Ascv> r">Betraçdienax> ons.inuivant lés,tn1"sibl p rnréfaisse es et sculptés àpro. esnes en du tns demesypriw" gèneaqlésil pomméaobjetNairon,siblemal r s gu intempe. t:small-caps;">Xe siIcle, traitantroritan)avaux d. H. Wdion/iw" Roes, 1955, p. 2Wdion//p> 9aument133-138) de mllow"ro>Il n ies c e(Jurhst norocllaes lantènsse p énrtammes en du cin>Il nuplatanedéule schemesangl ms,e nomoqe bochemepbl/pbass,e nomoqe boche="fhuî est,e no200pan> ornloes satex gu600pgrnt tsll ur rpette pr ir d’jpg">ls des"arte deesix erf. À eesepeuplachemennotlocerf emeNaironv sst notmiteiclcieusemêls uiuxre fonction dnt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Wdion//p> 9aument133-138) J.-J. Hat ratmene uia notfaisstns d prmsce bo nsacre)au e ons.aem>fas :ee plu, laliinesesdltcs rr pi). Don di Il > rs demecflsur lnt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Hat rs travaux 56aument55) centrobil mGafoocirmvoùfaisstns de dea pu êtr">l incluvernserf d’Aléres.sse u l’.piv class="textIcon">2Tour à tour, J.70cle, trDnèrr>Rde bocheia a permis de ses rlons ets edes MuormprRoliiv auAutun E bochpro. esnes engunt Fre bofe d tumules,edié(JurTns deux hoosety lantrt Snt t-Mée y nSaône-et-Le pe),er">r oxim esVerdta-Hed-l-Doub dnt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Ss t/p> 8aument34)< Dnère fonction dos est notrs précieuxr">Fo nuplas-Hed-Marnl (Hs e-Marnl),v Pendanent Fre bofeu cimettte (Roes, 1955, p. 2Thtfcleard,v e, tr 1996aument212-213)idiv class="textIcon">2Tour à tour, J.71cle, trDnuins se derf d’Aléos est notmiticlcieusea clons.elaes.el invoispe Pendantste bochemea>Roes, 1955, p. 2Jofntry,v e, tr 1956aument64, e comp20),vdlle n’aaces de r">Beaujemp(Hs e-Saône)lnt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Thtfclein,v e, tr 1959aument210),vdlle n’aaces de rAlésia< es.

Roes, 1955, p. 2S, pulars travaux 50aument77)s> rditiuncon esttynu rt Ttryiu oÀAudasituia<(Doub ),rti Les médailrAlésiaRoes, 1955, p. 2Delar se,v e, tr 1959aument42-44)usUonrfRoes, 1955, p. 2B ,v e, tr 1983baument383)idiv class="textIcon">Intro3v7 il et réaé7">33is da"anemdirochse comp6c) 610>Il nFage vi72cle, trDnère fonction deia a permis de os est notrs précieuxss, lsea"anemdirolons.Stuicochement SFrag et ses rlons ets des Muormprer étudiéemeDijdi Lapmulette (Roes, 1955, p. 2Baudot/p> 842- 846)r pi)apara gés danulette ( lste boch offass="foenautllo1836d’1842tess, lseabutv>sse gdaraons.bâtoes sa taailête dullayprdua"anemdirousUonet cerf d’Alésciage surou /div> s pu êtr">l dnneulpt bois, t p-dur lef bss/diveulnon estrfss"anemdirolpro. es rconsiilr oxim d trmplRoes, 1955, p. 2Lebelrs travaux 56aument141)idiv class="textIcon"> 36

Intro3v8">34is dave bachse comp6d) 610>Il nFage vi73cle, trL( lste bochoesrmp> Hede du ve batlaphe peupla,mguilal e Hedebatriuv droiil)tee entem-dié(JurDlas> eent Cô eoM/ttte ( lan,uon dpermiti lee dasdnère fonction Lapve bat esVersinguvse e. d ceistmmat bof(Cô e-e Or)renv sstA. Roes elivantan< Uonon estaest notrecu>r oxim es ruplachemena ve batlaphe peupla eent Chapfl erdu-M>Roede-l’EstnSaône-et-Le pe) centrant ieltmiticlcieusea clcdiv> ui st édaab>RdaIl et mragnn e du d;Roes, 1955, p. 2Geyrs travaux 56aument273-274, e c 9) cNavanavs àstA. Roes essu d foa is e d rf1. Orig5ne et fabrica5id4. Syn sur c 2Tour à tour, J.74 l’éLaosyn sur c sciage snaque ann. L’au aalysmesypudiéem cerf d’Alés"arte deernedespan styidiv class="textIcon">Intro3v9 il et réaé9id4.1 Évolu styleu /div> stesypudiée 610>Il nFage vi75cle, trsitin volu styleu /div> ste notlolab>rnt lnet a tsypudiée ses rbaormp> Hede en bois ditiunccorp ee69r uisitin bois deserf d’Aléris de e deathesse gdaraôt casllow"res usng> ir décrnserf d’Alébruls,n partirr,Geulptrmtaire/div> daftgura| f> et sulptrmtaire/div> dagéoscu10ses gra Gfpartieeayplnuins se dmes upresarcft sculptés x prine tal10srcrnserf d’Aléo’çd f,u AitistA. Roes elnserf d’Alé tsendar>l3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.76 l’éaem>-dMf. À sa sbruls en At engonaissrtsng> irtregre boirnserf d’Alébruls,ncde e d-à-diroirnserf d’Alésoeveraoête du ep irta Gsub" viormpraut prisslle bo c finiseeayplnuins se dmes upr t ch offassrf2Tour à tour, J.77 l’éaem>-dMf. À sa s partirr en At engonaissrtsng> irtregre boirnserf d’Alé partirrisoevernn/div> seorarincipdel erclces les tac,e noft desg> lat birbns loes s irta Gsub" viormpraut prisslle bo c finiseeayplnuins se dmes upr t ch offassrf2Tour à tour, J.78cle, tr-t pluMe d’acqsGeulptrmtaire/div> daftgura| f> en At plu(uhalles,e méiage snt léhueuplas texanginlce) en At engonaissrtsng> irtregre boirnserf d’Alé prine as engr méiage snt léemesypruhall2Tour à tour, J.79cle, tr-t pluMe d’acqsGeulptrmtaire/div> dagéoscu irt p oirnserf d’Aléeulptrmtairemo| f> géoscuseeayplnse/div> daet rossur lr cpe la p erclcesoulir d’>Intro5n1 il et réa5n1 >Commes diro 2Tour à tour, J.80 l’éLaortiratnt du dgr sypr ldnnerf d’Aléeoffnotur e stontle="fn bois uprenssezen vortsricoemÀ palrnserf d’Alése sypr lasitynuchs7),sa tmajor >r dailloc invbvencuup nes,tn1autsty caypégsodleim Veiltil clu em cerf d’Aléire/div> dagéoscu

64

Intro3v10 il et réaé10 >4.2 Rtiratnt du s àae dem c 610>Il nFage vi81 l’éLaortiratnt du s àae dem c e decesuanenrmprsrrurFram d urtement ita se/divnt Frnn styleu v> ut e icleobilier étudié>sse . Cormsnrrurecouavs àvu ci-ccos , rnserf d’Aléeia a permis de os est notmiticlcieusea cltv iasgr sypr ldnnelaeanssu uàsoedelt Intro4g5ne et fabri4g5nn Frnn styleu v> 610>Il nFage vi82cle, trSi e le poie dee dv> pi)aplivant danant dans ule site deme au jour su,G succinguins chenise imartuaraôintmlc, nomméss, lsi zia hgéoment ita ayche, danant sop> iublinotf sypries c oE paffet,plapt édafo int It es aodeaherchlier étudiépeuaIl n ieerf d’Alé pu uàsoedelde e death e la f-la Gement Aitin> evs àgarder médailespr aôintmlcx venrtA. Roes esoup)ir ies du illants ar es d> abo cNatur zia he="fn bois seorarincipdes es d> t acmé bochemeBeusgogla,ml’Ehe-Cortn,cCha Europ-Ardenla,mAlssureathLorruplaa Si n> davanssu la Aléeoffsgr sypr ldnnelaeand queaisszia ,ndavan nuvs àe gdaraiers ont mpois samuins cheses et elaeanue anur ldnnerf d’Aléeenssu la s grasgali booes een Beusgogla,menrl’Ehe-Cortnd’>Il lat bis Tasg>l3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.83cle, trde mllow"roillti deet elaeane deeoc lenrmpr Velo2"Geau xedafluviuxrnavigah1>s Lapmlu palo >Rdes een affetsLebbible) s andétend pu uepee typs nommérer">r oxim es voiaand quormuniiiv> a basilai/ps Lape fr ete ts et cerf d’Alésiaoup) a site d du an étudiési l dave bochandétend ansgale d et cntemx nes,oduca,2Tour à tour, J.84 l’éLe s de n volues. Lueas,as serr oiro,rillfa peiers ont mdizuplachemeki/a>< est canrrr,Gôintmlcrôlrveloont égaluiSontuent entremes entirtr"celusacanur lass t a iu favsde yprnn/dit entremes enepee pulat léemecerv drr,Gsacinttdn début loupcdeunt du dgte, de nombreusSintmlc, r-varsoph-vaate deme nuvsir meaiests, rarlolat du lar>Il n iembresx hoosrmtaa inv e icésiasi l dae pulat léemecerv drrnunon dpeu n volu ie annrt 1. Or4n6ne et fabri4g6 >Coa>sse 610>Il nFage vi85cle, trL( lsypr ldnnelaeanayche, ivantet cerf d’Alésia a permis de ees rcarirruiDitisites uitdavan nuvs àHepincir>si cft sculptés xaut an aôint edu is .deet elaeanayche,aiesse s,tn1"sl3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.86 l’éLe nant dans uins se dme au jour sueaest notrAlésiaoup) a(su o 2) Lapzia hesse et cerf d’Alés venremmenois prext rmsmes eniverssfirmp oÀAcall" , eayp>Ormpl<,ooute p ls uve< es.

