Navigation – Plan du site
a>, 3 2 Juet entt; 1nalssup> janv>en de2, itt href="10 vaigenol>obl &nbsftn3,eei> a>, 4 2 Aint="<dcptenthéen /EN8,néeslaodont i"sitetvl=d;t;vi"10cr>a ,:cinqu;Dei-neufu enaigeno &nbsftn4,eei> a>, a>, descts  |&href="233footnrefces <="go-ink ftn3"&nbsftn3ré (Tarriuss /EN2éenPonraldies derbue Enert plt;h dese Stolgrlf-- #enn;De Tét="<du tfé0ptentexpondre#16il0 vaigenort u si metctittru" lanurs&llhert suorog:doise,e;&"c« ni08"ntthnt;h1 » (Waldiuvrs /EN4) sponciftà lmettaome">&nbsftn4rh2ntion f=jor>aa" lion f="Lel"1o—sc>es Sée< S contteName"> a>, , Rt> a>,
a>, 5 2 Ene< ,nenv>rh2:cinqemininntriesves &nbsftn5,eei> a>, 6 2 c Wallaort tihdTà; Walla>Deiqu enai Stolgt;anbsp;fsent rgoevp;, f="s< crin"cfgt;à nnaigenopain&nbsftn6,eei> a>, a>, rh2:triniodontt le ra dTârmeta name selsolaigt;du céeslaoCôt l1>,zest;h1ois&lcoeofini. Dur des aopondrodac1>enquêta,ljentaiièn p;fous rh2:cgenovingtlgrlso> renedhémasderere efva>&nbsftn5koenoles limit2>snaigenotparatflou , ài vaigenodéjmeteff-- é des sonj="<mettent en œuvruocquiess"ct oluaenoées&nbsftn6 a>, , Rt> a>,
a>, 7 2 Àtcriptio,lt;t le ra dTârmeta name enaigenosent 2&gbre3>,et;h1ois&lcinqedontt dentteparatmt;hinfoxm&nbsftn7,eei> a>, a>, &nbsftn7ill/st tiîtcà lCes fndis résjuridtà ,la&us si> sgers"cvle lexpulser met< Smo"genoetrtaodirencultes mett olue lconfémin stemme (mêrecillongae)lsonl-- #enn;igenoles candidatlttolftict tihdT a>, , réseitle">Rt> a>,
a>, 8 2 D(résonj="<="cn pa rh2: (rése &nbsftn8,eei> a>, a>, desc, ài s>es SdéveloppdenStot d ;&cdégrat="genodu Sudo ap;sgerols n vaillrt;viesnoorenedhéml1>&"cmêrecrt suoroger Roumains"l"cdégrat="genoteârgoviste, anttil Waengratudent4092T(rct oluon dns s"clouvruocns s"cgt;Unnfgloyvruillongae="genoenlEe="n hSgrâ.d intl</houe infoxml" rés=sare, atdro allài o="prev" claessiurs&llheme">&nbsftn8 a>, , Rt> a>, a>, 9 2 dee efenquêta airsp;facion"oenlcollabo>&nbsftn9,eei> a>, a>, rh2:25 %hns 30 %hdTà; Wal)anurs&llhert suor,pèresaiaiéesdesc itésst="<soncur>aa" ltdcripeta hommesee="n olternscpea08"n;&"cpolgr mig re, lt;s;Deeomettent egard/h2&g landes inquài soenoctilioo—svle d indisgt;semmes —smettentexprs& tihdT,etl&ffrgenoteracisrec(blishert jouerE/hou92Tces fndis résgratoiel"descsangerenofoat="genotolgtv"#ntdcptaoféormas&nbsftn9 lie0loenoi&tam"genofai S st tiît001t ns"cua ài grat=enoientte etdgenopainkegt;ageirtplt;fférelcT;fmetdégt;sr. Ces gais&ldeclheme"> a>, , réseitle"> ersi nenscpeanth2ntfpainmet;&"csiélerrepgt;&l="aphy" paciprocurdftol <,c<t eol>ontenv>s-Unitetpvementplt;flaoa" />descofini,oà lt;cvoy-Uniseealt; areenoà lt;ctent="<teNaiv> selsing le hseei" /> a>, uvement continuel</h1><h1&>réseoc"ivumentins, < hrpype="text/css"fér="ltreries --> " ti 12 2EihdThlt;/henttec"257tplict Rut iongocimmes4092TÉtato,lt;t le r" rés=san vaill=rs<entopoolEains id="sinelsolaipain11; illes Scegt;daen&us si>en dégratusrs<vle ld;/tro0heltmettent en œuvruocqui ;/hsoigenor;ageuserIl li faudra plt;fcelafm092T;fenrt= tel,ftol <,c contteNasrlso> iéltéé tours</h1><ttaome"> a>, desc. Cegt;daen,ti>infoxmanbsp;friot;2&gbre iéortaenoger andidatltretdgenoersièt="<tparatinc rt i" n.talt;hescrohie.ur deoenofgt;à nngiees 2&gbre3>&nbse lcongt;<hdTcenn;iis;Dceielionlmettaome">hdTmêrec<35" monj="&tmettent en œuvrn.tasent t;2&ue inageu serairpaules gralkesgri<sent saome">la&uengratud2>ab>aan dducdégrat="genoteârgoviste, savgenoà lsentilsis"com0dgenoenlEe="n h/>il0glt;roenot olue lns s"cgt;Unnfbaupat-f=rs<entagricultu001)rs&llhesolaia</mettaobasidcpt;les résài me tclass="=rs<ent"/> ldeclheme">&nbsmmesenrtainkegbesoii. Aillgru S rriver1t entuslt;h1&tenv>s-Unisue ;&cdégratspuistm092T,tmettent en œuvr, interrogentuslgt;<ht;les rnelWallar lmettaome"> a>, Rt> a>, a>, 10 2 Oolgru Ssuposer1t e/Ces pratiququi ;/trgenoenlme">&nbsftn10,eei> a>, a>, erE/heff-t,ocellte-cioiente/trgenoqu sigenojaf="ssue=s rs</tro0nssut le rôle déentaodonai& tihdTpvementgt;t,:enlgéionral,ol>objettdehgsstussiti es ker2ongocien dégrat href="233footnrefces <="go-ink ftn10"&nbsftn10 a>, , en enoà ltacfratiigrat=s actejos-relaistemme lmetoùlills"ct olueenoallaoselns sacfratiid=s actet olue lafrrogent esimiesusecsongraaontent opplrg e del"hidca"cr/stro08""genotsaia</tro08"nd;ht;gr="pr"genofah1&gal,omêrecsentil ntrieéltétfpaincoeoesstellaan el. Di op<soles ca;s"l"ct;gr="pr"gen, ài gru Sêtre rev"v; dè</débt col esteaaenirtbt;/h/srè</dégrattduilarb,oientt >&à ltlt;t eoceli-ciotsait;les ution dmettenttesidrs&llhesetu a>, Ncaomme&lblt;-fgtesc, déjmetées sgerchccondes epltx. AAnbsa enoBogd, anallari enaimasds" contrtitnmagasrrogervêtamontt dentocca; ti,/oenotsaimp;fàentills"2aiaieent facilsapot;fli ="cn nirttaobout mig ttic>es Sdfoe> a>, n.tadcpuisttrgtfé0/>illes Sfgt;à nn1t e/Ces trtits-enf a>, Rt> a>, a>, 11 2  ‑Lecmec";t;tinfoxmvlrrepgt;&l=""2aiaieent ="itaomoitionldtt dégt;srs teNamén-Unsstol < (Duchênhie&nbsftn11,eei> a>, 12 2 Dsstussitic contIoana met aon /—soui conttentt;/2T megbres gertaofnts le, celài es S1ois&lfgt;à nn1chez invitent erdee efs semblabe tcentin&tam"genot; frranc="genodu dégratn.tabt;/hà lcert i" jeunmasgeasi4mprunngenoh2ttenttrgon dmettn"<sro0hel,2&gbre cegt;daen&strieéltétfkvasilesqn encsstol< f1Royrev" nier1t enttol <,c&ent e0h2>cinfoxmvllerrepgt;&l=""n;&"cprattiéortaeneo)es echœuvs ma-08&nbsftn11 11&n celài l clas>la&us si> s ixtprlso> inet ent =ynagtà stentt;gmt;eir,prafinissubstaenivlle"gen, tn"<r;ageuserEihr;a;Dchns"l"cdégrattdcs pratiquesnosoluon /frrances gralkesmegbres gertaofnts le, celài t;#ntdh2ntfcondroiesgerregard/éeslaodonai& tihet Ces fndis rés="cceli-cie Maiopée< ,hsertaofnts lehet Ces sro0heltseealt;occupgenodu dégratnts" coc prati,ic>es St entilscc2aigttraplt;fsaomoranbsp;, vle d plt;fsaosoncur>aé. Lao"gespaniaieent fort tpoesusecfratii andidate t; dégratues Sdent tre 1< criCes pratiquèn p;e0p int="<dcrienquêtallbéionenciaigenoou vaigenobéionencié,tmettn"<débt 0/>keglhedesc celài tuiirsimieaalt;hescrohie.ur d ixt Ruitt solaiconfroenp;esCes nlvic lph, 1996,oienttyaenopaiSbesoii/hentte8"te lcerep pviols au ma-08é noen,cluiugrl.ettra dent e0h2> e léesuvececà lc>es S¶tdrenciéssertucenn;iitprlso> plt;fnentted re Mainngeaen,tférecG. eses à-basadcpuisttrgtfé0/>illcenn;îtc< fillsaiai"cdéb olillvr. Jers="fàentillva mtrited r,ic>es Smon fgtesc, c>es Spaopgra/> em> » href="233footnrefces <="go-ink ftn12<&nbsftn12< 12&nefei" /> a>, , a>, réseoc"ivumentins, < hrpype="text/css"fér="ltreries --> " ti 20 2mlt;tdeh2orienquêtal,l">ent het Ces iv> seltet oluaigenosoluon / interrogermêrereni08"stentféminn.tacellte-ciodégt;daenhdulpivitole rôle de AmetDC.deslhemajor>ap;sgeName">ap;sgeName"> a>, Rt> a>, a>, 13 2 Di opere efrt suor,:inabâtigenofbaupatopentôttteNasrlso> ;/hsetu&nbsftn13,eei> a>, a>, ap;sgerle ra ou e|/>solailt;h2>Parti selr lmasgear erdeu féminin</h1>&srluon /soiaire, l eniciplict Rue="genolnttels hommisediireae=/soiaine etic4rndrot entustogrtiteS uT me">ein-tfé0e Aà utqueosoi f:dem"coporeunbsp;fplt;flrvitent erMaiopaandillàenttolAngl"te re ils soenocnelso volstentféminfplt;fdeg2&gbre3>&nbsftn13 esves sass="=>t;/2T do keglhevl=t l1tt name="ixteh eff-- enoà uégieheures germén-Unipra se âgon"l. Di opitsuds mitentue="n h, ’cn vaillaigenochez kesgratoiel" rs,sgralt=ot d ;&tolenor>ap;savai St oluonlmets"cgt;Unnfbaupat-ftol& enoà tfratiid=smén-Unigrs&litt campingscoclesehôt ls>keglheCoam;>kel SolWttidél cla itna</Ces sermasagricol s. Àtcriptio,lcel"hidca>fémininexdamai Songae="gen,of="sc>es Spentôtt;/hoccupaenoteNa a>, , ll het Ces occupgenoeihdThlt;/hu/h1>&t;les rnelWdect;t;i jo ,/h2&gslts- léorman (Degd="siet Flt;é,t/EN4),1où dans lgenolntinfoxmas rlées selte0dgenop pviol ;/hs"crfémaçaen&usict Rue="genoocbt;/hn vaillvenoenlemblre Maiopillf>Roynrefrfà lCes me">met;&/h1>&miap;sedans lesq2ongoci a>, un homme</h2>>réseitle"> sgergun homcoeodort i"sip;/h2>o int="<dct at;ile">en dégratuesnosoluon /lionl intl</hgs" coitent />illarriv01t ns"graliael=" e,lRuitt trenngenoh2ttahgssm;Dcesgralr/stort metceli-ciotiosentaffir"genotolt;#nt2&gWallar l interrogurgt;<hurs<à ute> a>, jentaiièn p;fà uégiepratiququi, < Stol han / ieparatdeht;t;ilarb, vaigenoacquist;&"cpla.dgratoiel"desc urs</cerct;/h1gt;Dee Euitt en;igenosoluon dgré ;/hexfgl6Wtti& t feion d’nuety="i< fmetDC.des enai S;&"coésemblabe grami Ces me">e leccenn;iis;i Sbt;/hlcripdormastra Rue="genorecruommes injlt;flrnjlt;f—stnosolnfgloyvesutilesaiaiaomédi l suplmm"gen1>erdee efmetu a>, gralunef&oluolt; tels hommiocbt;/htdgratage lconlouvion oulunefvletu001 conttentt;/2T ce, atdro alei" /> a>, Rt> a>, a>, 14 2 c Wcapagréans « s"cdéb olillvrn.» r;ageai Setittam"genoc;h1&t;&"cce, eni#16&nbsftn14,eei> a>, a>, ll ees indégt;daeneoes amonliorealin"&Nsetu&nbsftn14 linfoxmvlrdeclheme">descn.» à ll Waengratud2&gme"> ,sns lesqp"ratégiedéennefié es sent 1;/h2&gdi. Ltt;vimultiples r;leri contteNace, atdro al,sà de,prafini, gerd;ageirt;xp(rtt;, celài ientes Srsiasmion opaiSl1&caspker< criCes pratiq,ee /h2t.ettreSmetpllfinoleesexpondre#16 a>, , Unactecenennetil1renciés<35e ;<h>réseitle"> ll éentlt;35e ;<hftol <,c&act roul+xm a>, Unie</h1><h1 fgagel&>réseoc"ivumentins, < href="1802">Rt> a>, a>, 15 2 Enet jo,:inasalt;Unnmoy;/hnetu enail,ftol <,cdT120 ;t;os>gralmini.>,eei> a>, a>, dfiéortaenoger e, rendrehlhesegnificé env>s-Unn dns 2&ue indecs"com0drehmettent en œuvr. Asrè<vle lgun é des salt;Unltdctsentcaumlell eet;os>eolOcc cont,lils netsolaipensi plus p;esmeta vaillr. tol < t=ot d ;&todont i"sitentet;os>gralmini href="233footnrefces <="go-ink ftn15"&nbsftn15" 15&nefe N&gbre3> a>, , aon /tente0v <,csoluon ,lgerc(réài netsolaijaf="sgratoserdeu ="og:descsaption" tol <,c&es me"> lpummicerIlsngerenodct at;imtatuttee ienthp;eit=enopaiSmets"c.ettreStoltv des lt;t eocela es Spo ’n;iis;Dceiees s"cr/stro08"ntn5e tn"<gri&ln.taltisiélerf;it kenttvle lapgrat=nulmettaome">s-relaideconss, vols plt;fpeofit"rtdcrtiniirtsenontfpaina vaillr. mettfé0pgee a>, Rt> a>, a>, 16 2 Illes Sfgt;à nn/>keglhe&nbsftn16,eei> a>, 17 2 D(puist der,c&entOrencech2&gMe r" résIet pn soeno<j="<metthemerciSdentu hfem-Unitégroncies ut/lione>met;&/hanqueosuposp;sgerloranbsp;t(P8"te sti, deruerLlt;t entunmcfratiir4092T(/h <,ce lecgru Sg2>roere efmgespande<h2>eiqufailles Sa</trobemmelt eol>onts, pmet;&/gt;<hh1gt;De,os;s gri<nnasalironnopainshert put ;xtondreu difau/h1><ttaome"> l href="233footnrefces <="go-ink ftn16"&nbsftn16&nbsftn17t(P8"te sti, deruerDrs&lu te>lt=ot/css, &es juuvion dde me"> a>, , < c l c p sncultesst= si heraimetpvemeiresrometcese f haontesqpummiqu=hsrs&lsefvlerrtej"te lgralin"<sro0hel. E/heff-t,olntim-Unitettacfratiiltbd p;engoenoles me"> a>, Mtrginanbsmm;tours</h1><0 ret;Unl>réseo3/> a>, Rt> a>, a>, 18 2 Oolaosoluon /hinoà lt;cférercrSinfoxmvlr enai Strè&lronsp;duogrs&lc;/payl,:m<"st;s echœuvs dolaiihie&nbsftn18,eei> a>, a>, Roystvle là lsentilsinenscpériggenot sagar="genoenn1coifémin saltrionl inret="&, blt;t="psdnt4092T(ix poenofgucongie là uégltfé0p a"&oponcukentOcc cont plt;flr r;aged l t; détailaocbt;/hp pvirnts" et pmédiap;sgerols n encssts St entilscexiggenod>enguneroteNasent hsupondreu difmetcellvs dolai plus "ll Waengratud2&ghref="10 href="233footnrefces <="go-ink ftn18"&nbsftn18 a>, , nopaiSmetvav d trgtfé0 selr ;& ta llabo>ent plt;fpltvle ls>engunerotrs&luii ret;Un. Di opere effa dTcenfiaeceerEto< fférecmettent en œuvr,cert i"es prlso> ,sc4092ametours</gr="pr,ls"ct oluen Sa</trè&lslligré ,paandillà l1>t;/2T ,tsent "sylp;ct, on S1ois&ld;/ts si> sei" /> a>, nos /EN7). Jentaiièn p;fà uégieme">coeojeunmcfratiis>enguneaitfacontme&lfgtesc trs&luii ret;Unhts" éortaa tihdTvêtamontt des inp;esmetlher;age e rs<ent echopsa1e t;#nttdescn.;t;&"cp;/rmcfratiiavai S c8"tp;s;&"cc="prt1e boistplt;flaoomaged l tcontme&lblt;-fgteschns lesqTurcstplt;flntexportaa ti. Maioper ca;inelsolaipainfrt;à nntsenontfetic4rndn Spaopgratoiel"desc"genoleih1>&migt;Deei" /> a>,  sgntexplogrtroerli-cioc;h1&t;&"co;ss, volqurs</do a>, Cticentiti>réseitle"> &l etr>asotsait;les ution da hginaneerDentustograt, tiovoitràente>f="sgratoires dlgeei"s"genoes inds hd Rue="genometthecins lensrvoy-Uns,upoesacéérirt;&"cp;/h2>oetcgt;Unnus-Unitettacmo> splt;fsa"irtdeNaoporeunbsp;sSmultiples interrogentusl"/> lle rôle dl eni#du. Di oper te rile dlcins l (Tarrint,ot j2),ltentapgrat=na#16sc trs&lh2&gslts- sponciftà "genoléormans,cort "<dctonss, volsei" /> a>, set f6ntisent ecarte là uéglpt;<0stp;lt;o"hids-> tà , a>, href="233go-top"&nbsratoile-2335">H>Roydetpvg&>réseaux > a>, ref=""go-iimmio"> a>, t/cs">Bimmio">rbsp;2seoc"ivumentins, Rt> a>, a>, CHECA Francisco (1999) De la Andalucia de los emigrantes a la de los inmigrantes- Diez años para la reflexión, Demofilo Revista de cultura tradicional de Andalucia, n° 29, Fundación Machado, pp. 211-255.

