Navigation – Plan du site

6 | 1996
Kant : philosophie de l’histoire

Kant: Geschichtsphilosophie
Kant: Philosophy of History

Introduite en France avec tous les honneurs pendant la période révolutionnaire, la philosophie kantienne de l’histoire demeura longtemps, par la suite, à l’ombre des trois Critiques. Tout au long du XIXe siècle et presque jusqu’à nos jours, la philosophie universitaire considéra avec un certain mépris les écrits de Kant qui traitent de la philosophie de l’histoire : ces « écrits mineurs », explicitement rédigés par leur auteur pour le grand public. Pour expliquer ce mépris, il ne suffit certainement pas de s’en référer à l’opinion bien connue, longtemps partagée par un grand nombre d’interprètes, selon laquelle la philosophie kantienne de l’histoire n’est pas à la hauteur de la philosophie critique. D’autres raisons renforcèrent sans doute beaucoup, ou même suscitèrent, le dédain pour cette philosophie. Parmi ces raisons, il faudrait peut-être placer en tout premier lieu le rejet nationaliste, par bien des interprètes, de la perspective « cosmopolitique », ancrée dans le mouvement des Lumières – allemand, mais aussi français, anglais et écossais – adoptée par Kant.

L’année 1995, qui marque à la fois le bicentenaire du premier traité kantien introduit en France, Vers la paix perpétuelle (1795), et le cinquantenaire de la fin de la seconde guerre mondiale et de la création des Nations Unies, vit surgir une profusion d’allocutions, essais, et études plus approfondies, qui soulignent tous l’intérêt, pour notre temps, de la pensée kantienne de l’histoire. Une révision du jugement énoncé à l’encontre de cette pensée est à l’ordre du jour.

Les articles rassemblés ici reprennent non seulement l’analyse systématique des écrits kantiens sur la philosophie de l’histoire et l’examen de leur relation aux trois Critiques, mais aussi l’étude de leurs sources, et celle de la réception ultérieure de cette philosophie.

  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • OpenEdition Journals