Navigation – Plan du site
Varia

L’antinomie individu/société dans les sciences humaines et sociales

Genèse(s) et usages
Marc Joly
p. 193-223

Résumés

Comment expliquer la genèse et la reproduction de l’antinomie individu/société dans les sciences humaines et sociales ? Examiner l’évolution sémantique et la convergence progressive des termes individu et société constituera une première étape nécessaire. L’usage de cette antinomie dans le cadre des rivalités et luttes de pouvoir entre disciplines des sciences humaines et sociales sera ensuite illustré à partir de l’analyse de la position et des prises de position d’un acteur « marginal » de la configuration philosophie-psychologie-sociologie-histoire propre au champ intellectuel français du tournant du XXe siècle : Georges Palante.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Sémantique historique de « vrais faux » concepts antonymes
2. Usages de l’antinomie individu/société dans le champ intellectuel français autour de 1900

Aperçu du texte

Au quotidien, chacun raisonne et s’exprime à l’aide de couples de termes opposés. L’habitude aidant, on ne se rend pas compte de l’inexistence, en règle générale, ou du non usage, dans les rares cas où le vocabulaire ne se révèle pas déficient, de moyens termes adaptés et précis (précisément autres que les termes moyen ou moyennement) entre les termes extrêmes composant les innombrables couples antithétiques mobilisés par la pensée commune (long/court, humide/sec, lourd/léger, petit/grand, rapide/lent, fin/gros, etc.) (Blanché, 1965, p. 110-112).

Même le domaine scientifique paraît ne pas échapper, du moins partiellement, à l’influence des structures oppositionnelles à deux termes. Comme l’a montré le logicien Robert Blanché, la pensée par dimensions, qui définit en propre la pensée scientifique « moderne » (notamment via le recours aux échelles métriques), ne s’est pas totalement substituée à la pensée par oppositions ; celle-ci a conservé une place et une fonction bien définies (ib...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marc Joly, « L’antinomie individu/société dans les sciences humaines et sociales », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 52-1 | 2014, mis en ligne le 12 mai 2014, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ress/2714 ; DOI : 10.4000/ress.2714

Haut de page

Auteur

Marc Joly

Centre Marc Bloch (Berlin)
marcjoly"at"libero.it

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page