Navigation – Plan du site

Les artistes urbains belges, la « crise migratoire » et le terrorisme. Entretiens avec Kaer, Gioia Kayaga, Giacomo Lariccia, David Mendez Yepez, Tutu Puoane et Rival

Belgians Urban Artists, the “Migration Crisis” and Terrorism. Interviews with Kaer, Gioia Kayaga, Giacomo Lariccia, David Mendez Yepez, Tutu Puoane and Rival
Belgas artistas urbanos, la «crisis de la migración» y el terrorismo. Entrevistas con Kaer, Gioia Kayaga, Giacomo Lariccia, David Mendez Yepez, Tutu Puoane y Rival
Marco Martiniello
p. 147-161

Résumés

Basé sur des entretiens menés avec six artistes de la scène musicale urbaine de trois grandes villes belges (Anvers, Bruxelles et Liège), l’article aborde trois questions : la « crise migratoire » actuelle, l’impact des attaques terroristes qui ont secoué le pays et les politiques mises en œuvre pour y répondre et enfin, la manière dont les artistes conçoivent leur rôle en tant qu’artistes dans la période très délicate que nos sociétés traversent. L’intérêt de ces conversations entre un sociologue des migrations et des artistes urbains dont l’histoire personnelle est directement marquée par les migrations repose sur l’idée que ces derniers sont des acteurs-clés dans les dynamiques urbaines post-migratoires et interculturelles.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les artistes face à la « crise migratoire »
Les artistes face au terrorisme
Que peuvent faire les artistes ?

Aperçu du texte

Comme la France et bien d’autres pays occidentaux et non occidentaux, la Belgique est un pays d’immigration de très longue date. Les historiens n’hésitent pas à dire que ce bout de territoire, appelé Belgique depuis 1830, a en réalité toujours été une terre de brassage de populations depuis la préhistoire (Morelli, 2004). Le pays a ainsi célébré, durant toute l’année 2016, le soixante-dixième anniversaire des accords bilatéraux entre les gouvernements belge et italien qui ont présidé à l’arrivée des mineurs italiens dans les charbonnages belges. L’immigration vers la Belgique n’a pas cessé depuis 1946, même si elle s’est diversifiée, tant au niveau des origines nationales des migrants, que des types de migrations (Martiniello et Rea, 2012). Les villes belges se caractérisent par une diversité ethnique, culturelle, religieuse et socio-économique croissante qui les enrichit, mais qui au même moment, défie les modes traditionnels de gestion publique dans tous les domaines (éducation, s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marco Martiniello, « Les artistes urbains belges, la « crise migratoire » et le terrorisme. Entretiens avec Kaer, Gioia Kayaga, Giacomo Lariccia, David Mendez Yepez, Tutu Puoane et Rival », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 32 - n°3 et 4 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/remi/8226

Haut de page

Auteur

Marco Martiniello

Sociologue, Directeur de recherche au FRS-FNRS, Université de Liège, FASS-CEDEM, Bâtiment 31, boîte 24, Quartier Agora, Place des orateurs, 3 ; 4000 Liège (Sart-Tilman), Belgique ; m.martiniello@ulg.ac.be

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Université de Poitiers

Haut de page