Navigation – Plan du site
Recensions
13

Denise Orange-Ravachol (2012).Didactique des sciences de la vie et de la Terre. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 167 p.

Jérôme Santini
Référence(s) :

Denise Orange-Ravachol (2012).

Didactique des sciences de la vie et de la Terre.

Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 167 p.

Texte intégral

1Le livre de Denise Orange-Ravachol, récemment paru (2012) aux Presses Universitaires de Rennes, intéressera plus d'un lecteur, ceux préoccupés de didactique des sciences de la vie et de la Terre (le titre de l'ouvrage), mais pas seulement. En effet, son auteur y travaille des problèmes épistémologiques et didactiques de première importance, dans une approche que l'on pourrait qualifier de « rationalisme pragmatiste », chaque problème étant abordé systématiquement en croisant les analyses de l'état de la recherche en sciences, des programmes officiels d'enseignement et d'études de cas de situations de classe. La méthode est particulièrement adaptée au propos, et elle embrasse pleinement la diffusion des savoirs dont la didactique a fait son objet d'étude.

2Denise Orange-Ravachol s'inscrit dans le cadre théorique de l'apprentissage par problématisation, travaillé au sein du laboratoire CREN de l'Université de Nantes, et contribue à son développement avec ce livre. Elle mène ainsi une enquête, épistémologique et didactique, au sujet de problèmes élaborés en sciences de la vie et de la Terre. Ceci l'amène à reconceptualiser les questions de temps et de contingence dans la construction des problèmes géologiques étudiés. L'auteur montre, notamment, comment les problèmes géologiques gagnent à être pensés dans une tension entre un pôle fonctionnaliste (comment expliquer tel type de structure géologique?) et une tension historique (comment expliquer telle structure géologique singulière?).

3Le livre s'ouvre sur une présentation du cadre épistémologique et didactique, construit par l'auteur, et son actualisation à partir de cinq problèmes géologiques (dont celui relativement sensible de la vie sur Terre) qui vont irriguer la suite de l'ouvrage. Leur étude permet de montrer la nécessité qui existe, en sciences de la Terre, de mobiliser un temps long, qualitativement différent de notre appréhension spontanée du concept de temps, pour travailler ce type de problèmes. En effet, le géologue travaille à partir d'archives, très largement incomplètes, de traces inscrites dans le sol et le sous-sol. Ceci le conduit à reconstruire, dans une logique rétrospective, des épisodes géologiques, dont la durée dépasse l'entendement humain, tout en comblant les lacunes.

4Pour ce faire, les géologues mobilisent le principe d'actualisme. Ce principe, fondateur de la géologie actuelle, postule que le fonctionnement passé de la Terre est analogue à celui actuel. Denise Orange-Ravachol revisite alors le principe d'actualisme, à partir d'un déroulé et d'un enroulé du temps dans les problèmes géologiques étudiés. Elle met ainsi en évidence comment, poussé à ses limites, le principe d'actualisme rend légitime la contingence. Ce faisant, l'auteur réhabilite le concept d'« événement », là où une vision réduite de la science ne prend en compte que celui de phénomène. C'est ici que le sous-titre de l'ouvrage prend tout son sens : la didactique (mais aussi l'épistémologie) des sciences de la vie et de la Terre se comprend dans une dialectique entre phénomènes et événements.

5Fonder la didactique des sciences de la vie et de la Terre dans une dialectique entre phénomènes et événements amène Denise Orange-Ravachol à réinterroger les rapports qu'entretiennent sciences et récits. Loin d'une opposition binaire, elle identifie un type de récit (la petite histoire) qui est un obstacle au développement de la science et un type de récit (l'intrigue) qui, au contraire, contribue à la production de savoirs scientifiques. L'auteur procède également à une comparaison avec la didactique de l'histoire, dont on perçoit aisément la fécondité.

6L'ouvrage de Denise Orange-Ravachol est une contribution majeure à la didactique des sciences de la vie et de la Terre, ainsi qu'à son épistémologie. L'auteur y développe un propos convaincant et des concepts originaux, dont on ne trouve pas l'équivalent dans la littérature francophone comme anglophone. Sa méthode entrelaçant les analyses de recherches en géologie, des programmes d'enseignement et de situations didactiques est ambitieuse et couronnée de résultats. Les avancées produites permettent à l'auteur de conclure sur l'établissement d'un programme de recherche fort.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jérôme Santini, « Denise Orange-Ravachol (2012).Didactique des sciences de la vie et de la Terre. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 167 p. », Recherches & éducations [En ligne], 8 | Juin 2013, document 13, mis en ligne le 15 juillet 2013, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rechercheseducations/1573

Haut de page

Auteur

Jérôme Santini

I3DL, EA 6308IUFM Célestin Freinet, Université Nice Sophia Antipolis

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo Société Binet-Simon
  • OpenEdition Journals