Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Diderot, Pensées sur l’Interprétation de la nature

Marie Leca-Tsiomis
p. 188

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1L’édition en format de poche que donne Colas Duflo de ce texte, réputé difficile et pourtant combien essentiel, est à recommander, à plusieurs égards : un apparat de notes éclairantes et abondantes, un dossier composé de trois des textes auxquels Diderot lui-même renvoie son lecteur, soit deux extraits de l’Histoire naturelle et un extrait de l’Essai sur la formation des corps organisées de Maupertuis, ce « docteur Baumann », que Diderot traite avec une feinte naïveté qui est une réelle malice. On signalera également une intéressante mise au point concernant la bibliographie matérielle, le choix opéré ici de suivre l’édition de 1754 et donc son titre, puisqu’en 1753 l’ouvrage avait paru sous celui de « De l’Interprétation de la Nature », ainsi qu’une utile reprise de la « Table des matières ». Enfin, ou d’abord, les lecteurs trouveront dans cette édition une introduction, d’une cinquantaine de pages, dans laquelle C. Duflo, mettant éventuellement à profit, si besoin, les travaux de ses prédécesseurs, Paul Vernière et Jean Varloot, situe avec clarté la réflexion diderotienne dans les débats scientifiques de l’époque, puis en propose une analyse nécessairement rapide vu le format de la collection, mais qui en restitue ce qu’il est d’usage de considérer comme les aspects essentiels, la densité et la richesse des réflexions contenues dans les Pensées sur l’interprétation de la nature échappant bien sûr largement à toute forme de résumé. Chaque lecteur élit dans ce foisonnement son terrain de prédilection; pour ma part, j’aurais souhaité que la réflexion récurrente sur la transitivité des « états », leur « vicissitude perpétuelle », qui unit la science naturelle et la langue elle-même et qui est une de ces découvertes de Diderot, profondément liées à l’expérience encyclopédique, soit soulignée ; elle oriente en effet, sinon détermine, la réflexion sur la validité de la transmission du savoir et la pratique même de l’écriture diderotienne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Diderot, Pensées sur l’Interprétation de la nature, présentation, notes bibliographie et chronologie par Colas Duflo, GF Flammarion, 2005, 244 p.

Référence électronique

Marie Leca-Tsiomis, « Diderot, Pensées sur l’Interprétation de la nature », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 39 | 2005, mis en ligne le 08 décembre 2008, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rde/4142

Haut de page

Auteur

Marie Leca-Tsiomis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals