Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Ce que je retire de la déjà longue coopération que j’ai engagée en matière de recherche avec des collègues ou étudiants étrangers travaillant dans des contextes (en tout cas des terrains) et cultures différents des contextes et cultures européens, c’est que s’il relativement aisé d’y mettre en œuvre des problématiques et méthodologies de recherche finalement assez proches de celles que nous avons bricolées et employons couramment dans notre environnement immédiat, par contre, cela ne signifie pas que cela nous autorise à en tirer des conclusions et des enseignements généraux, valables hic et nunc. En tout cas, cela se trouve confirmé sur mes propres objets de recherche : stratégies des acteurs de la communication, ancrage social des Tic et même espace public.

2Dit autrement, l’Information-Communication s’est étendue depuis une cinquantaine d’années à une grande partie des régions du monde (à l’exception des pays les plus pauvres et en situation de conflits ouverts, mais y compris dans des pays à régime autoritaire), mais pour autant la plupart de nos conclusions ne sont pas universalisables. Ce trait, si nous l’acceptons sans doute sur un plan réflexif, traverse de facto l’ensemble de nos objets (et résultats) de recherche, et nous ne sommes pas prêts à le reconnaître dans nos pratiques scientifiques, cloisonnées et souvent limitées autour de questionnements trop prudents et réducteurs. Il va de soi que ce qui vaut pour les échanges scientifiques internationaux, vaut également à l’intérieur des États dominants ou en développement dans lesquels nous vivons, où nous prenons rarement en compte les situations inégalitaires et « asymétriques », et donc les phénomènes de domination auxquels l’Information- Communication contribue toujours, depuis sa fondation. Là est un enjeu majeur, scientifique mais à l’évidence politique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Miège, « Exigences », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 6 | 2015, mis en ligne le 10 février 2015, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rfsic/1458

Haut de page

Auteur

Bernard Miège

Professeur émérite de sciences de l'information et de la communication, Université Stendhal, Grenoble 3, Institut de la Communication et des Médias - Président d'honneur de la SFSIC.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page