Navigation – Plan du site
Ligne Sud

Lancement de la chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement – Université Bordeaux-Montaigne

Alain Kiyindou

Texte intégral

1L'Université Bordeaux Montaigne a célébré le lancement de la chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement les 4, 5, 6 et 7 novembre 2014 à la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine et la Maison des Suds (Esplanade des Antilles, Pessac). Cette manifestation a intégré deux grands événements internationaux : le Colloque annuel du réseau mondial des chaires Unesco en communication, ORBICOM (Les médias sociaux) et le Colloque international Terminaux et environnements numériques mobiles dans l’espace francophone : Etat des lieux, stratégies et prospective. Cet événement a réuni des experts d’une vingtaine de pays. 70 communications ont été présentées et traduites simultanément en français, en anglais et en espagnol.

Un label scientifique international

2Les chaires UNESCO sont un pôle d’excellence et d’innovation qui contribue au développement national, régional et international. Ancrée dans une volonté de promouvoir l'apprentissage tout au long de la vie, la chaire Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement comprend des activités de formation, de recherche et sert de cadre pour un partage de l’information dans les domaines de compétence. Elle est le pivot de conférences de haut niveau, à travers, notamment, les professeurs invités qu’elle accueille et les colloques qu’elle organise. S’appuyant sur la tradition du laboratoire MICA de l’Université Bordeaux-Montaigne, reconnu pour ses travaux sur les médias en Afrique, la Chaire Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement vise à analyser les processus de conciliation des nouveaux médias à la complexité du contexte d’utilisation et de voir comment ceux-ci sont ou pourraient être utilisés en vue de l’amélioration du bien-être social, économique, et culturel des populations.

  • 1 Robert Escarpit, La révolution du livre, Paris, Unesco, 1965.
  • 2 Alain Kiyindou, Allocution d’ouverture du Lancement de la chaire Unesco Pratiques émergentes des te (...)

3Dans son allocution d’ouverture, Alain Kiyindou, responsable de la chaire a rappelé le lien avec des chercheurs éminents de la discipline dont Robert Escarpit. En effet, dès 1962, le laboratoire créé par Robert Escarpit se rapproche de l’Unesco et son ouvrage intitulé La révolution du livre1 sera publié sous l’égide de l’Unesco. En 1964 il participe à l’Unesco sur une conférence sur les publications, la compréhension humaine, le développement économique et social. « Quelques années plus tard, nous nous intéressons, à Bordeaux, dans le même bureau, aux questions de développement économique et social sauf qu’il ne s’agit plus du livre mais de penser les technologies de l’information et de la communication, de manière générale et les pratiques émergentes en particulier »2.

Une approche « Recherche-action »

4C'est précisément sur les questions des pratiques émergentes des technologies mobiles et les actions des différents acteurs qu’ont portées les interventions du Colloque Terminaux et environnements numériques mobiles. Il s'agissait d’analyser leur contribution au développement socio-économique mais aussi de prendre en compte la dispersion du traitement ainsi que la dépossession et la perte de contrôle de certaines de ces données au niveau individuel, d’explorer les pratiques émergentes des technologies nomades insérées dans des démarches d’éducation, d’accès aux soins, d’analyser leur contribution au développement socio-économique et, d’autre part, de décrypter les stratégies des acteurs. Plusieurs pistes de réflexion ont été envisagées :

  • celle de la mobilité reposant principalement sur l’infrastructure internet ;

  • celle de la multiplication, de l’individualisation et de la personnalisation des terminaux de connexion par le biais des téléphones intelligents, tablettes et autres assistants personnels ;

  • celle de l’internet des objets qui est d’ailleurs à penser en termes de réalité augmentée ;

  • celle de la dispersion du traitement et de la conversion des données, selon la logique du Cloud computing, mais aussi de la dépossession et perte de contrôle de certaines de ces données au niveau individuel ;

  • celle de la naissance d’une nouvelle économie dans laquelle la créativité devient le moteur essentiel.

5Quant au Colloque Médias sociaux, co-organisé par le réseau ORBICOM, il s’est fixé pour objectif d’observer cet espace public où professionnels et amateurs confrontent leurs idées, se mettent en scène, se courtisent et engagent des controverses scientifiques, politiques, économiques ou culturelles. Plusieurs thématiques ont été abordées portant notamment sur les médias sociaux et le profilage, les révolutions arabes, la diversité culturelle, la littérature numérique, le journalisme citoyen, la liberté de parole, la société civile, l’influence, la gouvernance, les parlementaires européens.

  • 3 André-Jean Tudesq, La radio en Afrique noire, Pedone, Paris, 1983, p. 255.

6Dès sa création, les travaux de la chaire se sont inscrits dans une perspective internationale. Cette ouverture est importante à la relativité des connaissances qui permet aussi d'apprécier l'importance des différents facteurs des situations ou des réalités étudiées, selon les pays, selon les époques, selon les sociétés. En tout cas, « La recherche en matière de communication doit se garder de l’individualisme excessif du chercheur, isolé dans ses recherches, et s’orienter vers des connaissances et des analyses utiles à la société »3.

Haut de page

Notes

1 Robert Escarpit, La révolution du livre, Paris, Unesco, 1965.

2 Alain Kiyindou, Allocution d’ouverture du Lancement de la chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement, Bordeaux, le 6 novembre 2014.

3 André-Jean Tudesq, La radio en Afrique noire, Pedone, Paris, 1983, p. 255.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Kiyindou, « Lancement de la chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement – Université Bordeaux-Montaigne », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 6 | 2015, mis en ligne le 29 janvier 2015, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rfsic/1438 ; DOI : 10.4000/rfsic.1438

Haut de page

Auteur

Alain Kiyindou

Université Bordeaux-Montaigne, responsable de la chaire. http://www.chaireunesco.com.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page