Navigation – Plan du site

Le phénomène électoral dans le sud de l'Île-de-France sous la Seconde République

Serge Bianchi

Résumés

À partir d'un ensemble d'archives dont l'exploitation a été facilitée par la parution récente d'un guide de recherches consacré à l'histoire de l'Essonne au milieu du XIXe siècle, l'article analyse en détail le déroulement et le résultat des élections présidentielles, législatives, cantonales et locales entre 1848 et 1852. Il rend compte à la fois de la participation importante du corps électoral, comparée à ce qu'elle fut dans la période révolutionnaire, et de l'activité déployée pendant les campagnes électorales, menées dans une grande continuité par les notables déjà en place sous le régime précédent. Il montre ensuite l'émergence d'un comportement électoral qui, après quelques tâtonnements, sera celui d'un milieu rural rallié massivement au parti de l'ordre et au bonapartisme malgré l'existence de noyaux d'opposition républicains ou socialistes.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Serge Bianchi, « Le phénomène électoral dans le sud de l'Île-de-France sous la Seconde République », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 16 | 1998, mis en ligne le 04 septembre 2008, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rh19/125 ; DOI : 10.4000/rh19.125

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page