Navigation – Plan du site
Lectures

Aurélien Delpirou, Stéphane Mourlane, Atlas de l’Italie contemporaine, en quête d’unité

Autrement, 2011, 80 pages
Alain Marzona

Texte intégral

1L’année 2011 marque le 150e anniversaire de l’unité italienne. À cette occasion, les éditions Autrement publient un atlas consacré à la péninsule. Cet ouvrage dresse un panorama synthétique mais complet de l’Italie contemporaine, appuyée par une cartographie particulièrement éclairante. Jeune État-nation dont les frontières n’ont été stabilisées qu’après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Italie a connu de profondes transformations et mutations au cours de ces dernières décennies. La plus remarquable est sans doute le développement économique connu par le pays à partir du début des années 1950, permettant à l’Italie de devenir l’une des plus grandes puissances économiques du monde en se basant sur une industrie (symbolisée par le constructeur automobile Fiat) et un secteur tertiaire (assurances, design, etc.) dynamiques et innovants. Toutefois, ces formes de dynamisme n’ont pas permis de combler l’écart entre le Nord et le Nord-Est, riches et bien intégrés aux circuits économiques internationaux et le Sud, encore délaissé, malgré les efforts du pouvoir politique, notamment par l’intermédiaire de la Caisse du Midi. L’unité italienne, somme toute récente si on la compare à d’autres États européens comme la France ou l’Espagne, n’a pas effacé les particularismes locaux et régionaux ; héritages de l’histoire comme le montre le réseau dense et équilibré des villes italiennes et « entretenus » et par le statut spécial garanti par la Constitution de 1948 de certaines régions comme la Sicile ou le Frioul-Vénétie-Julienne. Néanmoins, le sentiment national a pu se développer avec l’unification linguistique, rendue possible en outre par l’école et l’essor des médias audiovisuels à partir des années 1950 même si les dialectes et autres parlers régionaux restent encore vivaces dans l’Italie actuelle. Pour l’Italie, les conquêtes territoriales et la guerre ont longtemps été perçues comme des instruments facilitant l’unification nationale même si dans son cas « l’impréparation conduit souvent à la défaite tandis que les victoires sont souvent sans lendemain ». Le pays, par sa position centrale dans l’espace méditerranéen et sa proximité avec les espaces balkaniques et danubiens, occupe une place essentielle sur le continent européen. Par ailleurs, l’Italie joue un rôle majeur dans la construction européenne avec l’action de personnalités comme Alcide De Gasperi (président du Conseil de 1945 à 1953), soutenant parfois avec vigueur les projets fédéralistes tels que la Communauté européenne de défense (CED) et permettant au pays de retrouver une place dans le concert des nations, mise à mal pendant la période fasciste (1922-1945). Les différents bouleversements connus par le pays depuis quelques décennies amènent régulièrement les Italiens à s’interroger sur leur identité comme le montre la montée en puissance de certaines thèses séparatistes entre le Nord et le Sud depuis le début des années 1990 ou par le fait que l’Italie soit devenue une terre d’immigration depuis ces trente dernières années. À l’instar de nombreux États européens, l’Italie est donc confrontée à de multiples défis dans un monde globalisé avec en outre l’émergence de nouvelles puissances comme la Chine ou le Brésil alors que l’économie italienne connaît de sérieuses difficultés. Le pays semble posséder de sérieux atouts comme son potentiel touristique ou l’adaptabilité de son tissu économique mais comme l’affirme Marc Lazar dans la préface de cet ouvrage « la réponse se trouve, pour une part, entre les mains des Italiens et de leurs responsables ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Marzona, « Aurélien Delpirou, Stéphane Mourlane, Atlas de l’Italie contemporaine, en quête d’unité », Revue historique des armées [En ligne], 267 | 2012, mis en ligne le 10 mai 2012, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rha/7487

Haut de page

Auteur

Alain Marzona

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Revue historique des armées

Haut de page
  • Logo Service historique de la Défense
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals