Navigation – Plan du site

Résumés

Les montagnes artificielles constituent des artéfacts, réels ou imaginaires, dont l’identification découle de modèles paysagers associés à la montagne naturelle : quelle que soit son origine, la montagne symbolise la durée et constitue un élément inébranlable et immuable. Avec les évolutions sociales, culturelles et techniques, les montagnes artificielles se parent de nouvelles valeurs paysagères associées à l’émergence de conceptions novatrices de l’environnement, particulièrement en milieu urbain : d’abord élément d’agrément des parcs urbains, la montagne artificielle devient un espace de vie à part entière, au cœur des recompositions de la ville post-industrielle, verticale, verte et recyclée. À partir d’un corpus d’une quarantaine de réalisations, réelles et imaginaires, cet article étudie comment les créateurs de montagnes artificielles, des architectes principalement, s’inspirent des modèles paysagers pour introduire cette nature montagnarde en ville, mais aussi comment ils réinventent l’idée de « montagne », en introduisant de nouvelles esthétiques et de nouvelles fonctionnalités dans des contextes urbains renouvelés.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

  • 1 Artificiel, du latin artificium ars/artis - art et facere - faire

1Créer des montagnes n’est pas nouveau : d’abord représentées par les estampes chinoises puis reconstituées sous forme de reliefs archéologiques (stoupas, tertres, ziggourats, tells, pyramides), elles constituent des artéfacts anciens dont la symbolique spirituelle se traduit par la mythologie de la tour de Babel (Jakob, 2011). Pour l’historien du paysage, la montagne artificielle contemporaine s’inspire de ces montagnes anciennes mais les évolutions techniques, sociales et culturelles l’ont transformée. Aujourd’hui, la montagne artificielle est « extensible et insurmontable », « à l’échelle et sans échelle » même si elle possède un sens esthétique qui rappelle les codes de la montagne naturelle (ibid.). Elle constitue un élément de la nature-artéfact, à la fois artificialisation et artialisation de la nature (Bertrand et Bertrand, 2014), élaborée par une démarche artistique menée principalement par des architectes. Ces « faiseurs de montagne » (Debarbieux et Rudaz, 2010) se réfèrent alors à des modèles paysagers associés à la montagne « naturelle » pour que leurs créations soient qualifiées de « montagne ». Mais finalement, quels sont ces modèles auxquels se réfèrent ces montagnes artificielles contemporaines ? Les montagnes artificielles, littéralement « faites par l’art »1, sont-elles des reproductions intégrales de la montagne naturelle ou ces modèles sont-ils adaptés et transformés ? Plus largement, il s’agit de comprendre, via l’analyse des références aux modèles paysagers montagnards, la place de la nature et de l’esthétique paysagère dans les réalisations de montagnes artificielles.

  • 2 Pour une meilleure compréhension, et parce que cet article s’intéresse plus spécifiquement aux élém (...)

2Le terme « naturel » est ainsi largement élargi dans le sens où ces modèles paysagers comportent des éléments associés à l’architecture, aux pratiques et aux représentations. Il s’agit alors davantage d’une « montagne modèle » que d’une « montagne naturelle »2. Le champ de recherche disciplinaire peut ainsi être extrêmement vaste (sciences sociales, histoire de l’art et du paysage, architecture, ingénierie) et l’étude exploratoire proposée ici aborde ces montagnes artificielles contemporaines comme des structures architecturales, matérielles et virtuelles. Dans ce contexte, l’architecture se définit comme un processus de construction de paysages – et particulièrement de topographies – artificiels, réels et imaginaires (Allen et Mc Quade, 2011) et dont les réalisations se situent le plus souvent en milieu urbain.

3Dans un premier temps, les modèles paysagers associés à la montagne naturelle seront brièvement rappelés, et une définition de la montagne artificielle en tant qu’élément de la « nature-artéfact » (Bertrand et Bertrand, 2014) sera proposée. Le corpus d’une quarantaine de montagnes artificielles sur lequel s’appuie l’analyse est ensuite présenté et analysé. Il traitera des différents types de montagnes artificielles selon trois gradients d’artificialité : l’hybridation, l’imitation et la suggestion de la montagne naturelle au regard des modèles paysagers qui y sont associés. Une mise en perspective des transformations de ces modèles avec les lieux d’édification de ces montagnes et surtout avec les évolutions futures des espaces urbains sera suggérée : artificielle, la montagne devient un élément de renaturation des villes contemporaines, s’inspirant les modèles paysagers classiques associés à la montagne naturelle mais les dépassant et les réinventant.

Devenir une montagne : du naturel à l’artificiel

Les modèles paysagers de la montagne « naturelle »

4« Dans une large mesure, une montagne est une montagne en raison du rôle qu’elle joue dans l’imagination des hommes. Elle peut être à peine plus qu’une colline si elle a une individualité distincte, ou joue un rôle plus ou moins symbolique auprès des gens ; elle est susceptible d’être considérée comme une montagne par ceux qui vivent à son pied » (Peattie, 1936). C’est un des grands paradoxes de la notion de montagne : « si elle semble impossible à définir selon des règles logiques et systématiques, elle semble très naturelle à la plupart d’entre nous. Demandez à un enfant de dessiner une montagne, il le fera sans beaucoup hésiter » (Debarbieux et Rudaz, 2010). Une montagne naturelle est difficile à mesurer (où commence-t-elle, où s’arrête-t-elle) ; sa formation est non maitrisée et son évolution, très partiellement contrôlée (Corcuff, 2007). Ce n’est pas l’altitude qui fait la montagne mais bien les formes paysagères qui la constituent (Flatrès, 1980) et qui ont construit des modèles paysagers montagnards dont les aspects ont déjà été largement étudiés et dont nous ne retiendrons ici que l’essentiel.

5Depuis la fin du XVIIe siècle, la montagne de type alpin est considérée en Europe comme « le prototype du paysage esthétique. Sa lecture picturale et plastique se décline sur tous les codes esthétiques de la perception, tantôt pastorale, géorgique, exotique ou alors sublime puis pittoresque, chaque vision n’étant d’ailleurs pas exclusive de l’autre » (Walter, 2005).

6Au milieu du XVIIIe siècle et parallèlement au modèle alpin, puis pyrénéen (Briffaud, 1994), de nouveaux modèles se développent à la faveur de la mise en valeur des spécificités régionales : les montagnes écossaises intègrt dont modèle du paysage es esthéionalesssain est considérée en EuroeneAnit comme uns seisesemes est et ;nale-367on oont mod cop> studiont Alpsocia7on, l’ar rSnousà lrmontas et drse là la m models associ

modèle duest de ificl’ar em>modèle du: lp d’fèrent archnules, matérieodelcossa#ftn2">(...lesFrolovalass=1 natn Asnum Eurot cNord,ame="cvantage d’u: d’abord re,embla« mocde la montour ration.iux,lellfontasa peque. n évolertrand, 2ualitéb, 2011).  montagnes enty du sne" /> lemble impostroduisant les 6Au milieu du XVIIIeLa Qgne symb de dlise lae="cvantage d’uidérée en Eule proçueent à son ticulièremenjourd’hu="cvo sagne ar spe es ielle, la s dousie, 193 en mi’htruitagne naturlass=1 naC montagnes écossa dlforchitecontagne naturelle

Notes

1 Artificiel, du latin artificium ars/artis - art et facere - faire

2 Pour une meilleure compréhension, et parce que cet article s’intéresse plus spécifiquement aux éléments non-anthropiques de la montagne « naturelle », nous conserverons le terme « naturel/le ».

3 En 1991, Aldo Rossi et Xavier Fabre ont conçu le Centre international d’art et du paysage de Vassivière (Limousin) en mettant en scène un « phare » qui domine un lac artificiel. Le CIAP a fêté ses 25 ans en 2016 et a proposé une exposition rétrospective sur Aldo Rossi.

4 Les Klamott sont issus de l’empilement des débris et la destruction de blockhaus des deux Guerre Mondiale. Le terme se traduit en anglais par « junk » et en français par « camelote, sans usage ».

5 Notons qu’en 1996, le terril 42 de Nœux-les-Mines ouvre sa première piste de ski « Loisinord » dont l’image est devenue une icône des manuels du secondaire français au sujet de la reconversion des paysages industriels et miniers (Lusso, 2013)

6 http://mountain-game.com/

7 Arcologie : une alliance harmonieuse de l'architecture et de l'écologie dans des cités où l'utilisation de la troisième dimension (verticale) atteint une efficacité maximale, notamment en maximisant la surface des terrasses et des jardins exposés au soleil en créant des toits végétalisés, par exemple.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Planche 1, photo 1. Point de vue sur le Gordon Strong Automobile Objective. Atelier de Frank Lloyd Wright, 1925 (USA)
Crédits Source : The Frank Lloyd Wright Foundation, Scottsdale, Arizona, https://www.loc.gov/​exhibits/​flw/​flw02.html
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Titre Planche 1, photo 2. La montagne de Denia (Alicante, Espagne), cabinet d’architecture Guallart, 2002
Crédits Source : http://www.guallart.com/​projects/​denia-mountain
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
Titre Planche 2, photo 1. Klamott du Volkspark Rehberge affichée dans le métro berlinois, image d’archive de 1929 (Allemagne)
Crédits Source : C. Portal, 2015
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M
Titre Planche 2, photo 2. Le plateau d’Aussichts vu depuis le Teufeslberg (114 m) (Grunewald, Allemagne)
Crédits Source : C. Portal, 2015
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 3,2M
Titre Planche 2, photo 3. Le terril 14 (Auchel, France)
Crédits Crédit : Hubert Bouvet, région Nord-Pas-de-Calais, 2012. http://www.bassinminier-patrimoinemondial.org/​les-terrils/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 744k
Titre Planche 2, photo 4. Le Matterhorn Bobsleds, 1959, Disneyland Resort, (Californie, USA)
Crédits Source : https://disneyparks.disney.go.com/​blog/​2011/​12/​things-you-might-not-know-about-the-matterhorn-at-disneyland-resort/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 288k
Titre Planche 2, photo 5. La Big Thunder Mountain Railroad, 1980, Magic Kingdom, Walt Disney World, (Floride, USA)
Crédits Source: https://disneyworld.disney.go.com/​fr-ca/​attractions/​magic-kingdom/​big-thunder-mountain-railroad/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Titre Planche 2, photo 6. Le Grizzly River Run, 2001, Disney California Adventure, Disneyland Resort, (Californie, USA)
Crédits Source : http://www.wdwinfo.com/​disneyland/​photos/​grizzly-peak/​pages/​Grizzly%20River%20Run%208.htm
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 256k
Titre Planche 2, photo 7. Le « grand rocher », parc zoologique de Budapest, première construction 1909, (Hongrie). Maquette de l’Atelier Peter Kis pour sa reconstruction
Crédits Source: http://www.plant.co.hu/​en/​cards/​view/​68
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre Planche 2, photo 8. Le « grand rocher », parc zoologique de Paris, première construction en 1931, dernière restauration en 2014, (France).
Crédits Source : https://www.parczoologiquedeparis.fr/​fr
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-10.png
Fichier image/png, 1,3M
Titre Planche 2, photo 9. Data Centers à Detroit USA, Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon via la série d’images Stockorama, 2010-2011
Crédits Source : http://www.nogovoyages.com/​stockorama.html
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre Planche 2, photos 10. The Berg, Berlin, par l’architecte Jakob Tigges, 2009, (Allemagne)
Crédits Source : http://www.the-berg.de/​#
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 612k
Titre Planche 2, photo 11. Mountain !, par Dave Hoffers et Xander Krüger, 2011, (Pays-Bas)
Crédits Source : http://www.spiegel.de/​international/​zeitgeist/​peak-of-insanity-dutch-dream-of-building-artificial-mountain-a-784085.html
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre Planche 3, photo 1. La Tour-Triangle, Herzog & De Meuron, 2008, (Paris, France)
Crédits Source : http://tour-triangle.com/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Titre Planche 3, photo 2. La Burj Khalifa, Adrian Smith, 2009, (Dubai, Émirats Arabes Unis)
Crédits Source : https://en.wikipediaorg/​wiki/​Burj_Khalifa, Donaldytong (wikicommons)
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Titre Planche 3, photo 3. Le Highrise of Homes, 1981 (James Wines et SITE, Proposition conceptuelle pour les villes américaines)
Crédits Source : https://stuckeman.psu.edu/​faculty/​james-wines
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Titre Planche 3, photo 4. La Montagne, Julien De Smedt, Bjarke Ingels, JDS, 2008, (Copenhague, Danemark)
Crédits Source : http://jdsa.eu/​mtn/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M
Titre Planche 3, photo 5. Fake Hill, MAD, 2015, (Beihai, Chine)
Crédits Source : http://www.i-mad.com/​work/​fake-hills/​?cid=4
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre Planche 3, photo 6. Marina Baie des Anges,  André MINANGOY, 1993, (Villeneuve-Loubet, France)
Crédits Source : http://www.culturecommunication.gouv.fr/​Regions/​Drac-Paca/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
Titre Planche 3, photo 7. Musée d’art de Taïpeï, Kengo Kuma et associés, 2011, (Taïwan)
Crédits Source : http://www.archiscene.net/​museum/​taipei-museum-art-kengo-kuma/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Planche 3, photo 8. Lace Hill, Forrest Fulton Architecture, 2010, (Erevan, Arménie)
Crédits Source : http://www.archdaily.com/​58797/​lace-hill-forrest-fulton-architecture
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre Planche 3, photo 9. La X-Seed 4000, milieu des années 1990, Taisei Corporation, (Tokyo, Japon)
Crédits Source : https://www.citylab.com/​design/​2012/​07/​behold-worlds-tallest-concept-building-course-was-never-built/​2649/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Planche 3, photo 10. La pyramide de Shimizu, Shimizu Corporation, 2004, (Tokyo, Japon)
Crédits Source : http://www.dailymail.co.uk/​sciencetech/​article-1354540/​Tree-towers-Taiwan-mega-pyramid-Tokyo-Cities-future-here.html
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-23.png
Fichier image/png, 1,2M
Titre Planche 3, photo 11. Les Magic Mountains, Cobe, 2006, (Chongqing, Chine)
Crédits Source : http://www.cobe.dk/​project/​magic-mountains
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
Titre Planche 3, photo 12. Hypercatalunya, Guallart Architects, 2003, (Barcelone, Espagne)
Crédits Source : http://www.guallart.com/​projects/​hipercatalunya
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
Titre Planche 3, photo 13. Asian Cairns, Vincent Callebaut Architecture, 2013, (Shenzhen, Chine)
Crédits Source : http://vincent.callebaut.org/​object/​130104_asiancairns/​asiancairns/​projects
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-26.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre Planche 4, photo 1. Le mont Hiriya, Latz and Partner, 2010, (Tel Aviv, Israël)
Crédits Source: http://www.latzundpartner.de/​en/​projekte/​postindustrielle-landschaften/​hiriya-tel-aviv-il/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-27.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Titre Planche 4, photo 2. Surgénérateur de Kalkar (1973) (Wunderland Kalkar, 1995), (Kalkar, Allemagne)
Crédits Source : (Domaine public) : https://commons.wikimedia.org/​wiki/​File:Koeltoren_als_klimwand_in_Wunderland_Kalkar.jpg
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-28.jpg
Fichier image/jpeg, 632k
Titre Planche 4, photo 3. Le Mont Samson, Jost Samson, 1900, (Paris, France)
Crédits Source : http://villa-morel.com/​tag/​jost-samson/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-29.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Titre Planche 4, photo 4. Gratte-ciel à Madison Square, Roger C. Ferri, 1976, (New-York City, USA)
Crédits Source : http://arqueologiadelfuturo.blogspot.fr/​2011/​12/​perversiones-naturales-1976-corporate.html
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-30.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre Planche 4, photo 5. Tour des Finances, Luc Schuiten, 1995, (Bruxelles, Belgique)
Crédits Source : http://www.vegetalcity.net/​en/​topics/​jardins-verticaux/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-31.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre Planche 5, photo 1. Spiral Hill and Broken Circle, Robert Smithson, 1971, (Emmen, Pays-Bas)
Crédits Source: © 2001 Holt-Smithson Foundation, Licensed by VAGA, New York. Courtesy of James Cohan Gallery, New York/Shanghaihttp://www.robertsmithson.com/​drawings/​spiral_hill_broken_circle_300.htm
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-32.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Titre Planche 5, photo 2. Sky Mound , Nancy Holt, 1991, (Hackensack, USA)
Crédits Source: © John Weber Galleryhttp://www.greenmuseum.org/​c/​aen/​Images/​Ecology/​sky.php
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-33.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre Planche 5, photo 3. Ground (1), Giacomo Costa, 2013
Crédits Source : http://www.giacomocosta.com/​full/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-34.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Titre Planche 5, photo 4. Toit végétalisé et collines franciscaines de l’Académie des Sciences de Californie, Renzo Piano, 2008, (San Francisco, USA),
Crédits Source : C. Portal, 2012
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-35.jpg
Fichier image/jpeg, 2,4M
Titre Planche 5, photo 5. The Magic Mountain, Amid.cero.9,2002, Ames (USA)
Crédits Source : http://www.cero9.com/​project/​the-magic-mountain-ecosystem-mask-for-ames-thermal-power-station/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-36.jpg
Fichier image/jpeg, 424k
Titre Planche 5, photo 6. The Ultima Tower, Engene Tssui, 1991, (San Francisco, USA)
Crédits Source : https://www.citylab.com/​design/​2015/​10/​the-visionary-mega-tower-that-san-francisco-never-built/​412135/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-37.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre Planche 5, photo 7. The Sky City 1000, Takebaka Corporation, 1989, (Tokyo, Japon)
Crédits Source : https://en.wikipedia.org/​wiki/​Sky_City_1000
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-38.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Titre Planche 5, photo 8. New York Horizon, Yitan Sun, Jianshi Wu, 2016, (New York City, USA)
Crédits Source : http://www.evolo.us/​competition/​new-york-horizon/​
URL http://journals.openedition.org/rga/docannexe/image/3672/img-39.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claire Portal, « La montagne artificielle : une nouvelle forme artialisée de la nature ? », Journal of Alpine Research | Revue de géographie alpine [En ligne], 105-2 | 2017, mis en ligne le 20 juin 2017, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rga/3672

Haut de page

Auteur

Claire Portal

Université de Poitiers, laboratoire Ruralités EA 2252. Maison des Sciences de l’Homme et de la Société.
claire.portal@univ-poitiers.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La Revue de Géographie Alpine est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page

Actualités