16

2Tour à tour, J.87 l’éÀstngrea,i lee ditionadv pé n’aaces de res.si cft eés die vo bos2Tour à tour, J.88cle, trDition est sculptés àes rst notrs précieuxe pssa>Laltach ns àes r ivantet cerf d’AlesDgèrhypo sur c> eon dis preal édaah1>s Soit,ereultue mns lae illti dement pulat lr forals cNavan nuvs àe) esile sraqlécft sculptés xf-vsdi Il illti dment llowil2Tour à tour, J.89 l’éLaouiage is et erf d’Aléeoffboch anemdirochons.Stuicochement SFrag et emeSnt t-Rtfc é bo Frnn stylvotivesoedef sypries c sRdeibledi. Iée tet cerf d’Ales l dnnfaisse e3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.90 l’éNavan nuvs àHepincir>si es, lcerent dssllow"resve bac, loupcdeunt du dgte, deeetsdetyfeca, s agre/ibocheti ns traaleser">r oxim esllow"se pr f> fo e d mueaefrent does esacinttnt dara prége dgte, de nombreusLur l is . is ee trun bosi ns traalesees, lcedave bach et et birile sraqlérnserf d’Alé ns die vo t chdiroctees gra clploisidiv class="textIcon">Intro3v11 il et réaé11 >4.3 Attributsty chronudiése comp7) 610>Il nFage vi91 l’éLaodat>sse . Malhe bo eses g, prmsdavan> Aléris mvoir,e succinsop> mmuia1"sls/divessutvupre itin volu styleu /div> r celusi techn>ssbos2Tour à tour, J.92cle, trde md>seeayants ar ss danles imartuah1>seet cerf d’Aléspre euprst su dn e LaoTèneaIs. Lueav> s ansg nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Barayrs travau2003) oL danles fr ete tur, ite fédatmGemenaillocerf élaphe peuplaa L Roes, 1955, p. 2Barbin//p> 89)idiv class="textIcon">2Tour à tour, J.93cle, trE pc pi)ra oirnserf d’Alédguintur zia he="fn bois,en> den ncséds à dsacre)Les médaiee t dna o atta étsoù leProvrhis oiriesIlesoup)il-n. Les médaieemeSnt t-Mée y nSaône–et- Le pe),edAlésia<>Pendagunt Fre bofe d tumules Lapea s,tn1"sa> las pu eRdaIl asitynud

60

Fig. 1. Description d7un bois dPhaége chronudiéem cerf d’Aléris de e deathe

2Tour à tour, J.94 l’éLe nant dans uins se dme au jour sueapillti e voù en cerf élaphe peuplaa Pers ont md cft ees rst notrs précieuxe pafoociiv> ac inv utrobil mGe. t:small-caps;">Xe siIcle, traitantr oritanavaux dit prmseoffboch i ies Acall" , Strasbeusg,stngreaneceBetraçdi. QLaltachsculptés àpro. esnes elefiière i iatesndanen en cerf scuro. sgtidniloujproliigtidni2Tour à tour, J.95cle, trDnuins se derf d’Aléos est notrs précieuxss, lseseeayt demra tach> rseseeayt proihesGement l’Es,nrtammes e offassaem>limes en Arh n:nilpeausco. esnes enrtammes enoch i ie Vinds foa,ie Augst nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2de chln//p> -t:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Erbrs travaux 91),eNida-Hed/nseheim nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Obmranrs travaux 97),sVelsey nt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Hotans t/p> 90) et seorurface de s esop> illoean/div> xhallem ceamEchminttdiroch peuplan tdblannrnnlo2"Geu Rhin oLnropédafa. daxhall2Tour à tour, J.96cle, trDitiodésiaS< Dncchln/-Erb, rns iliefdaftgurahe,aieuhallrur,os e oftouexsciage ssseoffboch i iusaem>limes en Arh n:neath e lo2"Geu D tob es ssaem>c,asllrm en Accinnemartu . cycle estant:small-caps;">Xe siIIcle, traitantoritan)avaux d. Leuins se dme au jour sueire/div> adruhallrur(oùtynot>Xe si Icle, traitantr oritanatht:small-caps;">Xe siIIcle, traitantoritan)avaux ds Aitio p ls uve a les ta daxhall2Tour à tour, J.97cle, trSi lnse/div> daet sypruhallita seite fénant frdatmGement Laltaciw" ur lchronudié Leb esnngèr/nsemte ( l2Tour à tour, J.98 l’éLaotuopafa.Il n ieerf d’Alérs précieuxe pp,tn1"s,il cluas et> s se snt vs et lat> a btn1"sa>anen en volu stylchronudiéem c/div> didiv class="textIcon">Intro3v12 il et réaé12 >4.4 Frnn styleu rfIntro4v7 il et réa4v7 >Symbol>ssau aginl 610>Il nFage vi99 l’éGge visoùsa mueGetsLeb, e molss apg"é bo dlusssa a p,h e de eymbolle eop> nt Frrca,sa t ansEs,ldu ab>RdaIis eetsdevirinttnuiP typ en bois deserf d’Al,ooutnr x vendifooci rs, espan sty taaes c ,leu rant ien bes.

Laleileaest notfaçdin ( ( a permis de).Ds, lseam>Rdeélula p,h e dtempCnseunnos ccinsop> méiage s ass p,hine as engr e, deeet d tor>ssauE deathperduruiespche, notn serf peuplal3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.100cle, trL( lsrm3nv> s > rsese/royaIissenepee pulat léiw" gènesélula peprealmuernserf d’Aléeia a permis de os eiu tA. Roes esesoedsuivriuist l daserf d’Alé eRdaIl notewdét >ncarte dsacuxrlocerf sescuro. sgtidnil’jproliigtidni dénotlon ssurvivaIis eetsdeinu ns.royaIissepo rmpsvoùfacanginll3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.101cle, trDs, lsoue/imement indagunt Fiy taail méiage s en tat dirola"arte deesedelr lsrs de , rnseossï pas, rns iliefd,s aonIntro4n8 il et réa4v8">Aaalysmeagunt Fran sty taaes c sLeb, elrmtte (sse s 610>Il nFage vi102 l’éNavanavs ànot resartiserf d’Alébruls,n partirr et sulptrmta ns die vrde prst notpo rmu, rusp Idusvr cbill cuus a clons.v poes s s p-dur lau lanturface de temaaes ursrialis uiuxrilsége ditiunclienss"anemdirolgue de sety, "artstph offassrôlrvprotlstontlattriburmvoùfacc oNavan nurrisa sHepincir>si cft sculptés xdie vie btre n > é bo Frnn styldur lx-voto,u Aitildu abge is et telt eds, lseseins se det du csanemdirochons de e deement , "avlae médaouoisEss AbleStuicochement SFrag,seseins se c> etat sle="flef ban mcles Il notmuins chis acrardrmpreaypoepee pulat lémédaouotlst,Roes, 1955, p. 2deyls e> 94)usUonplla bbl/p peua Hede rs dath e eoseet cetat sle="flef bausLltcerclc ra les talat bis perfodiv> s p ilief> eon dsciage sss es.Roes, 1955, p. 2Coulanrs travau2004aument138) Lapmlu palomis sr méiage snt lépro. esnes engusanemdirochr">sp srm3nv> iw" gèneaet seorsu la s gr es. t oùi ft sculptés x,oevernnmieèrais s sl3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.103cle, trL( Les médaiee le poi09eaest notrAlésia ies dcanginll3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.104 l’éÀ>Betraçdien lee daserf. À sa sss, lsi stirult bo ies dcn > é )au rsese/oqe ba l tdie vsû égaln ilinchs,/divl dealrnserf d’Alése die vo cuus a cllr lv poes s eu /disuntusoedelrtprots daraons.(Jurma/nf ur lantat bir t ma/chEstnt:small-caps;">Roes, 1955, p. 2Hat rs travaux 55) es engmx necft sculptés ilpeausoedr-ve vrde prun ôlrvprotlstontlsoedelde audea>vraivdmspan> e pallige cuivribledisposrmiblsyscu a| fat bes.Ormpl assaoes sasia ronzeem cerf d’Alé ns die vs et es autrefrent trooes editiod à te3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.105Lyl ditiuncLes médaieemeles ns lae t À eresartiset du ctexne as engr s sur lddu ursriaetyps .J.-C>siintmlcarst notpo rm res.Roes, 1955, p. 2B ,v e, tr 1983)idiv class="textIcon">2Tour à tour, J.106cle, trBied pssau r étudié(

ris,eilc las nifficilt,mvoir(lliuist l fo eurs ditiunce, de nomueG ns di styf (ernau rf2Tour à tour, J.107r,os eng syprminttdiro ois presarsoedelt , davanrlmartuos. t pi)influeesedelr lssutit léemecues et /h2rErserf d’Al. Maitin> nuvs àrtA. Roes esepincir>si l uins se guins chenise t asGes, llde e death e la f-la Geoi rdûeLebbiblp a| tend ult bolbocheti ult bochendante ques c las nment esE paffet,pouerFra srm3nv> iw" gèneaae de d> s influencés dan pulat léeoc lmsl3 dir="ltr" id="heading">2Tour à tour, J.108 l’éLintmuins chero>Il n ieerf d’Alée ds, lsoup) aies Acall" , dme amslloque coVfrenulteathLtngrea,irarobordunant fr intmdrmprdes du i,oduca,1. Orig6ne et fabrica6 >Coacers anrs 2Tour à tour, J.109cle, trL( lerf d’Alésia a permis de ènsse pe vunssrtsng> irtdntrobil mGpeu n tudirmprautl’EssmLaouasilai/p nifficultnotpotyp en bois deserf d’Alc las notmui,tn1"ssty dr lssulass= ederFre bofe illolons ete alons.lat>2Tour à tour, J.110cle, trCft sculptés xd die vuno Frnn styldur dmu ctexns die vo po rmu a clons.v poes s r catta étseLebbiblpàois>2Tour à tour, J.111 l’éLnedeuiage is a clplrs ont msypr ldnnelaea,nrtammes e offaintmuins chea"anemdirolons.Stuicochement SFrag,la"arte deesededasllow"rese) s prmse le poir cBetraçdiendavanadpermiti>ssmieèr/om daillocomoes esouorgangsdi Il intpcdeunt du uts, eendau lnrmis srerf d’Al. Jusloque coéiage s, rnsn bois t asGl bosdi Il ile sraqlécft sculptés x tdie v>Ilsimes esbge sss . es, lcedaes d> t pintmlcet s-caistem c/div> dsoedelr erf d’Alérs précieuxe p peuplal3 dir="ltr" id="headinghref="docannexe/image/985/img-1-small580.jpg" rel="ico10Set">Agrandir10Set">Original (jpeg, 2108k) 24

Fig. 1. Description d8un bois dMrf d’Alésia a permis de ris de e deathe

Agrandir11Set">Original (jpeg, 2118k) 00

Fig. 1. Description d9un bois dMrf d’Alésia a permis de ris de e deathe

Agrandir12Set">Original (jpeg, 2128k) 160

Fig. 1. Description d108n bois dMrf d’Alésia a permis de ris de e deathe

Agrandir13Set">Original (jpeg, 2138k) 44

Fig. 1. Description d118n bois dMrf d’Alésia a permis de ris de e deathe

Agrandir14Set">Original (jpeg, 2148k) 148

Fig. 1. Description d128n bois dMrf d’Alésia a permis de ris de e deatheu/div>

Agrandir15Set">Original (jpeg, 2158k) 154

Fig. 1. Description d138n bois dMrf d’Alésia a permis de ris de e deathe

< et biblioment y"docannexslst,2Tournofo">Biblioment iecle, trai class="texte" dir="ss">lass="legendeillustrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr>

Alésia :
Rapports de fouille manuscrits (archives Alésia, Société des Sciences de Semur, Musée Alésia) :
Carnets et Journaux manuscrits de V. Pernet :
- Carnets manuscrits (VP) de 1905 à 1914, numérotés A à G.
- Journaux manuscrits (JVP) de 1905 à 1914. Les Journaux des années 1905, 1906, 1907, 1908 et 1911 ont été publiés avec quelques modifications de détails dans le Bulletin de la Société des Sciences de Semur (BSSS).
Journaux manuscrits de H. Pernet de 1932 à 1949.
Journal manuscrit de M. Maillard et de l’abbé J. Jovignot.
Journal de fouille de J. Le Gall.
- Rapports et articles publiés par E. Espérandieu dans les revues BSSS, Pro Alésia et Mémoires de la Commission des Antiquités de la Côte-d’Or.

Baray L., 2003, Pratiques funéraires et sociétés de l'âge du Fer dans le Bassin parisien(fin du VIIe s-troisième quart du IIe s. avant J.-C), Paris, CNRS éd., p. 319-341 (56ème suppl.à Gallia).

Barbier M., 1988, « Le travail de l’os à l’époque gallo-romaine », Les dossiers d’archéologie, 126, Dijon, éd. Faton, p. 48-55, ill.

Barbier M., 1989, Les objets en os du site des Halles à Langres. Contribution à l’étude de la tabletterie gallo-romaine. Apport par l’archéologie expérimentale,Langres, 52 p.

Baudot H., 1842-1846, « Rapport sur les découvertes faites aux Sources de la Seine », Mém. CACO, T. II, p. 95, pl. XV.

Baudoux J., Flotté P., Fuchs M., Waton M.-D., 2002, Strasbourg, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 586 p., ill. (Carte archéologique de la Gaule, 67/2).

Béal J.-C., 1981, « Fouilles de Javols, 1969-1978 : catalogue des objets en os (II) », Revue du Gévaudan, 1981/1, p. 5-23.

Béal J.-C., 1983a, Catalogue des objets de tabletterie du Musée de la civilisation gallo-romaine de Lyon,Lyon, Université Jean Moulin, Lyon III, 421 p. (Collection du Centre d’études romaines et gallo-romaines, Nouvelle série, n° 1).

Béal J.-C., 1983b, « Médaillons, anneaux et fusaïoles gallo-romains en bois de cerf à Clermont-Ferrand », Bull. historique et scientifique de l’Auvergne, t. 91, n° 677, avril-juillet 1983, p. 369-386.

Béal J.-C., 1983c, « Les ateliers gallo-romains de tabletterie à Lyon et à Vienne », Latomus,XLII, fasc. 3, juillet-sept. 1983, p. 607-618.

Béal J.-C., 1984a, « Les objets de tabletterie antique au Musée Archéologique de Nîmes », Cahiers des musées et monuments de Nîmes, n° 2, Nîmes, 32 p.

Béal J.-C., 1984b, Musée de la ville de Vienne, objets en os et en ivoire, Vienne.

Béal J.-C., 1984c, « Un artisanat tardif du bois de cerf à Drevant (Cher) », Bull. des Amis du Musée de Saint-Vic, n° 12, déc. 1984, p. 7-16.

Béal J.-C., 1994, « Tabletterie et tabletiers d’os en Gaule romaine », in : Aurochs le retour. Aurochs, vaches et autres bovins de la Préhistoire à nos jours, Lons-le-Saunier, Centre Jurassien du Patrimoine, p. 121-130.

Billanboz A., 2004, « Les vestiges en bois de cervidés dans les gisements de l’époque Holocène : essai d’identification de la ramure et de ses différentes composantes pour l’étude technologique et l’interprétation paléoethnographique », in : Industrie de l’os néolithique et de l’âge des métaux, Réunion du Groupe de travail n° 3 sur l'industrie de l'os préhistorique, CNRS, Aix-en-Provence,1978, Marseille, imp. Lamy.

Coulon G., 2004, L’enfant en Gaule romaine, Paris, éd. Errance, 208 p.

Delarbre, 1959, « Médaillons en corne de cerf du cimetière mérovingien d’Audincourt Doubs », R.A.E., t. X, p. 42-44, fig. 17.

Deonna W., 1956, « Talismans en bois de cerf », OGAM, t. VIII, p. 3-14.

Desalbres, 1996, « Talismans en bois de cerf : permanence à travers les âges », Revue archéologique de Bordeaux, 77, p. 63-70.

Deschler-Erb S., 1998, Römische Beinartefakte aus Augusta Raurica : Rohmaterial, Technologie, Typologie und Chronologie, 2 vol. : Bd 1 : Text und Tafeln, 423 p., 386 ill. ; Bd 2 : Katalog (Forschungen in Augst, Bd 27, 1 et 2).

Deschler-Erb S. et alii, 1991, Das frühkaiserzeitliche Militärlager in der Kaiseraugster Unterstadt, Augst, Römermuseum Augst, 149 p. (Forschungen in Augst, Bd 12).

Deyts S., 1994, Un peuple de pèlerins : offrandes de pierre et de bronze des Sources de la Seine, Dijon, 145 p. (13ème suppl. à la R.A.E).

Dureuil J.-F., Béal J.-C., 1996, La tabletterie gallo-romaine et médiévale : une histoire d'os, Les Musées de la Ville de Paris, Musée Carnavalet-Histoire de Paris, 123 p. (Catalogue d’art et d’histoire de Musée Carnavalet, 11).

Faider-Feytmans G., 1956, « Talismans en bois de cerf trouvés dans les tombes mérovingiennes », R.A.E., t. VII, p. 138-140, fig. 53-54.

Gerold J.-C., 2000, « Réalisation d’un trépan à archet », Instrumentum, n° 12, p. 27-28.

Grapin C., 1992, Le matériel de tabletterie d’Alésia : contribution à l’étude de l’industrie de l’os en Bourgogne à l’époque gallo-romaine, Mémoire de Maîtrise d’archéologie, Dijon, Université de Bourgogne, 2 t., 188 p., ill.

Grapin C., 2005, « L’artisanat de l’os et de la corne », Dossiers d’archéologie, n° 305, juillet-août 2005, p. 116-119, ill.

Guey J., 1956, « Informations archéologiques », Gallia XIV, fasc. 2, Paris, éd. du CNRS, p. 273-274.

Guilhot J.-O., Goy C. dir., 1992, 20 000 m3 d’histoire : les fouilles du parking de la Mairie à Besançon, Catalogue de l’exposition, Besançon, Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, 399 p.

Hatt J.-J., 1955, « Et omnes stellas ex cornibus alcinis : talismans gallo-romains en bois de cerf ou d’élan trouvés dans les tombes », R.A.E., t. VI, p. 55-59, fig. 14-15.

Hottentot W., Van Lith S., 1990, « Römische Amulette aus Hirschhorn in den Niederlanden », Helinium, XXX /2,p. 186-207.

Joan L., 2003, Le Doubs et le territoire de Belfort, Paris, Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 561 p., ill. (Carte archéologique de la Gaule, 25 et 90).

Joffroy R., 1956, « Notes complémentaires II », R.A.E., t. VI, p. 64-66, fig. 20-21.

Labrousse M., 1948, « Fouilles de Gergovie 1945-1946 », Gallia,t. 6, Paris, éd. du CNRS, p. 31-95.

Lebel P., 1956, « Notes complémentaires I », R.A.E., t. VI, p. 59-64, fig. 16-17-18.

Lebel P., 1956, « Notes complémentaires », R.A.E., t. VII, p. 140-143, fig. 55 à 57.

Lepage L., 1996,Il était une fois... en Haute-Marne, les Mérovingiens, Centre d'études et de recherches de préhistoire haut-marnaise, p. 53 (Publ. du Centre d'études et de recherches de préhistoire haut-marnaise).

Lerat L., 1962, « Informations archéologiques, circonscription de Besançon », Gallia, 20, Paris, éd. du CNRS, p. 517-545.

Mac Gregor A., 1985, Bone, antler, ivory and horn : the technology of squeletal materials since the Roman period, Londres, 245 p.

Mikler H., 1997, Die römischen funde aus Bein im Landesmuseum Mainz, Montagnac, éd. Monique Mergoil, 173 p., ill., pl. 9, 10, 11 (Monographies Instrumentum, 1).

Neiss R., 1985, « Informations archéologiques de Champagne-Ardenne », Gallia, t. 43, fasc. 2, Paris, éd. du CNRS, p. 367-368, fig. 18.

Obmann J., 1997, Die römischen Funde aus Bein von Nida-Heddernheim, Bonn, R. Habelt, p. 71-241 (Schriften des Frankfurter Museums für Vor- und Frühgeschichte- Archäologisches Museum, 13).

Parruzot P., 1955, « Nouvelles contributions à l’étude des médaillons et pendentifs en cornes de cerf II », R.A.E., t. VI, p. 249-254, fig. 86-87.

Piard Ch., 1967, Catalogue des objets en os trouvés dans les fouilles d’Alésia, 2 t., Dijon, Diplôme d’Études Supérieures d’Histoire.

Picod C., 2000, « Tournage expérimental à l'archet de jetons en os », Instrumentum n° 12, déc. 2000, p. 25-26.

Plutarque, Œuvres morales. t. VII, Première partie : Traité de morale n° 33 : Si le vice suffit pour rendre l’homme malheureux, Texte établi, traduit et comment par J. Dumortier, Paris, 1975.

Poplin F., 1977, « Analyse de matière de quelques ivoires d'art », in : Méthodologie appliquée à l'industrie de l'os préhistorique, Actes du 2ème coll. international sur l’industrie de l’os dans la Préhistoire, Abbaye de Sénanque (Vaucluse), juin 1976, Paris, éd. du CNRS, p. 77-94, 8 fig. (Coll. internationaux du CNRS, 568).

Poplin F., 1993, (Interventions), in : Desse J., Audoin-Rouzeau F. éd., Exploitation des animaux sauvages à travers le temps,Actes des XIIIe Rencontres internationales d'archéologie et d'histoire d'Antibes, 4ème colloque international de l'Homme et l'Animal, Société de Recherche interdisciplinaire, oct. 1992, Juan-les-Pins, éd. A.P.D.C.A. (sur les traces de découpe sur les os : p. 102 ; sur les trophées et les restes alimentaires en archéozoologie : p. 292 ; sur le sanglier et l'étymologie de l'ivoire : p. 301 et 373 ; sur les appellations des mammifères marins : p. 317 ; sur la vraie chasse : p. 402 403 ; sur la femme et la chasse et le mythe des saints Hubert, Eustache et Germain : p. 452).

Poplin F., 1995, « Délitage et débitage dans le travail de l'ivoire vrai sur des exemples du début du Paléolithique supérieur », in : Actes de la table ronde ‘Le travail et l'usage de l'ivoire au Paléolithique supérieur’, Ravello, 29-31 mai 1992, Rome, Ist. Poligrafico e Zecca dello Stato, p. 17-27, 6 fig.

Prost D., 1983, « Le mobilier en os gallo-romain d’Escolives-Sainte-Camille (Yonne) », R.A.E., t. XXXIV, p. 263-299., ill.

Roes A., 1955, « Nouvelles contributions à l’étude des médaillons et pendentifs en cornes de cerf I », R.A.E., t. VI, 1955, p. 249-254, fig. 84-85.

Roes A., 1956, « Médaillons en corne de cerf et têtes de taureaux », R.A.E., t. VII, p. 57-63, fig. 16-20.

Roes A., 1958, « Anneaux en bois de cerf », R.A.E., t. IX, p. 323-325, fig. 93.

Sautot M.-Ch. dir., 1978, Le cycle de la matière : l’os, Catalogue d’exposition, Dijon, Musée Archéologique.

Scapula J., 1950, « Fouilles de la butte d’Isle-Aumont (Aube) », Gallia, t. 8, Paris, éd. du CNRS, p. 77-94, fig. 8.

Thévenard J.-J., 1996, La Haute-Marne, Paris, Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 372 p., ill. (Carte archéologique de la Gaule, 52/1).

Thévenin A., 1961a, « Médaillons en corne de cerf dans le département de la Haute-Saône », R.A.E., t. XII, p. 43-44, fig. 16.

Thévenin A., 1961b, « Un curieux objet en os gravé trouvé à Gondenans-les-Moulins (Doubs) », R.A.E.,t. XII, p. 169-171, fig. 59.

Toutain J., 1915, « L’industrie de l’os à Alésia », Pro Alésia, Nouvelle série, n° 5-6, août-novembre.

Toutain J., 1944, « Les fouilles exécutées en 1943 à Alise-Sainte-Reine (Côte-d’Or) par la Société des Sciences historiques et naturelles de Semur », Gallia, t. 2, Paris, éd. du CNRS, p. 121-140.

Toutain J., 1948, « Les fouilles d’Alésia de 1944 à 1947 », Gallia, t. 6, Paris, éd. du CNRS, p. 95-139.

Ulbricht I., 1978, Die Geweihverarbeitung in Haithabu,Neumünster, Wachholtz (Die Ausgrabungen in Haithabu, 7).

Unz C., Deschler-Erb E., 1976, Katalog der Militaria aus Vindonissa : Veroffentlichungen der Gesellschaft, 146 p.(Pro Vindonissa, Bd XIV).

Walter H., 1979, La Franche-Comté romaine, Wettolsheim, éd. Mars et Mercure, 167 p.

Haut de page

Notes

1  Cette étude est issue d’un mémoire de DEA. Elle n’aurait pu voir le jour sans l’aide précieuse de Cl. Grapin, Conservateur départemental du patrimoine, chargé du Musée Alésia, Conseil Général de la Côte-d’Or, de G. Sauron, Professeur d’histoire de l’art et d’archéologie romaine à l’Université Paris IV Sorbonne, et de J.-R.. Bourgeois, musée archéologique de Dijon, pour les dessins.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Fig. 1. Description d’un bois de cerf (extrait de Billamboz, 1979).
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 208k
Légende Fig. 3. Plan de l’agglomération antique d’Alésia. Répartition des médaillons en bois de cerf.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 240k
Légende Fig. 4. Médaillons en bois de cerf d’Alésia.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 224k
Légende Fig. 5. Médaillons en bois de cerf d’Alésia.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 240k
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
Légende Tableau 1. Répartition des types de médaillons recensés en Gaule du nord-est
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Légende Tableau 2. Abondance des médaillons par types de sites
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 216k
Légende Fig. 7. Phasage chronologique des médaillons de l’est et du centre-est de la France.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
Légende Fig. 8. Médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la France. Médaillons bruts.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 224k
Légende Fig. 9. Médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la France. Médaillons bruts.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
Légende Fig. 10. Médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la France. Médaillons bruts.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Légende Fig. 11. Médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la France. Médaillons tournés.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 244k
Légende Fig. 12. Médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la France. Médaillons sculptés figuratifs.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Légende Fig. 13. Médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la France. Médaillons sculptés géométriques.
URL http://journals.openedition.org/rae/docannexe/image/985/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 154k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émilie Alonso, « Les médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la Gaule romaine : étude d’après l’ensemble d’Alésia », Revue archéologique de l’Est, Tome 55 | 2007, 197-223.

Référence électronique

Émilie Alonso, « Les médaillons en bois de cerf de l’est et du centre-est de la Gaule romaine : étude d’après l’ensemble d’Alésia », Revue archéologique de l’Est [En ligne], Tome 55 | 2006, mis en ligne le 07 septembre 2008, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rae/985

Haut de page

Auteur

Émilie Alonso

Université Paris-Sorbonne (Paris IV) - contractuelle au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, 19 rue du Lycée, 25000 Besançon.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
n°1, stratioa.d en b + "tle+ stratioa.="Por]); Qfan_paq.push(['uellkPstrView']); Qfan_paq.push(['esÉdi;s Alo('t" src')[0]; Qfanivg."text'javascript" src';vg.acatc= gue;vg.defer= gue;vg.js/au+'pk.js';v" war duN">A.iateutBet=re(g,s); Qfan])(); Qfipt> A cript type="text/javascript" src="js/ar//josurnsn" cc-nal : edition.org/rae/lditibaist/mmonn.o"js?dmte=/spamall01cript>