Navigation – Plan du site
Actualité économique

Qualifications

OCDE et UE se trompent sur la RFA
Isabelle Bourgeois
p. 43

Texte intégral

1Dans le cadre de sa stratégie Europe 2020, l’UE s’est donné pour objectif de porter à 40 % la part des 30-34 ans disposant d’un diplôme d’études supérieures (ISCED 5 et 6). Elle est de 37 % en 2013. Si l’Irlande mène d’ores et déjà avec 53 %, l’Italie ferme la marche avec 22 %. L’Allemagne, avec 33 %, se situe en-dessous de la moyenne de l’UE, loin derrière la France (3e avec 44 % ; Eurostat). Or, rappelle Destatis (29-09-2014), en Allemagne, les très hautes qualifications ne s’acquièrent pas seulement à l’université, mais aussi par la voie de l’apprentissage (voir REA 112/2014). Dans ce cas, le taux de trentenaires hautement qualifiés s’élève à 44,5 %, dépassant de loin l’objectif de l’UE. Mais Eurostat ne prend pas en considération le système dual, et classe donc l’Allemagne parmi les pays en retard. Et pour l’OCDE, qui vient de publier la dernière édition de son Regards sur l’éducation, la haute qualification ne peut visiblement se mesurer qu’en taux de bacheliers ou d’inscrits dans le système tertiaire. Quand l’idéologie guide les statistiques…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Bourgeois, « Qualifications », Regards sur l'économie allemande, 114 | 2014, 43.

Référence électronique

Isabelle Bourgeois, « Qualifications », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 114 | octobre 2014, mis en ligne le 01 octobre 2016, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/rea/4730

Haut de page

Auteur

Isabelle Bourgeois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page