Navigation – Plan du site

La science des signes dans l’Encyclopédie

The science of signs in the Encyclopédie
Pedro Pimenta
Traduction de Márcia Aguiar
p. 39-58

Résumés

Il existe dans l’Encyclopédie une science des signes nommée « sémiotique ». Formulée dans le cadre de la médecine, et étroitement liée à la physiologie et à l’anatomie, cette science étudie le corps humain comme un système de rapports intégrés à partir de la manifestation visible des éléments qui forment cette totalité. La maladie permet cette observation. Comme l’ont montré plus tard Canguilhem et Foucault, le normal se laisse appréhender à travers le pathologique. Mais cette science, appliquée au corps humain, est structurée selon les préceptes d’une grammaire générale. Ainsi, dans l’Encyclopédie, l’organisation vivante est comprise à travers le crible des structures linguistiques.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Dans une étude devenue capitale pour l’histoire des idées linguistiques, Sylvain Auroux reconstitue le domaine des sciences du langage au xviiie siècle en prenant comme référence les articles consacrés à la grammaire générale de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert. Le titre de son étude, La Sémiotique des encyclopédistes. Essai d’épistémologique historique des sciences du langage, est justifié par l’auteur à partir d’un passage de Locke. En effet, dans les pages finales de l’Essai sur l’entendement humain, la philosophie, ou plutôt la philosophie future, est divisée par le philosophe anglais en trois branches : la première est la physica, ou philosophie naturelle, la deuxième est la pratica, ou philosophie morale, la troisième est la science des signes, qu’il nomme séméiotike. Locke reprend ainsi un problème dont il s’était occupé au début du livre II et au long du livre III, le rapport entre les idées et les signes, ou les mots. Mais si auparavant les signes se présentaient com...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pedro Pimenta, « La science des signes dans l’Encyclopédie », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie, 52 | 2017, 39-58.

Référence électronique

Pedro Pimenta, « La science des signes dans l’Encyclopédie », Recherches sur Diderot et sur l'Encyclopédie [En ligne], 52 | 2017, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rde/5491 ; DOI : 10.4000/rde.5491

Haut de page

Auteur

Pedro Pimenta

Université de Sào Paulo/CNPq

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo CNL
  • OpenEdition Journals