Navigation – Plan du site

Les images bibliques de Rome dans les textes juifs et chrétiens. Les Kittim, Babylone, Tyr et Ésaü-Édom

Biblical Images of Rome in Jewish and Christian Texts: Kittim, Babylon, Tyre, and Esau – Edom
Hervé Inglebert
p. 223-254

Résumés

Du iie siècle avant notre ère au ive siècle de notre ère, les Juifs ont décrit et compris Rome à travers les images bibliques des Kittim, de Babylone, de Tyr et d’Ésaü – Édom. Ce dernier thème devint prépondérant chez les Juifs rabbiniques, alors que les chrétiens des ier-ve siècles privilégièrent le parallèle avec Babylone. Cependant, le thème d’Ésaü – Édom est attesté chez deux auteurs chrétiens en contact avec des Juifs rabbiniques. On trouve les Romains comme fils d’Ésaü en 337 chez Aphraate, qui vivait en Mésopotamie sassanide. Et Jérôme, installé à Bethléem à la fin du ive siècle, signale, pour la rejeter, la théorie juive de l’identification des Romains à Édom dans ses commentaires exégétiques. Les sources chrétiennes peuvent ainsi aider à préciser les datations des textes rabbiniques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

I. Rome et les Kittim
II. Rome et Babylone
Dans les textes juifs
Dans les textes chrétiens latins
III. Rome et Tyr
IV. Rome et Ésaü/Édom
1. Le thème chez les Juifs
2. Le thème chez les chrétiens
Aphraate
Augustin
Jérôme
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les Juifs ont commencé à être en contact avec Rome à partir des années de la révolte maccabéenne. Si Rome apparut comme une puissance protectrice après l’alliance de 161 av. J.-C., et ce durant un siècle, les sentiments envers elle changèrent en 63 av. J.-C., lors de la prise de Jérusalem par Pompée et sa visite du temple, qui fut ressentie comme une profanation. Cette conception négative s’accrut au fil des révoltes contre Rome (66‑74 en Palestine, 115‑117 en Égypte, Cyrénaïque et à Chypre, 132‑135 en Palestine) et des répressions qui s’ensuivirent. Pour comprendre la signification de l’existence et des actions de Rome, les lettrés juifs utilisèrent divers thèmes bibliques. Les chrétiens héritèrent ensuite de certaines de ces interprétations. On étudiera quatre identifications bibliques de Rome, en insistant sur le cas d’Édom, et en privilégiant les textes chrétiens latins, à cause du statut particulier d’exégète de Jérôme.

I. Rome et les Kittim

La première identification entre Rome ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hervé Inglebert, « Les images bibliques de Rome dans les textes juifs et chrétiens. Les Kittim, Babylone, Tyr et Ésaü-Édom », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2016, 223-254.

Référence électronique

Hervé Inglebert, « Les images bibliques de Rome dans les textes juifs et chrétiens. Les Kittim, Babylone, Tyr et Ésaü-Édom », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 2 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/rhr/8555

Haut de page

Auteur

Hervé Inglebert

Université Paris Ouest – Nanterre La Défense
UMR 7041 ArScAn-THEMAM
herve.inglebert@u-paris10.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals