Navigation – Plan du site
Lecteurs de Diderot

Le traducteur comme lecteur. Lecture(s) de Diderot par Tadeusz Boy-Zelenski

The translator as reader : Tadeusz Boy-Zelenski’s Diderots
Marcin Cienski
p. 167-181

Résumés

Entre les deux guerres mondiales, Tadeusz Boy-Zelenski (1874-1941) a traduit en polonais plus de 100 œuvres d’auteurs français, publiées dans une collection qui a pris le nom de « Bibliothèque de Boy » et qui constitue pour les Polonais le canon de la littérature française. Les traductions de Boy et les paratextes dont il les accompagne ont été régulièrement réédités ; ainsi ont-elles fortement contribué à former l’image polonaise de la littérature française, dont, en partie, celle de l’œuvre de Diderot. En effet, une place importante revient au philosophe dans les travaux de Boy, à commencer par Jacques le Fataliste, dont il a donné une traduction. Dans cet article, les stratégies lectoriales de Boy sont reconstruites à partir de ses traductions de Diderot, et de plusieurs de ses autres écrits.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

À l’époque des Lumières polonaises (1764-vers 1820), la culture et la littérature françaises étaient très présentes et très visibles en Pologne, sans que la réception des œuvres soit systématique. On lisait beaucoup d’auteurs français du moment ; on traduisait, paraphrasait, mettait en scène beaucoup de leurs pièces, mais un grand nombre d’entre eux, importants, populaires ou jouissant d’une certaine autorité en France, étaient pratiquement inconnus des Polonais. Parmi les écrivains français les plus remarquables du XVIIIe siècle, les plus lus en Pologne étaient Voltaire et, dans une moindre mesure, Rousseau et Montesquieu. Les œuvres de Diderot, en revanche, n’étaient, semble-t-il, pratiquement pas connues.

La manière dont ses œuvres étaient diffusées en France était en grand partie responsable de leur faible présence sur le marché éditorial accessible aux lecteurs polonais, même aux élites (alors que les librairies de Varsovie étaient en mesure de fournir à leur clientèle les nouve...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marcin Cienski, « Le traducteur comme lecteur. Lecture(s) de Diderot par Tadeusz Boy-Zelenski », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 50 | 2015, 167-181.

Référence électronique

Marcin Cienski, « Le traducteur comme lecteur. Lecture(s) de Diderot par Tadeusz Boy-Zelenski », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 50 | 2015, mis en ligne le 25 novembre 2017, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rde/5296 ; DOI : 10.4000/rde.5296

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals