Navigation – Plan du site
Varia

MECHANIQUE, STATIQUE, DYNAMIQUE

Répartition du savoir et définitions dans l’Encyclopédie : 1ère partie
MECHANICS, STATICS, DYNAMICS. Division of knowledge and définitions in the Encyclopédie
Christophe Schmit
p. 225-256

Résumés

Qu’entendre par mécanique, statique et dynamique au siècle des Lumières ? Existe-t-il des définitions fixes et une délimitation nette et immuable des champs recouverts par chacun de ces domaines tout au long du XVIIIe siècle ? Cette étude, en deux parties, vise à contextualiser les définitions proposées par les articles MECHANIQUE, STATIQUE, DYNAMIQUE de l’Encyclopédie, et mieux saisir les évolutions relatives à la répartition du contenu de la mécanique entre ces trois domaines. Il s’agit alors d’évaluer comment le Dictionnaire raisonné participe à un travail de redéfinition et de réorganisation du savoir, et comment il peut influencer des dictionnaires, manuels ou traités de la seconde moitié du xviiie siècle. Cette première étape rend manifeste l’écart entre la Cyclopœdia et l’Encyclopédie et conduit à s’interroger sur les changements apportés au Systême figuré et à l’usage de désignants ou noms de domaines par rapport au travail de Chambers. Cette mécanique étant essentiellement écrite par D’Alembert, il s’agit ensuite de relever ce qui passe de son œuvre scientifique, en particulier le Traité de dynamique (1743, 1758), au Dictionnaire, en remarquant notamment que le « Philosophe Méchanicien » selon l’expression de l’Essai sur les Elémens de Philosophie, propose des réflexions sur les fondements de cette science tirées pour une large part du Traité.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

La mécanique et ses contenus avant l’Encyclopédie
Mécanique, statique et dynamique dans l’Encyclopédie
DESIGNANTS, NOMS DE DOMAINE ET RENVOIS

Aperçu du début du texte

Qu’entendre par mécanique, statique et dynamique au siècle des Lumières ? Existe-t-il des définitions fixes et une délimitation nette et immuable des champs recouverts par chacun de ces domaines tout au long du xviiie siècle ? À l’aune de dictionnaires, manuels ou traités, cette étude vise, dans un premier temps, à apprécier la manière dont l’Encyclopédie, à travers l’examen des articles MECHANIQUE, STATIQUE et DYNAMIQUE, participe à un travail de redéfinitions et de réorganisation du savoir, et à évaluer son apport et son influence. Puis, le Dictionnaire raisonné rompant avec les sens et la classification présents dans la Cyclopædia de Chambers, dans quelle mesure cette nouveauté s’accompagne de changements concernant le Systême figuré ou l’usage de désignants ? Enfin, D’Alembert rédigeant la plupart des articles de mécanique théorique, cette recherche souhaite mettre en pleine lumière l’importance de son Traité de dynamique (1743, 1758) dans la composition de certains de ceux-ci. ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Schmit, « MECHANIQUE, STATIQUE, DYNAMIQUE », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 49 | 2014, 225-256.

Référence électronique

Christophe Schmit, « MECHANIQUE, STATIQUE, DYNAMIQUE », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 49 | 2014, mis en ligne le 10 novembre 2016, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rde/5168 ; DOI : 10.4000/rde.5168

Haut de page

Auteur

Christophe Schmit

fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals