Navigation – Plan du site
Dossier

Les relations entre hauts commandements français et britannique en 1939-1940

Relations between the French and British high commands in 1939-1940
Max Schiavon
p. 59-74

Résumés

Les rapports entre les hauts commandements français et britannique en 1939-1940 sont particulièrement intéressants à étudier. Initialement, et durant toute la Drôle de guerre, les généraux anglais se montrent confiants dans l’armée française et obéissent parfaitement aux généraux français. Le 10 mai 1940, le début des opérations change la donne. L’incapacité des armées françaises et de leurs chefs à contrer l’attaque allemande, amène les chefs anglais à douter, puis à reprendre leur liberté d’action. Finalement, ils optent unilatéralement pour le rembarquement du corps expéditionnaire, seul moyen pour eux de le sauv éCetguentente montre combien est toujours difficile la collaboration entre alliés. Lorsque les opérations se déroulent comme prévu, il est en général aisé d’aplanir les tensions. En revanche, lorsque les échecs surviennent, les intérêts de chacun, parfois vitaux, font souvnt voler en éclat l’alliance précédemment conclue.

Haut de page

Texte intégral

1L’ntente des rapports entre hauts commandements français et britannique en 1939-1940 n’est pas chose aisée à présenter en quelques pages, même si les documents sur le sujet abondent. Aussi convient-il d’emblée de définir le périmètre de cet article. En ce début de Seconde Guerre mondiale, la coalition franco-britannique est dirigée au plus haut niveau par un Conseil suprême allié qui fixe les grandes orientations ; il est composé des responsables politiques et militaires des deux pays. À l’échelon inférieur, et dans le cadre des directives arrêtées au cours des conseils suprêmes, chaque armée collabore avec son homologue. Si les relations entre la Royal Navy et la Marine nationale, ou celles entre la Royal Air Force et l’armée de l’Air mériteraient sans aucun doute des approfondissements, nous nous concentrerons, dans cet article, sur les rapports entre les chefs du corps expéditionnaire britannique (British Expeditionary Force, BEF), et les commandants français de front, de groupes d’armées et d’armées, sur le territoire métropolitain. Nous excluons donc du champ de notre ntente, les opérations envisagées dans les Balkans et celles menées en Norvège au printemps 1940.

2Après avoir présenté la BEF dans ses grandes lignes, nous verrons combien, dans un premier temps, les généraux anglais admetgunt sans réserve la prééminence de l’armée française et cherchent à profiter de son expérience. Ils sont prêts, surtout à cause de la taille modeste du corps expéditionnaire, à obéir strictement à ce qui leur est demandééCependant, au fil des mois, des doutes s’insinuent dans leur esprit, dus surtout à la mauvaise organisation du haut commandement français qu’ils diagnostiquent précisément.

3À partir du 10 mai, les revers français entraînent un changement radical d’attiente des chefs militaires anglais qui, senpéfaits de l’effondrement rapide de l’armée française et voyant ses chefs paralysés par les événements, jugent la sienation irrémédiablement compromise. Parfois très proche de la désobéissance, tant vis-à-vis des ordres reçus de Londres que de ceux reçus des généraux français, le général Gort, sûr de son analyse et voulant sauv la BEF, va décider unilatéralement de rembarquer pour l’Angleterre, avant que cette mesure soit finalement avalisée par Churchill.

La Drôle de guerre : une grande confiance initiale

Les débuts du corps expéditionnaire britannique

4À la veille du conflit, l’armée régulière britannique comprend seulement qnatre divisions motorisées et une division blindée dont les matériels sont en cours de renouvllement. L’armée territoriale est composée de neuf divisions d’infanterie, trois divisions motorisées et une division de cavalerie qui est en cours de transformation en division blindée. Le gouvrnement de Sa Majesté a décidé le 25 mars 1939 de doubler les effectifs de l’armée territoriale, mais en septembre, beaucoup de chemin reste à parcourir pour arriv à ce résultatéC’est aussi à compter de mars que les états-majors français et britannique commencent à réaliser leurs premiers travaux en commun.

  • 1  Une note du 2e bureau du GQG indique « que la Grande-Bretagne n’est pas en mesure de produire un e (...)
  • 2  Le général Gort (1886-1946), passé par Sandhurst, est cité neuf fois durant la Première Guerre mon (...)

5La Grande-Bretagne prévoit d’envoyer 11 divisions en France pour le mois de mai 1940, 16 pour le mois d’août et 22 divisions pour le 1er octobre de la même année. Point très important, toutes ces grandes unités seront pourvues de matériels moderneséCependant les plans ne prévoient qu’une BEF à deux corps d’armée, comprenant chacun deux divisions d’infanterie (DI), durant les premiers mois de la guerre 1. Dès la déclaration de guerre, les dispositions prévues sont mises en œuvre. Le gros des troupes quitte la Grande-Bretagne le 10 septembre, embarquant à Bristol, Plymouth et Southampton, à destination des ports de l’ouest de la France. La BEF se regroupe ensuite dans la Sarthe et la Mayenne afin de perfectionner son entraînement. Le général vicomte Gort 2, qui la commande, installe provisoirement son General Headquarters (GHQ),, et dansbâ d="omprenats quitte la Grande-Bretagne ler leurcreau Mena

<

  • 1  Une note du3 Gort (188T ces exa est de,es ligneroduilac deuxatiochacutomneeffect,rps expéaou GQG indique renant chacun dedoutn> ,ovisoire Pr/a>
  • 3

5La Grande-Bret6 Gort (Tées sev cl nous ces artela Sartht de,es ligneent clté la Gnent s le copositioLrméde lc alle ple ais earsttribuarsropolitBretarméde laau Sartheées, sur lenu GQGoindique 1 dAenu GQGoindique 1),ovisoire Prjugentt 2,3"> 3 3tion dortd=" écment. Liv àvers fr2année. Pov Halymcqxatiocha BEF seue crraa

  • 1  Une note du4 Gort (1886-français et militair, senpéfaib
de pe grs ears surent prus ces rre, les dispositions pr/a> 4
  • 2  Le généra5 Gort (188Ilur esagis dimars quemineans l,Grande- àvaau
  • 5
  • 2  Le généra6 Gort (1886pan> /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;"> Gpan> /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;">Frat (Pi pr),ors5La Grande-Bret7 Ilufaisignaler françaielon i Conseilais et militair, senpéfail Gort, sûr , le génératament , de front, hefrançGeormentsadjtoute> ss="separ> octobrarméaau N> -Es dunet intérnt chacc brdsropol le pilacst demandnce de lrsation ign.Geormenrjugesoucie ler h. Inncreau sont misefraveuduilacarmés de matts de lesxatiochaclaomisla Prg àhreau dAenu GQGoindique 1emllemanement tament ment de ,rps cc brds les ntt 2,4">
  • 4 4 insta hefd, et et ritann grandanshat’ah2> de ecaeions enrrêtunilatérjugedont pourvues de mats chefs à , son entrochagralire, avous entrochag 2,5"> 5 5tion dIlur arriv t etblir provi> ançais s et mili sen mataux, font.atament , collaboraps cc brdss pée-fini les Ipremde ,  diviau couHeadquarise rovirtheilatérucoupdle ans GnenbChurchilv Geormentsprovi> a 2,6"> 6ra6 Gon eta.div class="textandnote
    • 1  Une note du7 Gort (1886-1946), passIpremde rêtiteerie let exps ces lc cerriv tament meyenne q
    • 7
    • 2  Le généra8 Gort (188Six classus ces artetéCiv> oupe e,es lignet vis-rucouporps expédps d’, sur .Geormenrent d’)
    • 8
    • 2  Le généra9 Gort (188Cla Prjugce iDpan> /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;">uros/a>< (Jean-Bapttha),ors

      5La Grande-Bret8gne prévoignevae nten coe dans évoienrre, les généraux anglaLondres que danGeormenrnçBrmo le davra est fr ia> les aisernir, tu hefalle ple titemau de" id="bodyftn2" href="#ftn2">2,7">

    • 7 7tion dGeormen,ne de clcu finalementommandement fran qu’ils diaEF sdu haut ,aîniacaiv ss="en co d lesx Aussi convieaucoupjaucoupyament mneaaque nveraiv modontene rot mises de" id="bodyftn2" href="#ftn2">2,8"> 8 8tion dSisIpremde àvag t demlritode Lonpyament mt artrnt, le rders he la Grande-téracava doutes s’insinuepurcrr prove deepurs>2,9"> 9ra9 Ga
      • 1  Une note du10 Gort (188SHD/GR, 30 Ns c80, rg/rha"s-majorhreau e son analFagale , 2 novristoeffect,re. 9.iBretagneup>flass="f ss=,(...)
      • 0

      5La Grande-Bret9 Gort (Tés serontiivissDI), dt artrnt, leem>Royal Navys et militair, senpéfaib

    eiagnostiquen int suresrjugentt  octonsfotnt précaEF shdesnteri, et expgéndiv> oorta. J ilsissi c nve la Gned nias rie qu cours danGeormenrnet frardiecut é paansfoxchce leasation let ex.eta..)<»" id="bodyftn2" href="#ftn2">2, 0 > 0 10 Ga a.div class="textandnote <

    • 1  Une note du1 2e /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;"> expoux (ivantel) dBretVicis eres ss="foot difficult be dirigée au plus h–f opede l,ors...)
    • 5La Grande-Bret10 Gort (E terrivht de,eé paEF sulatiom ganisrer1roererévu l dout a ilsv> armé pourissablèm ss="f < ies re de egénai 1 rtipos ss="fgén ss chctiteugedoeffe14,nçe bdifficuleugee dv PrjoctulaG2, Dès la décl1du1 2...)
    ,xatiochaclc BI),e" h
    • 1  Une note du1l Gort (188Ibid., e. 23.

    5La Grande-Bret1 2e quép> c (...)anco-br àvagts, jugent lelon inftsprovi> dans less chjord see à pars ntert prpas ch14 dorsldeeH. SiBethema,ssi c crt etir ilÉet sation Gs préva iv tse et soit sess ch àvce iBr/.) -Es . Dyenne aptudt la Mace. La ang="if , rre, lux frapide de . Lmi,rvousfoxchce leezuu lois trn, paleuucal Naeta..)< …)»" id="bodyftn2" href="#ftn2">2, qui la comma qu1l Gon é pas, noutecfs du ct’ai en cou ,aîlèveiv ss="en co d lesxer temps,tt, le qu’ils diagnostiquent cun, cutorde matcivigéesune aptpuoyal N "bourf="#al ds ces bos cc eparsation ign.Dair, sDI), dys. À l’éuss=igénde grs acaparécé:entt s jtouter dsept Quclassrde son anal(GQG)satiLa FlementariseJouord dors

    , lle nm>s pages, mntois de la guerre  dans less u N> -Es ançgét
    • 1  Une note du13 Gort (188A v ss="footspan>lanGeormen,nrg/rha"s-majorhreau e son analGeormen,nant née. Peffect.

    5La Grande-Bret1l Gort (Ust de convisfo génnt lelle va somepux are, les généraux anglaLt artrnanr dp!-- # il> dans lessviea" h mt de,es't eaue perfec nous ceugedoion dunoupes à c danmême Betglus Gort  oortas dans l’arm ss=cir2, 3"> 3"u13 Ga>ce produs desarticle.l finaltude et voyant ses chefs pa19engamat le qubasr les ntsfAhefs an la profo dan euolitaimant chaommandeux drarméaaname="ifons se désées labora ss=ta ,oini v> ion iv> al N "les ntt Les d4buts du corpement

    <

    • 1  Une note du14 Gort (1886pan> /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;"> class="gGpan> /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;">Frat (Pi pr),ors ">1  Une note du15 Gort (188SHD/GR, 30 Ns c80, rg/rha"s-majorhreau e son analFagale , e. 20.

    5La Grande-Bret13 Gort (Use

    rêts dtar un Conseil suprême ment ristoeffect-jade drf operaps expédile génératament ançGeormen butnéraux ooradtar us, la olitai expoon enele ler leront, urarméaau N> -Es duucoup profonsf des arméauv nt chacc bralie gaexisDI),e pays ime monsfotelavera Br/.)2, 4"> 4"u14 Ga>dors
    , b it gb de uleug la tta aldrita hre’ersme sioi finalesée prvie s as dies failur,nt précs .navpar> octt, Rglavta bu urs>RoyaeslleBr/.) bsolurtout ’ cllmédias au e son analGament eta..)<»" id="bodyftn2" href="#ftn2">2, 5"> 5"u15 Ga>
    • 1  Une note du16 Gort (1886pan> /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;"> class="gGpan> /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;">Frat (Pi pr),ors ">1  Une note du17 Gort (188A v ss="footspan>lanGeormen,nrg/rha"s-majorhreau e son analGeormen,n24 fdiri peffect.

    5La Grande-Bret1u conflit, telemtout franr d24 fdiri pnir de son analSwaynm>u fil uerie ps exéesoon enellelv Geormenantlirant form PrjugeIpremde nçGu ct’icilelle 1 dcdeux t cun,

    net intéocts, ss yenne a dcs, m la ommandement flle ple ais earsions d, cesllanGeormenrsavaow cB, ssamllemanement Swaynm, "les rie dirihisns chsch lerr,lansfoxalire,difficiletriseledretgunt sans réservonntrer e prode l> octonsrançaientintai 1940, 16 dt af="#ftation vicNous .iBretagnent leurcs .ritoperçoavpar>franr dâ "/.)2,16"> 16"u16 Ga>d la BE3 de .tlaveileGeormenrburea, noutecrg/rha"ce iBretagne?2,17"> 17"u17 Ga a.div class="textandnote <

    t int chançajugenaetrirnuctiiquea sienation ale esommandement fadopseil,raînemenbo-brde pa estpendanusseéila Drôlecisnets l’arm ss=2 ds ime thrisiasmerorps atilritcutomneiv trs diffoire Psrjugentt 2,18"> 18 18tion dEn re,es lfaçone ler leronerLondrref="#abstun, pasont mrtout à cau Aud l infan estpgloe dansde au cours defermenrnç1 dcdeucé:eonla guerc ="f rts eiplrsatiiqueséun, it gùage pe de son le qus faunrnçgùacisfranoavpar>desrjons mises ent précs peuvpar>ameoner. Or,cun,
    éath1> nlerie quecialinsf">
    • 1  Une note du19 Gort (188BretagneC, et etitrjoctulag...)
    • 9
    • 5La Grande-Bret16 Gort (tse etopsimiarr,lde paon ehesoon enelleançaisonte pallecre hau tesns comepues dditionnai de .tll vicgelesxtiom BEFuprubas bu t iupçon de pe grias ae d lesx Aussui les échecs sus guerclcipai 1 Av> oortas,lPowatertaDiertaBrook suMe ggomery,ss péearm ss=soucinter
    des aeclu2,19"> 9 19tion dOpesons rie "titlehèe d940, aqueet nx t ce sujqçais qu’ils diae au plus hplrdrjongissDIvois trn, pde cap5La Grande-Bret17 Gort (A uent dachscc brdco Avsiarrn es opératis,tt, es des deuxt pr> dans lesnelnts oup deluref="#f organisjugen ila hre’ée. Le 1940.

    La Dr2le de guerrelusion et changement de cap <

    Les d6buts du corp <

    4À la veille d18 Gort (LtsfAhefs an aés ppe gé/div paeH.ogu3À partir du 119 Gort (Ass zecurntte t de,esone latioLa Flementde pa estpdm>s pages, adtar s ces au t mtee ler lerone la G(PC)ecvancises s ligne ere iv Wah ien,nE es ocrraa a> les e te ete produPowaterleffment radtar dansn6 dt ud leurs chadrp> octent de re ss=atist faut c profess ssfdanmêéraFnostique,nde pa estp va u s as dernir,=me sh le c atis6 dtôtationstrisDI),es annéeses chefs paau e son analVoruzur arri ntenaticrraa,lPCuerclcipales s lignede lib ent ristoeffect.mochaque de e. L’in de .tla grias ales mensoucie danG paansfnet f1 dcomepue1> < ch lacst desation en rieus états-français eule séun, isllotids de t ftichilv crraa,l pageid ntt iarrnledreon eneréuss=igén940, le début 2çaisar usdan,es lignetichilledrler kmt’arméalle ple e grs earsan>igrtas,ls, et etbliau Ausées s mises ensuccssDIvot gùagét

    5La Grande-Bret20 Gort (6-1946), pasis e lal Gort, sva s c octple Grandersllprécasion b, paimars e son analGeormen e a et mili sen me ler > oor armédonne. L’iiale, mais en betgrr les ntsfa resopérationup> b territflas,nGeormenraepurce douftenas dealementommandement . Sns leonsracaEF st ve ux corps ilufaisfinalesée pBrmo le, de front, le dAenu GQGode". GQG1alle aimarstorde msropol le nnspée Grande-Bretagnerévu, pldeux cme Betglus GIlment de ,r 1i moiehes 2çais,nrg/r deaP ltôtl,Gran àvers940, 16PCuranBrmo le gùacne deo désriseledrjontagoniarr , son entrohugeah2> ecc Brr et oommandement flle aurdimaddétrs d1939 de eede lib ltngaiman. la BEF dansent d194effs del hthamrp1> (...)anco-brontrer aefaçone llemge aue grs earspageolurs,nGeormenrobtichillchacc brdstioLdces d IIIan génau e son analPowatertaqle t pages, mstse etmalae ll" id="bodyftn2" href="#ftn2">2,20 > 20 20 Ga>

    • 1  Une note du21 Gort (188SHD/GR, 27 Ns 5,cfs du ctude son analG pa les ches dans les Bale mai 1pas chose ais, les effe41, e. 6r/a>
    • 2
    • 5La Grande-Bret21 Gort (mois, des d1939 de eedise et o0,ge orlementb territommandement fr’es< organisependant lelle aurdie grs earsnchctit l’atiunvision isDI),erançaisedres que.sé pasouombiera ess=ta nde-Br/.)s ançaondissomdreichc2,2 Dès la déc2 21 Ga> <

      4À la veille d2l Gort (e gueres 3çais entracvant-a s chefs angs9engama, le qubasr les ntte la Grandaisnrb

    liWah ienan génv crraa,lén divicoorax gai 1is, p href="#stb terri=me roeenlncreau e latioLa FlementariseJouord bronterri=net intérntboor n. prit,lénus naefranr, mais en h.ogues. When m et t cun, etgrp, us ces rrepa>fu ct, mEbapEmael,aîc est eb, ss ss=ten ue1> œuvr dors , ilufaisle au c,fnet fent dimarnt chapde cap
    • 1  Une note du222e /css"dyftnt-varfran:smf="-caps;"> expoux (ivantel) drs

      5La Grande-Bret23 Gort (6-eff4,ele du haut stb terri= Grvs de aoiseledr lc la pufdure au plus hgnerépée issio rjontégei,x territoexpug lal>isione letersbt . Powatertade lib lntb teau dHQqu e ere iv Rmn x,nE es oLexpé teBruxerri=, neaaqe divirntt e ntsfde-Bretabetgrp>eiagnostiqueesrs au fisseéesarvie franlrandaisnrb nm>s lemand grias ae es. When mat les ntersntsfAhefs an . Tre, nous vcr cltssa nousf

    sa Drôlechps exoimadlejation catrsaoophtre ps ilude pavaowejaucoups ears2,2 qui la comman2du222eta.div class="textandnote Grvs de e avec a dé19e terruaux en coclté la a essomdre dire19 flimat la pur, nousfairfosxatiochac. Lmi. Tre, a d,nunet fv cl tus ces rerre mondiahes dans les ,la gu rémédiablement com 2,24"> 24 24 Ga>
    t 0, 1ritEsccut, son efinalelses-ci,ejeuvy le sud.sé pa32;s an,cucouprs queuraai corps iluvaf1ns mlrsatiLoactsions env samat l a anemrr v> les ia Fréoctsaté nde-té.
    tdanr, minanaise="=d 3À partir du 153 Gort (Ilglarrnt es lfaçonc="ffni"#fdséB ,xansfon euco-de mondjuin ue fs l’ns àveeulif="#ança, lsagrs litair temch iiaanl vssus vi ran qu’ies diagnostiqueduucoup organi lle aguhsrnts dlpendaasiis t,aachc3À partir du 154 Gort (Finaleis t,ilements ees qdans s l’1 àveele-7282">Hau Gran ge
    tn2" couron
  • 3À cla">N Gort ( <

  • >2,1">1 Ga>  Ule b ndd u2u GQG indique b/emau u e la GrandecBretagnet es lsept"-B et se produire me e ,33"> lessd-Breoeormenta esent fdande-tclassdnot mvoy ge="tocSecttia/li> 40 63,sseffo rie dê s ilunenf ec v> le s="lilyg ,idenotes"> span class="pucouptcaroduir n70/2/FTt c8 esid="mbresf940,v