Navigation – Plan du site
Parutions

Ville et cinéma : Espaces de projection, espaces urbains, sous la direction de Irène Bessière, Laurent Creton, Kita Kitsopanidou et Roger Odin

Presses Sorbonne Nouvelle, 2016, 223 pages, 33,50 euros
Oscar Motta Ramirez
Référence(s) :

Théorème 26, sous la direction de Irène Bessière, Laurent Creton, Kita Kitsopanidou et Roger Odin, Ville et cinéma : Espaces de projection, espaces urbains, Presses Sorbonne Nouvelle, 2016, 223 pages, 33,50 euros

Texte intégral

1La revue THÉORÈME nous propose de porter un regard photographique sur la ville et le cinéma et nous accompagne dans ce numéro 26 dans l’analyse des liens existants entre les espaces urbains et les espaces de projection. Pour rendre compte de la diversité mais également de la complexité des situations, une première partie de l’ouvrage s’attache à mettre en écho l’expérience de la ville avec celle de la salle de cinéma et montre comment cette forme artistique constitue un processus d’expérimentation sociale pour le spectateur qui l’a investie comme une « sphère publique classique ». Les films qu’il y découvre dépeignent sa société, sa ville, ses codes, ses valeurs à l’écran et participent d’une nouvelle interaction qui reconnecte l’habitant-spectateur à son propre environnement. Une deuxième communication approfondie la dimension des pratiques de l’espace cinématographique et interroge plus spécifiquement la relation que noue le public au lieu même de projection du film. La deuxième partie de l’ouvrage se concentre dans une perspective plus historique à montrer comment les espaces urbains et les espaces de projections interagissent pour s’adapter aux contraintes environnantes.

2Ce numéro de THÉORÈME pose différents regards interculturels. Tour à tour, il nous emmène au cœur du « quartier du cinéma » de Berlin à l’aube des années 30 pour découvrir le « FriedrichstraBe », nouveau lieu d’émergence de l’industrie du film allemand. Il nous accompagne par la suite dans la communauté immigrante juive de New York City et nous aide à comprendre comment l’émergence du cinéma dans le milieu urbain a contribué à renforcer des « valeurs de réciprocité et de solidarité » au sein de cette classe ouvrière populaire. Il nous transporte également dans la ville de Dunedin au temps de la Nouvelle Zélande coloniale pour nous montrer comment à l’inverse de la communication précédente, l’avènement du cinéma dans cette société du Nouveau Monde s’est inscrit dans une démarche de « fierté civique et nationale ». Enfin, il met en valeur le rôle joué par une association cinéphilique d’Utrecht après la seconde guerre mondiale et l’influence de sa programmation sur les adhérents de cette commune des Pays Bas. Une troisième partie de l’ouvrage se recentre sur une approche plus institutionnelle et le rôle que peut jouer le cinéma dans les politiques de la ville. Différentes stratégies d’implantation sont ainsi analysées dans des études de cas concrètes et limitées permettant de comprendre au plus juste les logiques qui les animent : logiques de propagande, logiques d’image, logiques mémorielles, logiques politiques ou encore logiques de regroupement. Elles ne sont pas sans conséquences sur la structuration et déstructuration de l’espace urbain, des espaces de projection mais également de l’offre cinématographique proposée. Enfin une dernière partie considère le lien entre espaces urbains et espaces de projection au travers d’un regard plus esthétique et scénographique.

3Présentée comme un environnement « polysensoriel » et « immersif », la ville devient ici un lieu d’expression privilégié qui interroge l’expérience du spectateur-citadin et la manière dont les images projetées remodèlent les espaces urbains. Issu d’un colloque international qui s’est tenu à Athènes, cet ouvrage est à l’image de la richesse des échanges tant théoriques qu’empiriques que suscite un sujet sans cesse questionné scientifiquement depuis son émergence : le lien entre la ville et le cinéma.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Oscar Motta Ramirez, « Ville et cinéma : Espaces de projection, espaces urbains, sous la direction de Irène Bessière, Laurent Creton, Kita Kitsopanidou et Roger Odin », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 11 | 2017, mis en ligne le 01 août 2017, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rfsic/3139

Haut de page

Auteur

Oscar Motta Ramirez

Oscar Motta est doctorant en Histoire de l’art auprès de l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Rattaché au laboratoire ITEM (Identités, Territoires, Expressions, Mobilités, - EA 3002), sous la direction du Professeur Sabine Forero-Mendoza, il articule ses travaux de recherche autour de plusieurs axes de travail : les processus de création au travers des pratiques artistiques et culturelles, l’artivisme, la médiation culturelle, les territoires et liens sociaux ainsi que les nouveaux publics. Mail : oscarmotta@hotmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
OpenEdition l> /li>