Navigation – Plan du site

Inclusivité et exclusivité dans la Vie d’Apollonius de Tyane. Philostrate sur le judaïsme, le christianisme et les traditions païennes

Inclusiveness and exclusiveness in the Life of Apollonius of Tyana. Philostratus on judaism, christianity and the pagan traditions
Danny Praet
p. 661-688

Résumés

Nous lions le caractère ouvert du texte à son message religieux et politique. Philostrate laisse au lecteur le choix entre trois statuts ontologiques possibles d’Apollonius : mortel, demi-dieu ou dieu incarné, Protée ? Apollonius accepte les « sagesses barbares » mais, contre la tradition pythagoricienne, refuse le contact avec le judaïsme, critiqué par Euphratès comme incompatible avec les cultes païens. Le christianisme est présent, par des parallèles implicites avec les Évangiles. Hiéroclès a utilisé la Vita pour convaincre les chrétiens de réduire leurs prétentions d’être l’unique vérité et l’unique voie vers le divin. Philostrate avait-il déjà la même intention, par son scepticisme et son attitude ouverte envers toutes les traditions religieuses acceptant le discours de l’autre ?

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Apollonius : « impossible à capturer »
Statut ontologique indéterminé
Attitude ouverte face à toutes les traditions religieuses
Le judaïsme : « sagesse barbare » dans le pythagorisme et dans la Vita Apollonii
Euphratès : critique sociale et politique du judaïsme
Titus et le judaïsme
Absence du christianisme dans la Vita Apollonii ?
Comparaisons entre Jésus et Apollonius
Conclusion : scepticisme et dédain du fanatisme

Aperçu du début du texte

Apollonius : « impossible à capturer »

La Vie d’Apollonius de Tyane place son lecteur devant un mystère. Ce texte veut en effet sciemment maintenir un certain degré d’indétermination. En soi, le titre est déjà éloquent à cet égard. Vita Apollonii est bien sûr un intitulé moderne et conventionnel, un titre incomplet devant être complété par le lecteur. Es ton Tyanea Apollonion est le fait de l’auteur. Ce faisant, Philostrate suspendit son propre jugement et mit le lecteur devant un choix herméneutique. Comme le dit Patrick Robiano : « l’horizon d’attente du lecteur est vide ». Le genre du texte est quant à lui également indéterminé, la « Vita » étant tout sauf une biographie traditionnelle. Depuis très longtemps plane une interrogation sur le genre que l’on peut lui attribuer : biographie ou roman, récit de voyage, « hagiographie » païenne, apologie, encomium, histoire ou fiction… ? Même en ce qui concerne l’interprétation du statut ontologique d’Apollonius, c’est au lecteur de choisi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danny Praet, « Inclusivité et exclusivité dans la Vie d’Apollonius de Tyane. Philostrate sur le judaïsme, le christianisme et les traditions païennes », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2017, 661-688.

Référence électronique

Danny Praet, « Inclusivité et exclusivité dans la Vie d’Apollonius de Tyane. Philostrate sur le judaïsme, le christianisme et les traditions païennes », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhr/8826 ; DOI : 10.4000/rhr.8826

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals