Navigation – Plan du site
Lectures

Vincent Duclert (dir.), Le colonel Mayer, de l’affaire Dreyfus à de Gaulle. Un visionnaire en République

Armand Colin, 2007, 424 pages
Anne-Aurore Inquimbert

Texte intégral

1On ne peut que saluer la décision des éditions Armand Colin de rééditer les écrits d’un intellectuel prolixe qui fut l’un des rares théoriciens militaires véritablement original de l’entre-deux-guerres. Réunissant plusieurs contributeurs, cet ouvrage fait donc la part belle aux différentes réflexions du lieutenant-colonel Émile Mayer avec une double ambition : donner à lire des écrits aujourd’hui quasi-introuvables et mettre en perspective la carrière, les opinions, les sentiments et l’influence de cet officier anticonformiste. Ayant intégré l’École polytechnique par piété filiale, Émile Mayer incorpore les rangs du 21e régiment d’artillerie avec le grade de sous-lieutenant en 1873. En 1899, il est exclu des cadres de l’armée d’active pour avoir ouvertement dénoncé les dysfonctionnements de la justice militaire et les méthodes de l’état-major de l’armée dans l’affaire Dreyfus. Réintégré en 1907, promu lieutenant-colonel en 1908, Émile Mayer multiplie alors les écrits et devient un théoricien reconnu (il collabore notamment à la rédaction de L’armée nouvelle de Jaurès). Rappelé à l’activité en août 1914, la guerre lui offre la possibilité de confronter à la réalité certaines de ses réflexions sur la psychologie du combattant. Alors qu’il est mis définitivement à la retraite en 1916, Mayer se consacre à la rédaction d’un volume de près de 400 pages relatant son expérience de guerre. Les dernières années de sa vie sont plus connues puisque c’est au cours de celles-ci que son influence intellectuelle est sans doute la plus perceptible (notamment auprès de Charles de Gaulle). En mêlant les contributions d’Olivier Cosson, Brigitte Bergmann (auteur d’un chapitre des plus intéressants consacré à l’approche psychologique d’Émile Mayer), Stéphane Audoin-Rouzeau, Marc-Olivier Baruch, Jean-Jacques Becker et André Michard, Vincent Duclert parvient à mettre en exergue toute la singularité de la vie et de l’œuvre de cet homme sans ne jamais verser dans l’hagiographie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne-Aurore Inquimbert, « Vincent Duclert (dir.), Le colonel Mayer, de l’affaire Dreyfus à de Gaulle. Un visionnaire en République », Revue historique des armées [En ligne], 253 | 2008, mis en ligne le 27 octobre 2008, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rha/3863

Haut de page

Auteur

Anne-Aurore Inquimbert

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals