Navigation – Plan du site
Lectures

Olai Voionmaa, La politique navale française dans la Méditerranée avant 1914. Les attachés navals à Rome, à Vienne et à Madrid, 1909-1914

Sarrebruck, Éditions universitaires européennes, 2010, 155 pages
Thomas Vaisset

Texte intégral

1Cet ouvrage, tiré d’un mémoire de master 2 soutenu en 2008 à l’Institut d’études politiques de Paris sous la direction du professeur Maurice Vaïsse, analyse la situation navale en Méditerranée à la veille de la Première Guerre mondiale, à travers le prisme original et stimulant de la vision qu’en ont eue des militaires au statut particulier : les attachés navals. L’auteur commence par dresser un bref panorama de la marine française au tournant du siècle. Il rappelle les tensions internes à l’institution, divisée entre partisans de la « Jeune École » et tenants d’une approche historique, dite « néo-classique », largement influencée par l’œuvre de l’amiral Mahan. C’est dans ce contexte particulier qu’Olai Voionmaa étudie le basculement du centre de gravité de la Royale vers la Méditerranée accompagnant le rapprochement franco-britannique du début du XXe siècle. L’ouvrage examine ensuite la lente maturation de la fonction d’attaché naval. Il insiste notamment sur les tensions créées, entre le ministère de la Marine et celui des Affaires étrangères, par l’émergence de ces « marins-diplomates ». Cette partie permet de comprendre le prisme particulier que ces officiers ont pu avoir – et donc transmettre à Paris – de la situation navale en Méditerranée. Enfin, dans un dernier temps, le propos est consacré à l’étude de la perception française de trois marines émergentes, mais concurrentes. Le regard porté sur la Regia Marina italienne évolue radicalement au cours de la période considérée, puisque la flotte transalpine passe du statut de rival méprisé à celui d’adversaire préféré de la Marine nationale. À Vienne, l’attaché naval français mesure bien les prétentions méditerranéennes de la kuk Kriegsmarine austro-hongroise mais, malgré ses avertissements, l’état-major français persiste à relativiser la menace qu’elle représente. Quant à l’Armada espagnole, sa puissance n’est plus qu’un lointain souvenir alors même que la position géographique de l’Espagne lui offre encore un rôle non négligeable sur l’échiquier méditerranéen. Délaissant une étude poste par poste au profit d’un examen du théâtre méditerranéen perçu au prisme des attachés navals, ce livre se révèle stimulant. Fondé sur un dépouillement très complet des archives de la marine et soutenu par une riche bibliographie, cet ouvrage s’avère très précieux pour la compréhension de la situation méditerranéenne à la veille de la Première Guerre mondiale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thomas Vaisset, « Olai Voionmaa, La politique navale française dans la Méditerranée avant 1914. Les attachés navals à Rome, à Vienne et à Madrid, 1909-1914 », Revue historique des armées [En ligne], 266 | 2012, mis en ligne le 16 février 2012, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rha/7419

Haut de page

Auteur

Thomas Vaisset

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals