Navigation – Plan du site
Varia

Walter Eucken à Paris ?

L’introduction de l’ordolibéralisme allemand dans les débats économiques français (1945-1965)
Walter Eucken in Paris? The introduction of German ordoliberalism into French economic debates (1945-1965)
Hugo Canihac
p. 237-263

Résumés

Au sein de l’importante littérature qui s’est consacrée ces dernières années à l’exploration des origines intellectuelles des politiques économiques européennes, peu de doctrines ont suscité autant d’intérêt que ce qu’il est convenu d’appeler l’ordolibéralisme allemand. Cet article voudrait inviter à réinterroger la carrière internationale des idées ordolibérales et le récit, souvent quelque peu linéaire, de leur diffusion lente de l’Allemagne à l’Europe. Nous examinerons pour cela l’introduction des idées ordolibérales en France, c’est-à-dire les processus qui leur ont permis de circuler, d’être reçues et discutées dès les années 1950. L’enquête est appuyée sur la collecte de l’archive de cette circulation – traductions, préfaces, comptes rendus, commentaires, etc. –, sur l’identification des configurations d’acteurs impliqués, et sur le repérage des usages qu’ils déploient de ces idées. Nous montrerons ainsi que les idées ordolibérales sont connues en France plus largement que le récit traditionnel ne le laisse penser. Mais, tout en les naturalisant dans le contexte français, cela contribue à les distinguer des usages qu’elles recevaient dans le contexte allemand. La circulation des idées ordolibérales vers la France est donc précoce, mais elle se fait par une hybridation avec les débats économiques français.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Les conditions d’une introduction : l’économie politique, science de la modernisation ?
1.1. Le triomphe de la planification indicative
1.2. Les frontières contestées de la science économique
2. Les passeurs de l’ordolibéralisme en France : entre militants et réformateurs
2.1. Le premier cercle : les militants du nouveau libéralisme
2.2. Le deuxième cercle : les réformateurs de la science économique
3. Les usages de l’ordolibéralisme en France : traductions d’un libéralisme « à l’allemande »
3.1. L’ordolibéralisme comme méthode : renouveler la science économique
3.2. L’ordolibéralisme comme projet : entre modèle allemand et tradition française
Conclusion

Aperçu du texte

La crise économique de 2008 et ses conséquences ont renouvelé l’intérêt pour les fondements des politiques économiques menées en Europe. Au sein de l’importante littérature qui s’est consacrée à l’exploration de leurs origines intellectuelles, peu de doctrines économiques ont récemment suscité autant d’intérêt que ce qu’il est convenu d’appeler l’ordolibéralisme allemand (Commun, 2016 ; Schäfer, 2016 ; Fèvre, 2015 ; Solchany, 2015 ; Lechevalier, 2015 ; parmi les rares analyses plus anciennes en français, Foucault, 2004 [1979] ; Bilger, 1964). Ses origines dans l’entre-deux-guerres, les principes libéraux et conservateurs autour desquels il s’organise, son succès politique en Allemagne après 1945 et l’influence exercée par certains de ses partisans dans la construction européenne ont tour à tour fait l’objet d’analyses et de controverses. Malgré les oppositions quant à la nature et aux conséquences exactes des ses idées, l’ordolibéralisme apparaît comme un néo-libéralisme « à l’allem...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hugo Canihac, « Walter Eucken à Paris ? », Revue européenne des sciences sociales [En ligne], 55-2 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2020, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ress/3942

Haut de page

Auteur

Hugo Canihac

Sciences Po Bordeaux, Centre Émile Durkheim
Hugocanihac"at"gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Librairie Droz

Haut de page