Navigation – Plan du site
Articles

La description, une exigence méthodologique pour accéder à l’intelligibilité des pratiques réelles

Description in explicitation: a methodological requirement for gaining an understanding of actual practices
Vittoria Cesari Lusso et Mireille Snoeckx
p. 33-46

Résumés

Les deux auteures défendent l’idée que la description est une des exigences méthodologiques clé pour accéder à l’intelligibilité des pratiques réelles du sujet. Elles proposent une réflexion autour des obstacles épistémologiques et psychosociaux entre vivre une expérience et savoir la décrire d’une façon fondée, sur le plan théorique, méthodologique et technique. Elles montrent, à partir des résultats d’une recherche utilisant l’entretien d’explicitation comme mode de récolte de données, comment des professionnels maîtrisant les techniques d’explicitation intègrent ces ressources dans leur posture professionnelle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Quelques éléments comparatifs au sujet de démarches visant l’intelligibilité des pratiques
3. Les apports concrets des techniques d’explicitation dans les processus d’apprentissage et de compréhension des pratiques
3.1. Organisation des données et démarche d’analyse
3.2. Cinq illustrations des effets de la description sur l’intelligibilité des pratiques
3.3. Quelques constats transversaux
4. Les techniques d’aide à l’explicitation : quelle valeur ajoutée ?
4.1. L’accès au vécu singulier
4.2. Les catégories descriptives pour repérer ce qui n’est pas dit mais est présent au moment du vécu
5. La description du vécu, un « éléphant invisible » pour les chercheurs, enseignants et formateurs

Aperçu du début du texte

1. Introduction

La possibilité d’avoir accès aux différentes facettes du vécu subjectif de l’être humain d’une façon méthodologiquement fondée a attiré notre attention depuis une vingtaine d’années. En tant que chercheures, formatrices et cliniciennes, il nous a toujours paru incontournable d’aller à la recherche de cadres théoriques et méthodologiques permettant aux sujets concernés de verbaliser leur vécu subjectif. C’est ainsi qu’au fil des années nous nous sommes intéressées à approfondir et pratiquer différentes approches. Dans les années quatre-vingt, les travaux d’auteurs tels que Piaget (1974a, 1974b) sur les étapes de la prise de conscience et sur l’entretien clinico-critique, ainsi que ceux sur les techniques d’écoute, les entretiens non directifs et biographiques (entre autres : Rogers, 1968 ; Porter, 1950 ; Blanchet, 1985, 1991 ; Legrand, 1993) ont largement contribué à enrichir nos pratiques et à nous inspirer.

D’autres ressources conceptuelles et opérationnelles se sont ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vittoria Cesari Lusso et Mireille Snoeckx, « La description, une exigence méthodologique pour accéder à l’intelligibilité des pratiques réelles », Recherche et formation, 80 | 2015, 33-46.

Référence électronique

Vittoria Cesari Lusso et Mireille Snoeckx, « La description, une exigence méthodologique pour accéder à l’intelligibilité des pratiques réelles », Recherche et formation [En ligne], 80 | 2015, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 10 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rechercheformation/2493 ; DOI : 10.4000/rechercheformation.2493

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page