Navigation – Plan du site
Politiques du libre accès en sciences humaines et sociales

Open access et SHS : Controverses

Ghislaine Chartron
p. 37-63

Résumés

Après avoir rappelé la genèse du mouvement pour l’Open Access et fait état de la vivacité des débats actuels autour du sujet, cet article s’attache à discuter le bien-fondé de l’injonction politique en faveur du libre accès aux publications scientifiques au regard des spécificités de la recherche en sciences humaines et sociales. Partant du constat que les politiques publiques s’élaborent majoritairement selon des caractéristiques empruntées aux sciences biomédicales, technologiques ou de la nature, l’auteur questionne la pertinence des postulats avancés, notamment la barrière d’accès aux savoirs, et examine les enjeux en matière d’innovation, de croissance et de retour sur l’investissement public, en particulier dans la perspective des données ouvertes et du datamining. L’article souligne les risques d’une transformation numérique non mesurée pour l’édition des sciences humaines et sociales et esquisse différents scénarios possibles selon les politiques publiques qui auront été décidées.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Open Access, mise en perspective et actualités
1.1. L’essentiel
1.2. Actualités vives
1.3. L’expression d’un désaccord
2. Retour sur la communication et l’édition académique en SHS
2.1. Travail intellectuel et mode de publication
2.2. Caractéristiques structurelles des revues en SHS
3. Interroger les postulats de l’OA au regard des SHS
3.1. L’inflation des coûts des publications et la barrière d’accès aux savoirs
3.2. Enjeux sur l’innovation et la croissance
3.3. Le retour sur investissement public (ROI)
3.4. L’Open Data et le datamining
4. Risques pour les SHS
4.1. L’imprudente transformation du modèle de l’abonnement
4.2. L’embargo, la clé de voûte de l’équilibre
Conclusion : scénarios et principe de précaution

Aperçu du texte

Introduction

Peut-on être contre l’Open Access (OA) ? Qui serait contre l’idée de pouvoir accéder librement à toutes les connaissances disponibles ? Cette vision nous rapproche inévitablement de la maxime fondatrice de Google qui, par ailleurs, en début 2014, vient d’être classé comme la deuxième capitalisation boursière mondiale, derrière Apple… Philanthropie ? Idéologie utopique ? Sacrifice des acteurs producteurs de contenu au profit des acteurs de la technologie ? À qui profite l’OA ? Concernant le domaine de l’édition scientifique, le débat n’est-il pas devenu illisible au fil des années avec aujourd’hui un centrage sur la transparence de l’action publique, une croyance en l’innovation et en une reprise de croissance dont une des sources serait le libre accès aux publications scientifiques ?

Une certaine prise de recul est nécessaire afin de mesurer les risques que l’impératif du libre accès peut faire courir aux équilibres et aux dynamiques en place dans la production éditorial...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ghislaine Chartron, « Open access et SHS : Controverses », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 52-1 | 2014, mis en ligne le 12 mai 2014, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ress/2658 ; DOI : 10.4000/ress.2658

Haut de page

Auteur

Ghislaine Chartron

Professeur CNAM, DICEN-Idf, Labex HASTEC/HESAM
ghislaine.chartron"at"cnam.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page