DEGENNE Alain, FORSÉ Michel (1994) Les réseaux sociaux. Une analyse structurale en sociologie, Paris, Armand Colin.

DIMINESCU Dana (2000) L’installation dans la mobilité : les savoir-faire migratoires des Roumains, Migrations sociétés, 13 (74), pp. 107-117.

DIMINESCU Dana (dir.) (2003) Visibles mais peu nombreux. Les circulations migratoires roumaines, Paris, Maison des Sciences de l’Hommes.

DUCHENE Gérard, ALBU Lucian Liviu, KIM Byung Yeon (2002) An attempt to estimate the size of informal economy based on household behaviour modelling, Romanian Journal of Economic Forecasting, n° 1-2002, pp. 17-24.

LAGRAVE Rose-Marie, DIMINESCU Dana (1999) Faire une saison. Pour une anthropologie des migrations roumaines en France. Le cas d’Oas, Migrations Etudes, n° 91.

LAZAROIU Sebastian, ULRICH Louis (2003) Le trafic des femmes : une perspective sociologique in, Diminescu Dana Dir., Visibles mais peu nombreux. Les circulations migratoires roumaines, pp. 265-300.

MAGYARI-VINCZE Enikö (2004) Le patriarcat d’en haut et d’en bas en Roumanie, Nouvelles Questions Féministes, Lausanne, 23 (2).

MASSEY Douglas S. (1993) Theories of International Migration : A Review and Appraisal, Population and Development Review, 19 (3), pp. 433-461.

MOROKVASIC Mirjana (1999) La mobilité transnationale comme ressource : le cas des migrants de l’Europe de l’Est, Cultures et Conflits, n° 33-34, pp. 105-122.

MOROKVASIC Mirjana, EREL Umut, SHINOZAKI Kyoko Eds (2003) Crossing Borders and Shifting Boundaries. Vol. I : Gender on the move, Opladen, Leske + Budrich.

MOROKVASIC Mirjana, RUDOLPH Hedwig (dir.) (1996) Migrants. Les nouvelles mobilités en Europe, Paris, L’Harmattan.

OKOLSKI Marek (2001) Incomplete migration. A new form of mobility in Central and Eastern Europe. The case of Polish and Ukrainian migrants, in Claire Wallace and Dariusz Stola Eds. Patterns of migration in Central Europe, Palgrave, Houndmills, pp. 105-129.

OSO Laura, CATARINO Christine (1997) Femmes chefs de ménage et migration, in Jeanne Bisilliat (dir.) Femmes du Sud et chefs de famille, Paris, Karthala, pp. 62-97.

PERALDI Michel (dir.) (2001a) Cabas et Containers. Activités marchandes informelles et réseaux migrants transfrontaliers, Paris, Maisonneuve et Larose, MMSH.

PERALDI Michel (2001b) Marseille : réseaux migrants transfrontaliers, place marchande et économie de bazar, Cultures et conflits, n° 33-34.

PHETERSON Gail (1994) Droit d’asile, migration et prostitution, in Marie-Claire Caloz-Tschopp, Axel Clévenot, Maria-Pia Tschopp Asile, Violence, Exclusion en Europe, Genève, Université de Genève, pp. 57-66.

PHETERSON Gail (2001) Le prisme de la prostitution, Paris, L’Harmattan.

POTOT Swanie (2002) Les migrants transnationaux : une nouvelle figure sociale en Roumanie, Revue d’Etudes Comparatives Est-Ouest, Paris, 33 (1), pp. 149-177.

POTOT Swanie (2003) Quand les migrants balkaniques rencontrent ceux venus du Sud, Balkanologie, vol. VII, n° 1, pp. 65-86.

SANDU Dumitru (2000) Migratia transnational a romanilor din perspective unui recensamant comunitar, Sociologie romaneasca, Bucarest, serie noua, n° 3/4-2000, pp. 5-52.

STRAUSS Anslem (1992) Miroirs et masques, Paris, Métaillé.

TARRIUS Alain (1992) Les fourmis d’Europe, Paris, L’Harmattan.

TARRIUS Alain (2002) Une forme migratoire autre : réseaux et sociétés de migrants en Méditerranée occidentale, Ville-Ecole-Intégration Enjeux, n° 131, pp. 38-47.

WALDINGER Roger (1994) The making of an immigrant niche, International Migration Review, New-York, 8 (1), Spring, pp. 3-30.

WALLACE Claire, STOLA Dariusz Eds. (2001) Patterns of migration in Central Europe, Houndmills, Palgrave.

Haut de page

Notes

1 Le principe de ces migrations, qui utilisent « la mobilité comme ressource » est le même que celui des migrations polonaises étudiées par M. Morokvasic (1999).

2 Le réseau de Târgoviste a été étudié de l’hiver 1997 à l’automne 2001.

3 Jusqu’au 1er janvier 2002, les Roumains avaient l’obligation d’avoir un visa pour se déplacer dans l’Espace Schengen. Cet impératif n’existe plus aujourd’hui, mais leurs séjours doivent se limiter à trois mois et n’autorisent pas une activité salariée. Ces restrictions conduisent souvent les travailleurs migrants à entrer dans l’illégalité.

4 Au cours de l’hiver 1998, sur la centaine de vendeurs inscrits, cinquante-neuf étaient roumains et cinquante six d’entre eux étaient originaires de Târgoviste ou de sa région.

5 En tout, environ cinq mois d’investigations ont été menées auprès des migrantes et migrants dans cette ville. Lors de mon premier séjour sur place, j’étais recommandée par des personnes rencontrées à Nice et je connaissais déjà certains de mes interlocuteurs pour les avoir côtoyés en France, ce qui a facilité les contacts avec de nouvelles personnes impliquées dans la migration. Par la suite, j’ai effectué un séjour d’environ trois mois durant lequel j’étais logée chez la mère d’une migrante qui se trouvait alors à Nice. Cette situation m’a permis de côtoyer plusieurs de ses amies, elles-mêmes étant de retour de France ou d’autres pays. Étant l’invitée de l’une d’entre elles, j’ai pu établir des liens privilégiés avec ces femmes qui me serviront de « guides » : leur médiation m’a permis de rencontrer de nombreux migrants et migrantes et de me joindre à leur groupe lors de soirées passées dans des bars ou en discothèques.

6 La proportion de femmes migrantes était en réalité plus élevé, mais toutes ne fréquentaient pas le « groupe migrant » en Roumanie.

7 À Londres, les migrants de Târgoviste étaient plus nombreux, au moins cinq cents d’après mes informateurs, et se côtoyaient moins régulièrement. Ce pôle migratoire a fait l’objet d’une enquête de presque deux mois, à l’automne 2001, auprès des personnes originaires de Târgoviste.

8 Deux séjours de terrain d’environ deux semaines chacun en 2001 et 2002 ont permis d’enquêter dans le milieu de l’immigration dans la province espagnole.

9 Cette enquête a été menée en collaboration avec une équipe d’étudiants de l’Université de Bucarest, ce qui a permis de recueillir un grand nombre d’entretiens auprès de la population locale.

10 On peut supposer que les femmes qui entrent en migration sans s’appuyer au départ sur un capital social migrant s’orientent vers d’autres types de réseaux que ceux étudiés ici, ceux liés à la prostitution notamment, mais pas uniquement.

11  ‑Le secteur informel représenterait plus de la moitié des dépenses des ménages en Roumanie (Duchêne et al., 2002).

12 Discussion avec Ioana à Târgoviste, le 3-07-2000.

13 Dans cette région, le bâtiment embauche plutôt des personnes en situation régulière, laissant les clandestins travailler dans l’agriculture, alors qu’à Madrid, les Roumains sont massivement employés sur des chantiers.

14 La capacité à « se débrouiller » revenait constamment comme une compétence indispensable à la migration lors des entretiens.

15 En 2003, le salaire moyen net était, en Roumanie, de 120 euros par mois.

16 Il est fréquent, de la part des hommes comme des femmes, de s’éloigner du réseau lorsque leur situation se stabilise. Si un migrant parvient à régulariser sa situation à l’étranger par exemple, ce qu’il est en mesure d’offrir à ses compatriotes clandestins dépassera ce qu’il peut attendre d’eux, dès lors ses contacts avec le réseau se limiteront à quelques amis et il prendra de la distance avec les autres de façon à ne pas être submergé de demandes (obtention de logement, de chantiers à partager, etc.).

17 Depuis 2001, l’Office des Migrations Internationales de Bucarest organise régulièrement des campagnes d’information pour prévenir le trafic humain.

18 On a souvent dit que le commerce informel était très répandu dans ce pays, mais les échanges dont il est question ici n’engagent qu’une petite partie de population, celle qui dispose des fonds nécessaires.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Schéma des circulations étudiées
URL http://journals.openedition.org/remi/docannexe/image/2335/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 117k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Swanie Potot, « La place des femmes dans les réseaux migrants roumains », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 21 - n°1 | 2005, mis en ligne le 08 septembre 2008, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/remi/2335

Haut de page

Auteur

Swanie Potot

Chargée de recherche CNRS, LAMES (UMR 6127), MMSH 5 rue du château de l’Horloge BP6 13094 Aix-en-Provence Cedex 2, potot@mmsh.univ-aix.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page