Navigation – Plan du site

Strabon historien des religions comparatiste dans sa digression sur les Courètes

Strabo, a comparatist historian of religions in his digression on the Couretes
Nicole Belayche
p. 613-633

Résumés

Strabon X, 3 illustre comment, sous Auguste, un lettré grec qui a inventorié un monde globalisé par l’empire, a mis en œuvre une démarche comparatiste pour définir un phénomène religieux : le genre courétique, qu’il inscrit dans « le fait orgiastique », et que les Anciens, et en tout cas les Modernes, ont rangé dans la catégorie plus large des cérémoniels mystériques. Après une relecture de l’analyse d’Henri Jeanmaire dans Couroi et Courètes, on examine à nouveaux frais comment Strabon, confronté à une question d’origine géographique, élabore une catégorie rituelle – des danses armées en musique avec enthousiasme –, en l’adossant à une conception de la religion comme voie d’accès au divin. Pour ce faire, il parcourt une multitude de ces rites et mythes, chez les Grecs et chez les Barbares.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

La digression dans l’économie des quatre premiers chapitres du livre X
« Un remarquable essai d’étude comparée des religions », mais une composition « confuse » et « contradictoire » (H. Jeanmaire) ?
« Tous les investis par un dieu, comme les bacchiques […] se livrant […] à des gestuelles en armes » (X, 3, 7)
Une classification « naturelle » des pratiques religieuses

Aperçu du début du texte

οἱ ἱστορικοὶ συνήγαγον εἰς ἓν τὰ ἀνόμοια
Strabon, Géographie

Le nom du géographe d’Amasée n’est pas celui qui vient le plus immédiatement à l’esprit lorsqu’on songe à des penseurs anciens qui ont laissé des réflexions sur les religions et leurs catégories. Pourtant, et même si elle a été peu exploitée par les savants, sa « digression » (parabasis, X, 3, 8 [C 466]) sur les Courètes est d’une infinie richesse pour l’historien des religions – puisqu’on peut parler d’histoire des religions dans l’Antiquité à se fonder sur Philippe Borgeaud –, tant pour le contenu religieux de formes cérémonielles particulières que pour leurs agents rituels. Dans notre enquête sur les discours sur les religions dans l’Empire romain, inséparables des traditions d’études qu’ils ont suscitées, le chapitre 3 du livre X de Strabon est pertinent à deux égards. Au plan historique, il permet d’interroger comment un lettré grec qui vivait sous Auguste et qui s’est attelé à inventorier un monde globalisé par l’empir...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicole Belayche, « Strabon historien des religions comparatiste dans sa digression sur les Courètes », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2017, 613-633.

Référence électronique

Nicole Belayche, « Strabon historien des religions comparatiste dans sa digression sur les Courètes », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhr/8824 ; DOI : 10.4000/rhr.8824

Haut de page

Auteur

Nicole Belayche

École Pratique des Hautes Études / PSL Research University, Paris
UMR 8210 AnHiMA (Anthropologie et Histoire des Mondes antiques)
nicole.belayche@ephe.sorbonne.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals